1659 La Route des Postes de Paris à Bayonne, Pierre DuvaL

 
La route des Grandes Landes devenue route royale 132, est restaurée et rectifiée en privilégiant les lignes droites ; elle n’est cependant achevée que sous le second Empire, encore que la portion entre Liposthey et Lesperon n’est toujours pas empierrée : on préconisait alors des pavés en bois de pin. Elle n’eut finalement sa revanche sur celle des Petites Landes et ce n’est qu’après les violents et meurtriers incendies de 1949 que la liaison directe Bordeaux-Bayonne, jusqu’alors route nationale 132, est reclassée en route nationale n°10 ! On permute donc les numéros de ces deux voies : RN 132 de Langon à Tartas – RN 124 de Tartas à Saint-Geours-de-Maremne. En 1972, le tracé de Langon à Mont-de-Marsan est déclassé en RD 932, puis reclassé en RN 524 (2004) tandis que le tronçon de Mont-de-Marsan à Tartas devient RN 124.
La nouvelle RN 10 devient l’itinéraire privilégié pour les immigrés lusitaniens ; dans les années précédant la création de « Bison futé », des radars, et des ceintures de sécurité, l’hécatombe est terrible sur la partie landaise de cet itinéraire majeur, souvent nommé le « cimetière des Portugais ». Les jours de grand départ, le mince ruban de bitume, reprenant en gros le tracé du vieux chemin médiéval, ne peut plus contenir un flot de véhicules roulant pare-chocs contre pare-chocs : 2 CV et Ami 6 pétaradantes, 4 L, Citroën CX, Audi 80, élue « voiture de l’année », se croisent dangereusement. Elle connaît ensuite une très forte fréquentation avec le développement des congés vers le Pays basque, les plages atlantiques et ibériques et le Maghreb.
La RN 10 prend un nouvel essor avec le développement économique de la péninsule ibérique … et ses convois de camions espagnols. L’accroissement constant du trafic poids lourds justifie sa transformation en A63, ce qui améliore grandement la situation !
Les commentaires en italique sont ceux de M. Vaysse de Villiers, inspecteur des postes, en 1823
Landes en vrac, souvenirs et témoignages du passé et petit patrimoine landais

1658 – La Route des Postes de Paris à Bayonne, Pierre Duval, cartographe

Par rapport à l’itinéraire de référence, nous trouvons en allant de Bordeaux vers l’Espagne : Gradignan (Petit Bordeaux), Lestaux (nouveau) Le Barp, Le Puch (Le Puy de Langubat) avant Le Barp, L’Hospital (nouveau), Pont de Belin (Belin), Le Muret, Lipostey, La Bouhere, Ianquillet (Languillet), La Harie (Laharrye), Lesperon, Castels (Castelz), Mayesc, Les Cabaques (Les Mons), StVincent, Les Vagues, Ondres, Bayonne, Bidard (Bidar), St Iean de Luz (St Jean de Luz), Yron (nouveau).

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.