1802 – Bassin versant de l’Eyre, Poirson – Calens R.

    Imprimer cet article Imprimer cet article

Carte Physique de la Navigation Interieure de la France indiquant les Bassins des cinq grands Fleuves
le Cours des Rivières navigables, flottables et autres, qui forment leurs affluens et les Canaux exécutés et projettés, etc. Pour servir à la Statistique Générale et Particulière de la France, dressée par Jean Baptiste Poirson (1760-1831) ; gravées par Tardieu (17..-18.. ; graveur vers 1788) ; J. Perrier, Oncle (17..-18..? ; graveur).
Poirson nomme la Petite Leyre « Calens » ; or, il se trouve que la Petite Leyre traverse le village de Callen. Situé à 90 mètres d’altitude, le ruisseau de la Hure, le ruisseau de Pince sont les autres principaux cours d’eau qui traversent cette commune où l’on remarque les édifices : Église Saint-Pey ; Fontaine Saint Eutrope au lieu-dit de l’ « Ancien Bourg ». On y célèbre une messe tous les 30 avril. Bergerie traditionnelle derrière l’église.
Jean-Baptiste Poirson est un ingénieur-géographe et cartographe. Né à Vrécourt (Vosges) le 6 mars 1761, il étudie les mathématiques, la géographie et suit une carrière d’ingénieur. Sous la direction puis comme collaborateur du célèbre géographe Edme Mentelle (1730-1815), il dresse de nombreuses cartes et élabore des globes célestes et terrestres, dessinés et peints à la main. Sa première réalisation identifiée comme telle date de 1790. Il se distingue des représentations cartographiques antérieures par un souci d’harmonie et de précision. Son travail restitue aussi bien la géographie physique, hydrographique, géologique, topographique, routière, territoriale, administrative que statistique. La qualité de ses réalisations contribue à sa renommée auprès des savants, des conseillers d’état et des militaires. Au cours de sa carrière, il participe à l’élaboration d’un globe terrestre destiné à l’instruction du dauphin pour Louis XVI (entre 1786 et 1789) et en crée un autre (conservé aujourd’hui au château de Fontainebleau) pour Napoléon Bonaparte (entre 1803 et 1811) destiné ensuite à l’instruction du Roi de Rome. Plusieurs explorateurs font appel à lui pour transcrire leurs découvertes de voyage, notamment : Alexander de Humboldt (1769-1859), Conrad Malte-Brun (1775-1826), François-Raymond-Joseph de Pons (1751-1812). Poirson se soucie de propager la géographie, mal connue selon lui à la fin du XVIIIe siècle. Ses cartes représentent toutes les régions du monde, y compris les milieux marins. En 1821, il publie la Nouvelle géographie élémentaire par demandes et réponses, divisée en leçons et accompagnée d’un atlas de 18 cartes muettes, écrites et coloriées à l’usage des pensions qui fera longtemps autorité dans les écoles.

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.