Bibliographie – Auteurs – A

A.G.A (Germaine Lescarret Lacramps)

Titre du livre : Cap Ferret ma presqu’ile

Editeur : la pensée universelle

Date de parution : 1979

Nombre de pages : 134

Documentaire sur le Bassin et en particulier sur les pionniers du Cap Ferret dont l’auteur était. Nous assistons, au travers de ses souvenirs personnels aux débuts des parcs ostréicoles sur la Presqu’ile, à la difficulté des déplacements vers la Teste ou Bordeaux, au catéchisme à la villa Algérienne, à l’arrivée de la fée électricité…etc…

Bref, un compte rendu de la vie quotidienne et rude des débuts du siècle dernier dans cette terre fraichement colonisée. Très intéressant !

17 03 2005 par Nadia Giraud


About Edmond

Titre du livre : Maître Pierre

Editeur : Librairie de L. Hachette et Cie. Bibliothèque des Chemins de Fer

Date de parution : 1858

Ville de parution : Paris

Nombre de pages : 307

“Les échasses de Maître Pierre” d’abord publié sous forme de feuilleton dans 31 numéros du Moniteur Universel à partir de janvier 1857 sera repris en 1858 par Hachette sous le titre simplifié et définitif de “Maître Pierre”.

Texte fondateur de la prise de conscience des particularismes de notre région.

Jules Chambrelent est à la fois le dédicataire de l’œuvre et Maître Pierre.

Cet ouvrage est à rapprocher de “La mer” de Jules Michelet publié trois ans plus tard et qui est aux territoires des bords de mer ce qu’est “Maître Pierre” aux landes de Bordeaux.

A bénéficié de nombreuses rééditions jusqu’à la première guerre mondiale. Réédité en 1997, chez L’Harmattan à Paris, dans la collection “Les Introuvables”, précédé d’une préface de JeanTucoo-Chala.

11 07 2004 par Jean-Pierre Ardoin Saint Amand


Anonyme

Titre du livre : La Côte d’Argent. Album Artistique Grand Luxe

Editeur : Lévy et Neurdein Réunis

Date de parution : s. d.

Ville de parution : Paris

Plaquette proposant 24 photographies noir et blanc (22,5 x 16,3) d’Arcachon, du Moulleau, du Pyla-sur-Mer et du Cap Ferret.

Bien que la plaquette soit “Grand Luxe” plus dans son titre que dans sa réalisation, elle protège quand même d’une serpente tous les clichés qu’elle expose à nos regards.

Lévy et Neurdein Réunis résulte de l’association de Louis Lévy Fils & Cie avec Neurdein Frères, deux des plus importants éditeurs de cartes postales d’avant la première guerre mondiale.

La plaquette semble dater des années 1930 mais elle présente en reproduction un pot-pourri des cartes les plus répandues de ces deux éditeurs dont les clichés sont d’avant 1914.

16 07 2004 par Jean-Pierre Ardoin Saint Amand


Anonyme

Titre du livre : La Belle Époque à Arcachon en 400 cartes postales

Editeur : Ville d’Arcachon

Date de parution : 1988

Ville de parution : Arcachon

Nombre de pages : 156

Très intéressant catalogue de l’exposition qui s’était tenue au Centre socio-culturel du 25 juin au 1er octobre 1988 à partir du legs d’un particulier.

Véritable incunable pour les cartophiles régionaux.

Chaque carte exposée est référencée dans ce catalogue qui curieusement n’en comporte que 363 : il en manque donc 2 pour qu’il y en ait une pour chaque jour de l’année et quand même 37 pour mettre le titre à l’abri du reproche de publicité mensongère.

Bien qu’officiellement anonyme, ce catalogue doit beaucoup à Madame Fernandez, alors responsable de la Bibliothèque Municipale d’Arcachon et à Mademoiselle Pajot ayant au même moment en charge la gestion des archives de cette ville.

14 07 2004 par Jean-Pierre Ardoin Saint Amand


anonyme

Titre du livre : Baillettes et transactions qui règlent les droits d’usage…

Editeur : Imprimerie G. Gounouilhou

Date de parution : 1903

Ville de parution : Bordeaux

Nombre de pages : 96

“Collection des divers titres qui servent de fondement aux Usages que les habitants de La Teste, Gujan et Cazeaux, ont le droit d’exercer sur les forêts, landes, braux et bernède, padouens et vacants de l’ancien captalat de Buch renfermant aujourd’hui la commune de Gujan, La Teste et Cazeaux.”

