Bibliographie – Auteurs – L

Lévy Victor-Guy-Marie

Titre du livre : Blessures par poissons venimeux du Bassin d’Arcachon

Editeur : Les Presses Modernes

Date de parution : 1933

Ville de parution : Bordeaux

Nombre de pages : 59

Thèse pour le doctorat en Médecine soutenue le 22 décembre 1933 devant la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Bordeaux.

Quatre grandes espèces de poissons venineux choisissent le Bassin d’Arcachon comme lieu de villégiature :

– le Cottus scorpius;

– la Scorpoena scrofa;

– les vives;

– les pastenagues.

Les vives ont fait longtemps partie du fonds de commerce des pharmaciens d’Arcachon qui chacun proposait une mixture personnelle à base de poudre de perlimpinpin contre les douleurs engendrées par leur piqûre.

Parmi les pastenagues, la tère est la plus redoutable.

17 07 2004 par Jean-Pierre Ardoin Saint Amand


LABARBE Bruno et PUJOL Alain

Titre du livre : Les caprices du Bassin

Editeur : La Palombe

Date de parution : 1998

Nombre de pages : 141

Le décor est planté avec un survol rapide, historique et géographique, de la constitution du Bassin. Puis sont décrites les différentes techniques de pêche et les naufrages au fil des siècles. Evidemment, on passe par N.D d’Arcachon et ses ex voto et le livre se termine par un petit glossaire pittoresque des termes de marine.

Le texte est accompagné de photos et de gravures anciennes

19 03 2005 par Nadia Giraud


Labat Gustave

Titre du livre : Le vieux La Teste et le château des captaux de Buch

Editeur : Le Livre d’Histoire

Date de parution : 1993 ( Réédition)

Nombre de pages : 96

Il s’agit ici d’une réédition du livre publié par Gustave Labat ( membre de l’Académie de Bordeaux), en 1900.L’attachement personnel de l’auteur au vieux pays de Buch, donne un charme particulier à cet ouvrage, qui débute par le récit épique d’un voyage de 15 heures entre Bordeaux et La Teste, lorsqu’il était encore un enfant, en 1835 …

Gustave Labat évoque longuement le souvenir des anciens seigneurs du pays, les captaux de Buch, et en particulier celui du plus célèbre d’entre eux “le grand captal”, Jean III de Grailly. On sent qu’il a exploré avec soin les archives départementales, et qu’il porte une sorte d’attention affectueuse à l’énumération des anciennes familles du pays, ou à la description des derniers vestiges de constructions disparues, des façades des vieilles maisons de la Teste , ou de l’église Saint Vincent…

23 03 2006 par Françoise et François Cottin


LABATUT Fernand

Titre du livre : La Révolution à La Teste (1789-1794)

Editeur : SHAA

Date de parution : 1988

Ville de parution : Arcachon

Nombre de pages : 208

PREFACE

Il n’est donc point ici de notre propos de réécrire mal ce que Fernand Labatut a si bien rédigé grâce à son excellente connaissance des sources historiques, qu’elles soient archivistiques ou littéraires, et des lieux où se situe l’histoire qu’il nous narre.

Il s’agit là de deux points importants, qui méritent qu’on s’y arrête. Fernand Labatut me semble avoir consulté et parfaitement utilisé l’ensemble des sources actuellement disponibles, tant publiques que privées. Nous devons l’en féliciter, car il a été fidèle à une manière de travailler sérieuse et consciencieuse à laquelle nous sommes malheureusement peu habitués.

Fernand Labatut est par ailleurs un excellent géographe. Sa formation en la matière date de l’époque où l’enseignement conjoint de l’histoire et de la géographie passait pour être indissociable. Aussi avons-nous lu avec grand intérêt le chapitre 1er de son ouvrage, Les paysages. L’occupation de l’espace, qui nous apprend beaucoup sur ce qu’était la région en 1789 et dont nous pensons qu’il est d’une très bonne venue.

