L’“Épinard de mer” ou Arroche maritime

Imprimer cet article Imprimer cet article

L’Arroche marine, une plante de bord de mer, sauvage et comestible

De nom botanique Atriplex halimus, l’Arroche marine également appelée « Pourpier de mer » ou encore “Épinard de mer” est une plante arbustive vivace de bord de mer qui pousse notamment autour du bassin méditerranéen et sur le littoral atlantique.

Avec son superbe feuillage argenté-bleuté, elle est beaucoup utilisée comme plante ornementale dans les jardins mais ce que l’on sait moins, c’est que ses feuilles sont comestibles et peuvent se consommer crues en salades ou cuites comme à la manière des épinards.

Les feuilles de l’arroche marine au gout aigre et salé se récoltent toute l’année au fur et à mesure des besoins. Elles sont consommées crues dans les salades, dans certains pays d’Europe. Elles peuvent aussi être cuites à la vapeur ou à la poêle. Dans la région de Gafsa en Tunisie, elles servent à la préparation d’un couscous spécial, le “bethboutha”. Dans les zones arides d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, les nomades les mangent bouillies dans l’eau.

Dans la pharmacopée naturelle des habitants des déserts, les feuilles écrasées d’Atriplex halimus sont appelées “guettaf” et sont utilisées pour assécher et soigner les plaies.

Le bois de la racine servait aussi autrefois comme brosse à dents.

Comment cultiver cette plante dans votre jardin ?

L’arroche marine est une excellente plante de littoral, ses rameaux souples résistent particulièrement bien aux assauts du vent, du sable et du sel. Raison pour laquelle, elle est souvent employée en haies brise-vent dans les jardins de bord de mer.

Mais cette plante halophyte pousse également très bien à l’intérieur des terres. Pour sa culture, elle apprécie les sols bien drainées, sablonneux et les expositions bien ensoleillées. Elle se taille très bien, on peut donc aisément limiter son développement. Le feuillage de la plante persiste toute l’année, mais peut parfois tomber en partie quand l’hiver est très rude mais il se redensifie rapidement au printemps. L’atriplex halimus est rustique jusqu’à -15 °C environ. La multiplication de la plante s’effectue principalement par division, par bouturage et par semis de printemps dans du sable à une température de 20-25°C.

Le Jardinier Curieux, Lucas Heitz, 9 avril 2016

https://www.alsagarden.com/blog/larroche-marine-une-plante-de-bord-de-mer-sauvage-et-comestible/

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.