De la requête des Habitants de La Teste à Messire Gaston de Foix, en 1550, à la sentence arbitrale de Fructidor an II confirmant les droits de propriété des tenanciers.

Titres “réunis et publiés par les soins de Michel Seinlary aîné, propriétaire à Gujan”

31 10 2005 par François-Xavier Bodin


Armandy André

Titre du livre : Les Cribleurs d’Océan

Editeur : Equinoxe Mémoire du Sud (Réédition)1997

Date de parution : Première parution 1929

Ville de parution : Paris

André Armandy (1882-1958) est un auteur , bien oublié aujourd ‘hui, qui a connu son heure de gloire pendant l’entre deux guerres. C’était un amoureux du Cap Ferret à une époque où seuls les pêcheurs , les chasseurs et les originaux fréquentaient les étendues sauvages de sable et d’eau. de « la Pointe » . En 1924 et 1925 il passa des vacances à l’Hôtel de la Pointe, et construisit de ses propres mains, un ponton ancré au fond de la Lugue du Mimbeau, «  le « Bouge Pas »

Max Baumann, peu de temps avant sa mort, a pris l’initiative de rééditer l’un des meilleurs romans d’Armandy «  Les cribleurs d’Océan » , et il a ainsi donné une seconde jeunesse à ce « Crime et Châtiment » à l’arcachonnaise. Les paysages de la baie, la rude vie de ses marins- pêcheurs, servent de toile de fond à une sombre histoire d’amour, de mort et de vengeance, mais ici le cadre de la Tragédie c’est le Bassin, avec ses parcs à huîtres et ses passes meurtrières, l’instrument de la vengeance, une pinasse au nom magique «  la Muse » On trouvera avec bonheur dans ce livre des notations précises sur la rude existence des marins qui vivaient dans les pontons échoués du Cap Ferret ( leur langage , leurs techniques de pêche, leur code de l’honneur, leurs démêlés avec l’administration etc…) et quelques admirables descriptions de paysages, observés avec sobriété et poésie…

 

« Octobre égrena une à une ses paisibles journées de soleil et de calme plat…Octobre est au Ferret un reflet atténué de l’éclatant été, plus doux, plus mélancolique, peut-être, comme toutes les maturités, mais comme elles aussi , d’un charme plus profond. J’étais resté pour regarder s’empourprer les arbouses, les figues se velouter, les aiguilles de pin se givrer le matin de perles de rosée, les bidaous, les catalans et les bolets sortir de leur croûte de sable comme des gnomes encapuchonnés ; pour voir glisser les ailes étendues, les grues dans le ciel pâlissant, pour souhaiter, à coups de fusil bonne traversée aux palombes, et pour voir jaillir tout à coup d’une touffe de genêts le flo-flo-flop d’une bécasse; bref pour y déguster la vie au ralenti et en savourer les nuances… »

Préfaciers : Max Baumann

22 10 2005 par Françoise et François Cottin


AUFAN Robert

Titre du livre : La naissance d’Arcachon:de la forêt à la ville 1823-1857

Editeur : SHAA

Date de parution : 1994

Ville de parution : Arcachon

Nombre de pages : 159

PRÉFACE

Érigée en commune le 2 mai 1857, Arcachon, malgré sa jeunesse au regard du long passé du Pays de Buch, a suscité de multiples ouvrages. Historiens, érudits locaux, chroniqueurs, journalistes, chacun à leur manière ont été séduits par son siècle et demi d’histoire riche ou paisible, par la beauté et les métamorphoses de son site, par son patrimoine architectural, par ses acteurs et ses visiteurs, notamment Ces étrangers de distinction naguère évoqués par Jacques Ragot.

Et voici que quelques semaines après le second volume d’Éliane Keller, «Arcachon: villas et personnalités», la Société Historique et Archéologique d’ Arcachon fait paraître l’étude de Robert Aufan, attendue depuis le Colloque d’octobre 1992, la « Naissance d’Arcachon ».

