1546 – Joao Freire – Arcaxam

Imprimer cet article Imprimer cet article

 

En 1546, pendant qu’on réalise la cloche de l’église paroissiale de Cazaux, édifice qui, à l’époque, se situe proche du lac au sommet de la dune dite du « cimetière[1] », Joao Freire, cartographe portugais,

trace une carte importante que Kunstmann reproduit dans son Atlas. Quelques noms sont si dénaturés qu’il est presque impossible de les identifier.

Arcaxam

Dans le groupe des Madeleines figurent I. broi, I. allesai, I. dareas, qui toutes trois sont immédiatement reconnaissables : Allmadias est le mot portugais almadia, qui rappelle la txalupa (chaloupe biscayenne), une embarcation pointue de poupe et de proue comme notre pinasse.

Cartes marines, constructions navales, voyages de découverte chez les Normands, 1500-1650. Tome 2, abbé A. Anthiaume, 1616

https://www.uv.es/catalan/1546.%20Joao%20Freire.Biblioteca%20Hungtington.jpg

[1] – A l’emplacement du cimetière actuel, lieu-dit « La bat du Porge ».

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.