1625 – Golfe de Gascogne, Dupont de Dieppe – Arcanson

Imprimer cet article Imprimer cet article

En 1463, par lettres patentes, le roi Louis XI soutient les réparations et les fortifications de la ville de Dieppe, en y attribuant des droits, notamment ceux du sel. Puis Charles VIII et Louis XII accordent à Dieppe une protection particulière permettant à la ville de connaître une grande période de prospérité fondée sur le commerce et la navigation. C’est le début de la célèbre École de cartographie qui accueillera les plus grands cartographes français et étrangers. Il y a à la fois une production cartographique et un enseignement, ce qui correspond bien aux deux aspects de la définition du mot hydrographie. Des prêtres et d’anciens navigateurs dessinent et écrivent pour les futurs marins. Tout cela n’a rien de formel ni d’institutionnalisé mais fonctionne ; parler d’école serait trompeur si l’on imagine un établissement, ce qui n’empêche pas la transmission de connaissances d’être bien réelle. L’école de Dieppe informe la première sur le Labrador, Terre-Neuve et les bancs de pêche, mais elle renseigne aussi, comme Jean Dupont (dont on sait seulement qu’il enseignait à Dieppe l’art de naviguer) en 1625, sur le Brésil, les Indes Orientales, l’Europe du Nord et les parages arctiques, et, prenant en compte les données rapportées par les expéditions normandes de pêche baleinière, il synthétise ce que l’on sait des mers arctiques, de l’Islande à la mer Blanche.

Dupont ne fait que recopier les cartes hollandaises en les modifiant légèrement et en aggravant les erreurs. (Brouage et ses marais, Papy, ‎1935)

Les cartographes & les nouveaux mondes

http://maths.spip.ac-rouen.fr/IMG/pdf/DP_Cartographes.pdf

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dieppe_(Seine-Maritime)

https://dieppe76.pagesperso-orange.fr/d-personnages.html

    Carte des côtes du golfe de Gascogne

Ce plan fait par Jan Dupont de Diepe, pillotte experimenté en la marinne, 1625

Arcanson

 

La carte comporte plusieurs cartouches donnant des instructions nautiques.

Il désigne par S. Pol le port du Palais à Belle-Île.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b5905587v.r=jean%20dupont?rk=21459;2

1625 – Océan Atlantique, Dupont – Ar ?????

Océan Atlantique

par Jean Dupont de Dieppe, Cartographe ; Jean de Lauzon (1584-1666). Dédicataire 

Carte en 2 feuilles assemblées : ms. enluminé sur vélin ; 77 x 165 cm représentant la côte d’Europe des bouches de l’Escaut au Golfe de Gênes.

– Côte d’Afrique de “Taebarca” à l’Est du Cap de Bonne-Espérance.

– Côte d’Amérique de la “baie St-Laurens” au “R. de platte y. Argentine”

Comporte 4 échelles des longueurs.

– Figuration de l’équateur et des tropiques. – Deux systèmes de rhumbs concentriques de 680 mm et de 900 mm de diamètre à 16 et 8 centres secondaires.

– Cinq roses des vents et une demi-rose.

Arc…on

Côtes cernées de couleurs.

– Les îles en teintes plates et or.

– Écussons sur l’Angleterre, l’Irlande, la Barbarie, le Brésil (armes d’Espagne et de Portugal).

– 18 pavillons.

Sur la feuille de droite, armes du président de Lozon. Sur la feuille de gauche, deux cartouches baroques, contenant deux échelles, sont surmontés d’un compas entouré d’une banderole qui porte, pour l’un la signature et la date, pour l’autre la dédicace: “A Monsieur Le Président de Lozon. 1625”.

Des motifs décoratifs forment un encadrement

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530648906/f1.item

https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40596990x

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.