Lac de Cazaux

Imprimer cet article Imprimer cet article

La Teste a perdu sa part du lac de Cazaux dans les conditions suivantes : « Lasse de payer un impôt aussi léger fut-il, une trentaine de francs, la commune de La Teste négligea d’acquitter cette contribution ; l’État ne fit aucune réclamation, mais la période trentenaire qui amène la prescription écoulée, il entra en possession de la portion du lac qui appartenait à La Teste, et dont il retire un fermage de quinze à dix-huit cents francs ; la pêche y est devenue libre en dehors des heures d’exercices de tir des aviateurs de Cazaux, depuis que l’État a loué les eaux. Biscarrosse et Sanguinet sont demeurées en possession de leur part, et afferment la première six mille francs, la seconde deux mille francs le droit d’y pêcher.

Le Littoral gascon, B. Saint-Jours, 1921.

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.