1555 – Sebastiâo Lopes – Arcaxam

Imprimer cet article Imprimer cet article

Le cartographe portugais Sebastiâo Lopes, mort probablement en 1596 ; il a été possible d’identifier comme provenant de lui un grand Atlas et 5 cartes. Certains de ces travaux sont remarquables, tant du point de vue géographique que pour leur beauté, car Lopes fut, comme Vaz Dourado, un enlumineur de grande classe.

La plus ancienne de ses œuvres identifiées remonte à 1555 : il s’agit d’une carte de la Méditerranée actuellement conservée au National Maritime Museum de Greenwich.

La carte de 1558 est la seule que l’on connaisse signée par ce cartographe. Les roses des vents présentes sur ces cartes sont très rares et se détachent par leur beauté et leur délicatesse. Une de leurs principales caractéristiques est la grande croix du Christ qui signale l’Orient, une chose rare dans des cartes d’autres cartographes et jamais avec ce dessin spécial. La représentation du Château de Mina et d’une église au Congo sont relativement communs, mais la représentation de deux portugais poursuivant deux Arabes sont des caractéristiques personnelles de Sebastiâo Lopes.

Plus important est l’Atlas du monde, carte anonyme de c. 1565, qui fait partie d’un atlas nautique de 24 cartes, conservé dans le Newberry Librray, Chicago, USA ; son auteur demeure encore inconnu, mais le style et l’époque où il a été conçu suggèrent que Sebastião Lopes en serait l’auteur.

Arcaxam

C’est un Atlas très beau, replet d’enluminures colorées qui renforcent son intensité représentative. Le centre de cet Atlas est l’Atlantique Nord ; on remarquera les représentations des Forteresses de Marzagan et d’Arguim (Arguin).

Le Planisphère attribué à Pedro de Lemos & Sebastião Lopes, est daté tardivement (1590) contient plusieurs détails curieux, notamment la partie de Terre Neuve et du Labrador qui ne mentionne pas les possessions françaises, mettant en évidence les Portugais… ou quelle serait l’interprétation correcte du drapeau bleu et blanc ?

Arcaxam

Cette carte serait une copie d’une carte précédente, dont également Lavanha et Teixeira ont pu s’inspirer en 1597 pour « Theatrum Mundi ».

http://www.kaowarsom.be/documents/BULLETINS_MEDEDELINGEN/1963-4.pdf

https://www.uv.es/catalan/1555%20Sebastiao%20Lopes%20National%20M.Museum2.JPG

https://www.researchgate.net/figure/Figura-1-Carta-Atlantica-de-Sebastiao-Lopes-1558-Fonte-Universidade-de-Coimbra_fig1_321842622

https://www.uc.pt/fluc/coimbra-marrakech/fontes/iconograficas/16.jpg?hires

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b55007071f/f1.item.r=lemos%20pedro

https://www.uc.pt/fluc/coimbra-marrakech/fontes/iconograficas/catalogue

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.