Les Arcachonnais ne peuvent que se réjouir de cette publication. Ainsi se trouve comblée une lacune, celle des origines de leur cité, jusque là enveloppées dans le flou qui sied aux querelles de famille: Arcachon n’ est-elle pas la «fille» de la Teste-de-Buch ?

Grâce au dépouillement systématique des archives notariales, Robert Aufan étudie dans quelles conditions et sous quelles pressions Arcachon, quartier de la Teste, s’est développé malgré le statut usager de la forêt. Il en retrace la lente urbanisation de 1823 à 1857, de l’ouverture de l’établissement Legallais au «divorce total qui ne s’imposait pas» avec la Teste.

Ce livre nous apprend beaucoup sur les comportements, les motivations et les responsabilités partagées des Testerins et des estrangeys. Cette connaissance approfondie du passé arcachonnais ne peut donc que nous aider à mieux comprendre le présent et surtout à mieux préparer l’avenir d’Arcachon.

Pierre LATAILLADE Maire d’Arcachon, Député au Parlement Européen.

Préfaciers : Pierre Lataillade

20 02 2005 par Robert Aufan


AUFAN Robert

Titre du livre : La Teste de Buch racontée par ses rues et lieux-dits

Editeur : SHAA

Date de parution : 2000

Ville de parution : Arcachon

Nombre de pages : 152

En 2000, La Teste de Buch poursuit une mutation irréversible et la croissance de son centre urbain, l’urbanisation périphérique qui accroît sans cesse son «espace vécu», transforment sa physionomie chaque jour davantage. Naturels ou créés par eux, comme les hommes les paysages naissent, vivent et disparaissent dans le contexte de ces mutations successives qui résultent de l’évolution des techniques, actuellement vertigineuse. Dans le même temps, les mentalités et les modes de vie changent tandis que l’époque révolue plonge bien vite dans l’oubli.

C’est dire que cet ouvrage vient à point nommé pour identifier dans leur configuration actuelle les rues, les quartiers, les lieux-dits du bourg, de la lande, des semis, de la Forêt Usagère, en précisant -autant que faire se peut- leur origine. Le patrimoine onomastique de La Teste de Buch en quelque sorte mais assorti par l’historien des sources spatiales, documentaires, linguistiques, iconographiques de l’ information, de nombreux témoignages anciens et récents avec le souci constant d’une authenticité qui se garde toutefois de négliger une interprétation douteuse qu’il n’omet pas de mentionner.

De tous ces noms qui nous interpellent quand nous parcourons le territoire urbanisé ou campagnard de la commune… cet ouvrage n’est pas un simple inventaire comme pourrait le donner à penser la présentation alphabétique des rues et des lieux-dits. L’évolution de la toponymie communale qu’il brosse à grands traits préalablement à cette présentation ne saurait échapper au lecteur. En se reportant aux datations toujours associées aux lieux évoqués et à l’illustration cartographique relative à ces lieux, celui-ci saisira cette évolution simultanément dans le temps et dans l’ espace…

Début de la préface écrite par Fernand Labatut.

Préfaciers : Fernand Labatut

20 02 2005 par Robert Aufan


AUFAN Robert et THIERRY François

Titre du livre : Histoire des produits résineux landais

Editeur : SHAA

Date de parution : 1990

Ville de parution : Arcachon

Nombre de pages : 190

Cet ouvrage, résultat de 10 ans de recherches historiques et archéologiques, commence par une étude des produits résineux employés depuis l’Antiquité, puis s’intéresse particulièrement à la production, la commercialisation et l’utilisation des goudrons et brays gras dans les pays de Buch, de Born et de Marensin, ainsi qu’à l’inventaire de tous les sites de production.

Cette étude inédite qui nous fait découvrir des métiers souvent oubliés, a conduit les auteurs à comparer les techniques locales avec ce qui se faisait ailleurs, en France et à l’étranger, poussant leurs recherches jusqu’en Suède. Cet ouvrage est donc un instrument indispensable pour la connaissance non seulement des Landes de Gascogne mais aussi des activités forestières en général.

Mots clefs : goudrons, poix et brays gras de l’Antiquité à nos jours en Buch,Born et Marensin

20 02 2005 par Robert Aufan

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.