Affluents de l’Eyre

Imprimer cet article Imprimer cet article

MINOLTA DIGITAL CAMERA

La Leyre ou Eyre, cette petite rivière, que les Romains nommaient Sigman, prend sa source à Gavarre, près de Luxey, département des Landes. Elle entre dans le département de la Gironde, par Belin, traverse ensuite Béliet, Lugos, Salles, Mios, Biganos et le Teich ; au-dessous de cette dernière commune, elle se partage en plusieurs bras et forme plusieurs îles, dont la plus importante est située dans la commune du Teich.

Son cours, dans le département de la Gironde, est de 39 379 m ; il est dirigé du sud-est au nord-ouest, déclinant vers l’ouest, à mesure qu’elle approche de son embouchure. La pente de ses eaux, à l’étiage, est de 45 centimètres par kilom. Dans les grandes eaux, cette pente s’élève à 88 centimètres.

La marée ne remonte dans l’Eyre qu’à 8 000 m de l’embouchure. Son lit est établi sur un sable mobile. Cependant, devant Lugos et Salles, il est creusé au milieu de bancs calcaires, riches en fossiles marins, tels que : huitres, dents et ossements de poissons. En approchant de l’embouchure, le fond devient argileux comme le sol environnant. Les riverains de l’Eyre emploient ces argiles à la fabrication des briques et des tuiles, mais ils sont obligés de purger ces terres d’une grande quantité de pyrites martiales, connus dans le pays sous le nom de clous, à cause de leur forme.

La Leyre est poissonneuse et nourrit à son embouchure une grande quantité de petits poissons dont les pêcheurs de sardines forment leurs appâts.

Elle reçoit sur sa rive droite :

Le Tagon, qui arrose Biganos, 7 000 m ; 30 m d’altitude à sa source.

Lacanau arrose Biganos, Mios et le Barp, 24 000 m ; 8 moulins, 75 m d’altitude.

Rive gauche du Lacanau

L’Escazeilles, arrose Mios, 3 300 m.

La Brousteyre, arrose Mios, 2 200 m.

La Moulette, arrose Mios, 2 500 m.

La Terre-Huc, arrose Mios, 2 000 m.

Le Pont-Nadeau, arrose Mios et le Barp, 1 800 m.

 

Rive droite du Lacanau

Le Biarch, arrose Mios et Biganos, 6 000 m.

Le Hargon, arrose Biganos, Marcheprime, 3 000 m.

Le Grand-Buisson, arrose Mios, 1 850 m.

L’Abeilley arrose Mios et le Barp, 3 000 m.

Le Comparian arrose le Barp et Mios, sur la limite desquels il se trouve, 1 300 m.

 

Les Voisins arrose Mios, 2 250 m.

Le Surgenne arrose Mios, 11 400 m ; 6 moulins, 53 m. d’altitude.

L’Escailles arrose Mios, 2 700 m.

L’Esclaure arrose Salles, 8 500 m ; 6 moulins, 57 m d’altitude à sa source, 8 m à son embouchure. / Le Lassieu, rive droite de l’Esclaure, arrose Salles et le Barp, 9 600 m ; 1 moulin.

Le Salles arrose Salles, 3 500 m.

Le Chateau arrose Salles, 2 000 m.

Le Brewey arrose Salles et se divise en 2 branches : le Brewey du N., 3 400 m ; le Brewey du S., 2 600 m.

La Moulette arrose Beliet, 5 000 m.

Le Paillasse ou Béliet arrose Beliet et Saint-Magne, 13 700 m ; 6 moulins, / La Galette, rive droite, arrose Beliet, 2 800 m ; 2 moulins. / Les Girondines, rive droite, arrose Beliet, 5,500 m.; 1 moulin. / La Hontine, rive droite, arrose Beliet et Saint-Magne, 4 100 m.

Le R. du château de Belin arrose Belin, 1 200 m.

Le Toutin arrose Belin, 3 800 m.

Le Bernet arrose Belin, 1 200 m.

 

Le Bouron ou Hongrand arrose Belin et Hostens, 10 700 m ; 3 moulins.

La Bécasse arrose Belin et Hostens, 7 700 m.

Les Portes arrose Belin et Hostens, 5 600 m.

Le Boutox arrose Belin, 2 600 m.

 

La Leyre reçoit sur sa rive gauche :

Le Mourra arrose Mios, 5 000 m.

Le Coularre arrose Mios, 4 430 m.

Le Get arrose Mios et Salles, 5 000 m / La Trille, rive droite, arrose Salles, 6 150 m / Le Bire-Aygue, rive droite, arrose Salles, 7 000 m ; 33 m. d’altitude.

Le Mouchon arrose Salles (quartier de Billos), 14 700 m ; 4 moulins, 39 m. d’altitude. Il recoit : La Peyre arrose Salles et Lugos (Séouse), 4 000 m.

Le Minoy arrose Salles (Lanot), 2 800 m.

Le Lanot arrose Salles (Lanot), 3 500 m.

La Forge arrose Lugos, 6 200 m ; 1 moulin. / Le Caouaille, rive droite, arrose Lugos, 3 500 m / rive gauche, Le Moulin, arrose Lugos, 8 000 m ; 1 moulin ; Le Mesplet, arrose Belin, 1 900 m ; Le Labory, arrose Belin, 1 900 m ; 1 moulin ; Le Mons, arrose Belin, 4 100 m : 2 moulins ;  Ponsesquet, arrose Belin, 5 200 m ; Le Moulin du Puch, arrose Belin, 3 200 m ; 1 moulin.

 

Statistique générale, topographique, scientifique, administrative, industrielle, commerciale, agricole, historique, archéologique et biographique du département de la Gironde. Tome 1 / par Édouard Féret (1844-1909), 1878

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96583858/f175.item.r=salles%20foire%20septembre

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.