1543 – Mappamondes de Pierre Desceliers – Arcaxōn

Imprimer cet article Imprimer cet article

Pierre Desceliers ou Descelliers 1487-1553, surnommé “le père de l’hydrographie française” (il aurait été le premier hydrographe chargé d’enseigner la science nautique dans un port français), passionné de cartes, Pierre Desceliers, abbé d’Arques-la-Bataille (Seine-Maritime) où il est né, fonde l’école de cartographie et d’hydrographie de Dieppe alors que la puissance maritime de la ville atteint son apogée sous François Ier grâce notamment à l’armateur Jehan Ango : ses navires atteignent Sumatra, le Brésil et le Canada.

Pierre Desceliers crée la série maritime « Cartes de Dieppe » et dessine les premières mappemondes d’après les portulans portugais. La réputation de son école dépassant les frontières, il a de prestigieux clients : sa gracieuse majesté Henry II roi de France, Henry VIII d’Angleterre, la marine royale portugaise et, pendant un court temps, la marine espagnole ; il réalise plusieurs portulans de grande taille qui connaîtront des fortunes diverses :

Celui de 1543, mentionné en 1872 dans l’inventaire de la garde-robe du cardinal Louis d’Este sous l’intitulé « La descriptione del Mondo in carta pecorina scritta a mano, miniata tutta per P. Descheliers ». Le sort de cette carte est inconnu.

Une carte de 1546 sur 4 feuilles: 131 x 254 cm chacune ; « Faictes à Arques par Pierre Desceliers presbre 1546 ». Fac-similé d’E. Rembielinksi] réalisé sur commande de François Ier.

Arcaxōn

Il a appartenu ensuite à un certain Jomard puis à un comte de Crawford et est maintenant conservé en Angleterre à la John Rylands Library, à Manchester.

Celui de 1550, réalisé pour Henri II et portant ses armes ainsi que celle d’Anne de Montmorency et de l’amiral Claude d’Annebault. Conservé en Angleterre, à la British Library. Cette mappemonde n’est autre qu’un présent de l’amiral Claude d’Annebault au roi de France Henri II, ayant régné entre 1547 et 1559. Claude d’Annebault est un militaire nommé maréchal de France en 1538, puis amiral de France. Proche conseiller du roi François 1er, l’amiral perd de son influence lors de l’intronisation d’Henri II. Il pense que lui offrir un tel cadeau peut l’aider à retrouver les faveurs du souverain. Pour élaborer cette carte, il engage Pierre Desceliers, considéré comme un des tout meilleurs de son temps. Le cartographe, aidé par une équipe d’artistes, est donc à l’origine de cette carte illustrée et annotée, flanquée de détails purement géographiques et parfois imaginaires. « C’est l’une des plus belles cartes qu’il nous reste de la Renaissance » explique Chet Van Duzer, historien de la cartographie.

Il existe aujourd’hui à Dieppe une statue de Pierre Desceliers ainsi qu’une rue à son nom.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Desceliers

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84394536.r=Pierre%20Desceliers?rk=21459;2

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8459554h.r=Pierre%20Desceliers?rk=42918;4

http://education.ign.fr/geographes-illustres-entretiens/pierre-desceliers-fondateur-lecole-cartographie-dieppe

https://sciencepost.fr/admirez-cette-magnifique-carte-monde-de-1550/

https://nla.gov.au/nla.obj-231279715/view National library of Australia

Poursuivre

http://maths.spip.ac-rouen.fr/IMG/pdf/DP_Cartographes.pdf

https://www.persee.fr/doc/jds_0021-8103_1920_num_18_1_5051

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.