500 environ – Colonisation des Gascons, peuple d’Espagne

Imprimer cet article Imprimer cet article

1780 – Mappemonde historique

Mappemonde historique ou carte chronologique, géographique et généalogique des états et empires du monde rédigée par le Sr Jean-Louis Barbeau de La Bruyère (1710-1781). Cartographe.

Colonisation des Gascons, peuple d’Espagne

Éditeur : Dezauche (Paris)

 

Les Vascons, un ancien peuple d’Espagne installé au Nord de l’Ébre, en Navarre, s’établissent à la fin du VIe siècle dans le sud-ouest de la France, en créant la Vasconie, qui deviendra la Gascogne.

 

Jean-Louis Barbeau de la Bruyère, né le 19 juillet 1710 et mort le 20 novembre 1781 à Paris, est un géographe et éditeur français.

Barbeau est le fils d’un marchand de bois qui, dès l’âge de cinq ans, révèle une mémoire prodigieuse ; il est décrit par un contemporain comme une bibliothèque vivante.

La courte notice nécrologique de Hérissant affirme qu’en tant qu’enfant, Barbeau se cache au sommet des tas de bois dans la cour de son père pour lire sans l’attention de sa mère, qui veut qu’il continue dans l’entreprise familiale. Heureusement, il acquiert une formation au collège qui fait face à la cour à bois, ce qui lui permet de progresser au Collège Mazarin.

Tout au long de sa vie, il n’a pas pu apparemment développer pleinement ses talents en travaillant sur les publications d’autres auteurs pour gagner sa vie.

Il est décrit comme un savant trop peu connu, état de fait attribué à sa généreuse modestie.

Attiré à l’origine par l’Église, les goûts de Barbeau se déplacent vers la géographie et l’histoire de la Hollande, qu’il visite pour la première fois en 1735, y passant plus de 15 ans et admirant apparemment la tradition de travail acharnée du peuple. De là, il apporte à Paris plusieurs cartes utiles à Philippe Buache, 1700-1773 de l’Académie des sciences. On dit qu’il a vécu avec Buache pendant environ vingt-trois ans, ce qui lui aurait donné de nombreuses occasions d’observer de nombreux aspects de la cartographie. Buache est membre par alliance de la dynastie cartographique Delisle, hydrographe en chef de l’État, premier géographe du roi et défenseur de la cartographie contre la double pression de la réduction des coûts et du plagiat.

Il ne fait aucun doute que Barbeau a étudié à la fois les cartes finies et les arts des graveurs cartographiques à son époque. On prétend que Barbeau est l’auteur des parties savantes des œuvres de Buache. Hérissant va jusqu’à suggérer que Barbeau est le principal contributeur à plusieurs œuvres pour lesquelles la Buache, financée par l’État, est célèbre (on doit à la mémoire du savant modeste la justice de déclarer qu’il a eu la plus grande part aux différents ouvrages qui ont fait la réputation du Savant pensionné).

Charles-Marie Fevret de Fontette étant mort en 1772 avant d’avoir pu publier sa réédition augmentée de la Bibliothèque historique de la France par Jacques le Long, Barbeau de La Bruyère prend en charge les deux derniers tomes. Deberre répète une histoire selon laquelle ce travail a causé sa mort par épuisement.

 

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530934870.r=dezauche?rk=2467823;2

https://www.wikitree.com/wiki/Barbeau-410

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.