1547 – Atlas Vallard – Arquenson

Imprimer cet article Imprimer cet article

Dans le Nord de la France, la prolifique école cartographique de Dieppe crée certains des atlas avec les décorations marginales les plus innovatrices. L’Atlas de Nicolas Vallard, navigateur et cartographe né au Havre, s’inscrit dans cette école ; un doute subsiste sur l’auteur de ces cartes et Nicolas Vallard n’en fut peut-être que le premier propriétaire. En effet, certaines informations qu’elles contiennent n’étaient connues alors que des cartographes et marins portugais et la plupart des noms de lieux figurant sur les cartes sont les noms en portugais et non en français ; tout comme l’Atlas Miller, une des caractéristiques les plus remarquables sont ses enluminures, qui reflètent des scènes d’épisodes de la colonisation en cours, ainsi que de nombreuses illustrations de la vie de la population autochtone.

L’atlas commence par un texte d’introduction sur le régime du soleil, suivi d’un calendrier. Les quinze cartes portulans de cet atlas, témoignent d’une grande connaissance de la cartographie planétaire. Les contours de l’Australie sont une fois de plus représentés comme dans beaucoup d’autres cartes marines réalisées par les cartographes de l’école de cartographie de Dieppe.

Les 15 cartes nautiques, orientées avec le sud en haut :

  1. « Terra Java » (côte est de l’Australie ?)
  2. « La Jave » (côte du nord de l’Australie ?), une partie de l’Asie et l’Insulinde
  3. « Terra Java » (côte ouest de l’Australie ?)
  4. Golfe Persique et la Mer Rouge
  5. Afrique du Sud et Madagascar
  6. Océan Atlantique, côtes de l’Afrique et du Brésil
  7. Nord-ouest de l’Afrique
  8. Europe et nord de l’Afrique
  9. Amérique du Nord et Canada (côte est)
  10. Amérique Centrale
  11. Caraïbes et le Brésil
  12. Amérique du Sud : Río de la Plata et détroit de Magellan
  13. Europe et le Nord de l’Afrique
  14. Mer Adriatique
  15. Mer Égée

Arquenson

C’est dans les enluminures des cartes géographiques de Nicolas Vallard (mais également dans celles de Pierre Desceliers et de Guillaume Le Testu), que l’on trouve les premières représentations du territoire canadien (Hochelaga, Québec), de ses habitants, de sa faune et de sa flore.

Des Européens (Portugais ou Espagnols) sont présents en Amérique du Sud, de part et d’autre du fleuve Amazone étrangement dédoublé.

Les Indiens chassent et semblent travailler dans les mines pour les Européens.

La nomenclature est écrite en minuscule à l’encre noire et rouge, avec de l’or pour les zones géographiques ; les délimitations de terre ferme sont tracées en couleur et les îles peintes en bleu, rouge ou en or. De nombreuses roses des vents sur chaque carte et les usuels réseaux de 32 lignes de rhumbs en noir, en rouge et vert pour les directions principales. Le f. 1, sous une sphère armillaire, contient l’inscription : « Nicolas Vallard de Dieppe, 1547 ». Les cartes 14 et 15 semblent avoir été réalisées par une autre main, puisque la technique cartographique et le style artistique sont différents.

Ses différents propriétaires sont Charles Maurice de Talleyrand-Périgord, Prince de Bénévent (1754-1838) qui le vend à Robert Triphook, Londres, 8 mai 1816, n. 3464. Il le vend à Henry Bohn, Evans, 29 mars 1833, n. 445. David Steward Ker le vend à Sir Thomas Philipps, Londres, 7 mai 1849, pt. IV, n. 791. « Philipps MS 13199 » noté dans les gardes II et III, et son ex libris au contre-plat supérieur à côté de la date « 1850 » et d’une inscription qui décrit le manuscrit. Obtenu par des moyens privés par Henry E. Huntington par l’intermédiaire de A.S.W Rosenbach en 1924, il est conservé à la Huntington Library (San Marino, USA).

https://www.templedeparis.fr/armarium/d%C3%A9couvrir-la-maison-d-%C3%A9dition-moleiro/l-atlas-vallard/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Vallard

https://www.templedeparis.fr/armarium/d%C3%A9couvrir-la-maison-d-%C3%A9dition-moleiro/l-atlas-vallard/

https://docs.moleiro.com/Atlas_Mapas_14.pdf

Voir aussi http://www.mapas-historicos.com/vallard/atlas.htm

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.