L’ensemble de la première partie, La Teste en 1789, nous a d’ailleurs particulièrement retenu. Elle nous donne en effet une excellente description d la veille de la Révolution des lieux, des habitants, des structures. Et elle nous expose très clairement les antagonismes qui dominent la période considérée – et bien au-delà – et qui motiveront les clivages politiques qui marqueront la constitution et les activités des deux municipalités de La Teste de 1789 à 1794.

Il est en effet intéressant de voir que les prises de position parfois très antagonistes trouvent leur origine dans ce que les uns et les autres souhaitent que devienne la Forêt, plus exactement dans ce qu’ils souhaitent retirer eux-mêmes de la Forêt. Les partisans de la forêt usagère l’emportèrent dans la municipalité élue le 6 septembre 1789; les propriétaires, les ayant-pins, les supplantèrent lors des élections du 30 décembre 1792.

Cette distinction dans la propriété de la forêt explique à elle seule les choix politiques qui ont parfois essayé de se raccrocher aux grandes options nationales, Montagnards et Girondins, chaque clan que dirigeaient bourgeois et gens aisés essayant de trouver en dehors de La Teste, de Paris ou de Bordeaux, les secours qui lui paraissaient nécessaires pour faire triompher son point de vue.

A cet égard, nous apprenons beaucoup en lisant ce volume qui nous fait espérer que d’autres travaux, bientôt, s’occuperont d’autres périodes chronologiques encore peu ou mal connues.

Jean VALETTE Directeur des Archives de la Gironde

Préfaciers : Jean Valette

20 02 2005 par Robert Aufan


LABRID Claude

Titre du livre : L’Ostréiculture et le Bassin d’Arcachon

Editeur : FERET et Fils

Date de parution : 1969

Ville de parution : Bordeaux

Nombre de pages : 216

Cet ouvrage a été édité dans le cadre de l’Université de Bordeaux, Institut de biologie marine d’Arcachon, pour le compte du Ministère de l’Agriculture.

Il contient une introduction sur les conditions essentielles de l’ostréiculture : physiques, édaphiques et écologiques.

Il est organisé en 3 parties

1) Le Bassin d’Arcachon : généralités, les côtes, la climatologie, l’hydrographie, le milieu marin (marées, crassats, esteys, chenaux, passes, faune et flore)

2) Biologie de l’Huître

3) L’ostréiculture arcachonnaise : caractéristiques, évolution et perspectives (historique, implantation géographique, techniques, élevages, réglementations, l’ostréiculteur arcachonnais, les problèmes actuels (en 1969), les perspectives)

Une bibliographie et un lexique complètent cet ouvrage très détaillé.

Très nombreuses illustrations (photos, planches scientifiques, cartes du Bassin et des chenaux et graphiques) et relevés statistiques (températures, répartition des ostréiculteurs par commune, inscrits maritimes, calendriers des tâches etc…)

La Bible de l’Ostréiculture arcachonnaise.

03 09 2005 par Evelyne & Edgar Weiser


Lahaye Richard

Titre du livre : Andernos

Editeur : Equinoxe. Collection Le Temps Retrouvé

Date de parution : 1995

Ville de parution : Barbentane

Nombre de pages : 108

Richard Lahaye (prononcer Lahaille comme dans Blaye ou Hendaye), “petit-fils d’André Lahaye, ce grand honnête homme qui consacra presque cinquante ans de sa vie à sa ville et à ses concitoyens, comme Conseiller Municipal Adjoint au Maire, puis Maire” nous propose ici une monographie très complète d’Andernos. Les documents iconographiques choisis avec beaucoup de pertinence trament au fil de l’ouvrage un véritable panorama de la ville à travers les ans.

Où l’on découvre page 44 qu’Andernos-les-Bains est sans conteste la commune la plus clochemerlesque du Bassin.

Pour une fois, bibliographie étayée page 126.

Préfaciers : Jean Meynieu

20 07 2004 par Jean-Pierre Ardoin Saint Amand


Lalesque F.

