Le cornouiller de Sanguinet

[responsivevoice_button voice=”French

Dès 1274, on trouve mention de la « parrochia de Sanguinet » dans une reconnaissance de fiefs, ou de « Sanguinede » dans les Rôles gascons (1305). C’est simple : le suffixe collectif « et » ou « -èda », assez classique en domaine occitan, est associé au mot « sanguin », le cornouiller (sanguin) donc…

À vrai dire, l’histoire ancienne de Sanguinet, ou plutôt de Losa, est dans le lac. Ce toponyme Losa est vraisemblablement prélatin et d’origine hydronymique (en basque, « lohitz » est le collectif ou fréquentatif de « lohi », alluvion, vase).

Au IIIe siècle la station de Losa est mentionnée dans l’Itinéraire d’Antonin, sur la voie côtière reliant Burdigala (Bordeaux) à l’Espagne. Le quartier de Louse en garde le souvenir. À la suite de la fermeture du cordon dunaire et de la formation du lac, les eaux du petit ruisseau de la Gourgue, du gascon « gorga » (gorge, ravin, défilé), ont contraint le village à se déplacer suite à la montée des eaux.

https://www.sudouest.fr/2010/08/16/le-cournouiller-de-sanguinet-161906-4723.php

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.