1776 – France divisée en ses Provinces, Jean-Baptiste de la Fosse – Bassin d’Arcachon, I. du Terray, Cap Feret, Tèste de Buch, Casaux, l’Eyre,  Bellin, l’Espitalat, le Putz de la Gubatte, le Barps, Tegon, Certes, Avez

[responsivevoice_button voice

Carte de France divisée en ses Provinces et Gouvernement militaires avec toutes les Principales Routes du Royaume

et Assujettie aux Observations de Mrs de l’Académie des sciences… Paris, Jean-Baptiste de la Fosse. Limites en col. d’époque.

Bassin d’Arcachon, I. du Terray, Cap Feret, Tèste de Buch, Casaux, l’Eyre,  Bellin, l’Espitalat, le Putz de la Gubatte, le Barps, Tegon, Certes, Avez

Carte monumentale entoilée en 4 feuilles jointes. 1005 x 1320 mm. Elle est ornée de chaque côté de portraits des rois de France depuis Pharamond jusqu’à Louis XVI et d’un grand cartouche ornemental, emblématique des arts et de la guerre.

http://216.117.166.233/map_zoomFR.htm?zoomifyImagePath=http://216.117.166.233/os/zoom2/64158/

 

Jean-Baptiste de la Fosse (1721-1806)     Graveur (eau-forte ou burin, vignettes et portraits) ; marchand d’estampes ; fabricant et marchand de crayons incassables. – A travaillé notamment pour l’illustration des livres, parfois associé à leur diffusion.

Jean-Baptiste Delafosse est élève d’Étienne Fessard.

Entre les noms de François-Philippe Charpentier et de Jean-Baptiste Le Prince, celui de Jean-Baptiste Delafosse demeure lié, autour de 1765, aux recherches sur le procédé encore nouveau et confidentiel de l’aquatinte, la méthode inédite qu’il expérimente consistant à déposer de la poudre de colophane sur une plaque de cuivre chauffée pour favoriser l’adhésion du colophane. Delafosse grave ensuite la plaque dans l’acide afin de créer une surface rugueuse qui capture l’encre et fournit les zones tonales à l’impression.

Jean-Baptiste Delafosse est en 1771 l’inventeur des crayons de mine de plomb gradués : ainsi que l’explique François Courboin, « il substitue au graphite naturel qu’on tirait alors d’Angleterre la mine de plomb broyée et présentant différents degrés de dureté ; ses crayons, soumis à l’examen de l’Académie royale de peinture et de sculpture, obtinrent une approbation flatteuse, après un rapport particulièrement favorable d’Augustin Pajou, Jean-Jacques Bachelier, Jean-Baptiste Le Prince et Charles-Nicolas Cochin ».

https://data.bnf.fr/fr/12469575/jean-baptiste_delafosse/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Baptiste_Delafosse

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.