Titre du livre : Climatothérapie, thalassothérapie

Editeur : Librairie J.-B. Baillière et Fils

Date de parution : 1910

Ville de parution : Paris

Nombre de pages : 131

Tiré à part d’un ouvrage ou d’une revue non déterminé. Pages numérotées de 514 à 644.

Climathothérapie.

Chapitre I : Définition, historique, but, lois, principes généraux, p. 514.

Chapitre II : Base biologique et agents physiques, chimiques, biologiques de la climatothérapie, p. 518.

Chapitre III : Climats marins. – Cures marines, p. 528.

Chapitre IV : Climats marins et stations climathérapiques marines de France, p. 550.

Chapitre V : Climat d’altitude. – Cures d’altitude, p. 587.

Chapitre VI : Stations d’altitude; p. 600.

Thalassothérapie.

Chapitre I : L’eau de mer, p. 616.

Chapitre II : Bain de mer froid, p. 623.

Chapitre III : Plages de France, p. 632.

Chapitre IV : Sanatoriums marins, p. 636.

Bien sûr, Arcachon occupe une place de choix dans ces deux études où il fait l’objet de longs développements accompagnés de quelques photos souvent originales.

12 07 2004 par Jean-Pierre Ardoin Saint Amand


LALESQUE Fernand

Titre du livre : Arcachon, Ville d’Été, Ville d’Hiver

Editeur : MASSON

Date de parution : 1886

Ville de parution : Paris

Nombre de pages : 220

C’est une analyse très intéressante du Docteur Fernand Lalesque qui étudie le climat de la station, dit ce qu’il est, pourquoi il est et ce qu’on est en droit de lui demander. Le livre est divisé en 3 parties

1- Topographie générale (Arcachon à vol d’oiseau, le sol, la question de l’impaludisme, des fièvres intermittentes, la flore et les eaux potables)

2- Climatologie (la température, l’état hygrométrique – vapeurs et pluies, les vents, les pluies et …..la neige

3- Topographie spéciale (Ville d’été et ville d’hiver).

Il est illustré de phototypes, d’une carte géographique, d’une planche histologique en couleurs (examen histologique des eaux du lac de Cazaux), de profils, de tableaux graphiques hors-texte. La carte dépliante en couleurs du lac de Cazaux en fin d’ouvrage est assez rare. Elle représente son bassin d’alimentation et ses voies de déversement.

Le livre est dédié à l’oncle de l’auteur, le Docteur Auguste Lalesque, qui fut maire de La Teste de Buch.

Illustrateurs, Photographes, Graveurs… : Marcel Ormières fils

Préfaciers : L’auteur lui-même

Mots clefs : Topographie et climatologie médicales

24 11 2006 par Evelyne & Edgar Weiser


Laplace Philippe, Guillaume alain

Titre du livre : Le Bassin d’Arcachon vu du ciel

Editeur : De Faucompret

Date de parution : 1998

Nombre de pages : 96

Photographies aériennes des 84 km de littoral formant le Bassin d’Arcachon.

De la pointe du Cap-Ferret à la grande Dune du Pyla, survolant l’Ile aux oiseaux ou le delta de la Leyre, chaque port ou station balnéaire prend une autre dimension vu du ciel. A vos loupes…

Illustrateurs, Photographes, Graveurs… : Laplace Philippe

11 10 2004 par Franck Albert


Le Masson Du Parc François

Titre du livre : Pêches et Pêcheurs du domaine maritime aquitain au XVIIIème siècle.

Editeur : Editions de l’Entre -deux- mers

Date de parution : 1727 Réédition 2004

Ville de parution : Camiac et Saint Denis 33420

Nombre de pages : 365

François Le Masson Du Parc, ” Commissaire ordinaire de la Marine, Inspecteur général des pêches et du poisson de mer ” a été chargé par ordre du roi Louis XV, de visiter tous les ports de pêche du littoral atlantique, de Bayonne à Bordeaux. Après avoir inspecté les ports du ressort de l’amirauté de Bayonne, le Commissaire Royal explore, village après village, les rivages de la “Baye d’Arcasson”. Dans le rapport écrit à la fin de sa mission en 1727, il étudie tous les types de bateaux (et à cette occasion nous offre la plus ancienne description de la pinasse connue à ce jour), mais aussi les coquillages et les poissons, les filets qui servent à les pêcher (avec leur nom gascon), les installations sédentaires, le ramassage des huîtres etc…

De trop petites mailles entraîneraient des prises trop massives, et donc la raréfaction du poisson, aussi la surveillance des filets, et l’interdiction des méthodes de pêche illicites, constituent-elles l’essentiel de la mission de Le Masson Du Parc, mais il est aussi sensible aux plaintes des pêcheurs, sur les difficultés rencontrées lors de la livraison du poisson à Bordeaux, ou sur les redevances trop élevées qu’ils doivent verser au captal de Buch.

La réédition de cet ouvrage, supervisée par MM. Jacques Bernard et Charles Daney (pour sa partie arcachonnaise), comprend la reproduction des 50 dessins à la plume illustrant le manuscrit original, et nous offre un témoignage irremplaçable, sur les techniques de pêche, mais aussi sur les aspects économiques et sociaux de l’univers maritime de la “Baye d’Arcasson”, dans la première moitié du dix huitième siècle

Illustrateurs, Photographes, Graveurs… : 50 dessins à l’encre de l’auteur

29 11 2004 par Françoise et François Cottin


LES GUIDES BLEUS ILLUSTRÉS

Titre du livre : ARCACHON et la Côte d’Argent

Editeur : HACHETTE

Date de parution : 1933

Ville de parution : Paris

Nombre de pages : 64

Ces petits guides bleus édités sous la Direction de Marcel Monmarché font figure de référence en matière de guides régionaux. Des photos et des cartes illustrent ce guide bien documenté : Arcachon – situation, aspect général, renseignements pratiques, histoire, les landes, visite de la ville -, le Moulleau, Pyla-sur-mer et Pilat-Plage, les environs d’Arcachon avec les excursions en bateau, le cap Ferret, l’Ile aux Oiseaux, le pont de Lamothe, les étangs et les canaux des Landes, la descente de la Leyre, les promenades en forêt, la Dune du Pilat et la Pointe du Sud, le Truc de la Truque, Cazaux, tour du bassin, Andernos, Arès, la Pointe de Grave, Biarritz, Vieux-Boucau, Hossegor, Cap-Breton (toutes ces excursions à partir d’Arcachon).

Illustrateurs, Photographes, Graveurs… : Neurdein, Hahn, Yvon. Vignes etc…

19 12 2004 par Evelyne & Edgar Weiser


Lindsay James Alex., M. A., M. D.

Titre du livre : Traitement climatérique de la Phtisie pulmonaire. Contribution de climatologie médicale

Editeur : Octave Doin, éditeur

Date de parution : 1891

Ville de parution : Paris

Nombre de pages : 244

La tuberculose a été pendant trop longtemps la base du fonds de commerce d’Arcachon pour négliger cet ouvrage non seulement traduit par le Docteur Fernand Lalesque mais aussi annoté par le même.

James Alex. Lindsay se présente comme Médecin de l’hôpital des phtisiques, Thronemount, Belfast, Médecin à l’hôpital royal et Médecin-consultant à l’hôpital d’Ulster.

Le Docteur Fernand Lalesque n’a rien à lui envier pour être ancien interne des hôpitaux de Paris, Lauréat de la Société de Biologie (Prix Godard), Officier d’Académie et enfin et surtout, Chef de service au Sanatorium d’Arcachon.

L’auteur explique que l’influence directe du climat comme remède contre la phtisie a été exagérée, que la tuberculose n’est pas guérissable au “sens des réclames charlatanesques” que l’on rencontre ici ou là, sans bien sûr préciser si cet ici ou là recouvre la ville d’Arcachon, mais que la climathérapie reste cependant vaste, d’une grande utilité et d’un avenir plein de promesses.

12 07 2004 par Jean-Pierre Ardoin Saint Amand

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.