1456 & 1462 & 1466 Petrus Roselli Carte marine de l’océan Atlantique Nord-Est de la mer Méditerranée et de la mer Noire – arcaxon,  archaxō ou archaxom

Imprimer cet article Imprimer cet article

 

Petrus Roselli ou Pere Rossell ou Piero Roselli semble être italien ou du moins sa famille (laissons Aimé débrouiller l’écheveau). Ses ancêtres pourraient avoir inclus des juifs italiens qui vivaient à Barcelone et se sont convertis au christianisme au XIIIe siècle. Nicholas Roselli, un cardinal, est décédé à Majorque en 1367. On ne sait pas si Petrus Roselli était de cette famille, mais il est clair que ses cartes portolan ont été faites à Majorque. Dans Imago Mundi, Heinrich Winter écrit : « P. Roselli peut être d’origine italienne ou non, mais dans les circonstances, il doit être considéré comme un catalan et son travail le produit de l’érudition et des compétences catalanes, qui étaient bien connues pour la production d’autres aides à la navigation et l’astronomie. Le point de vue contraire [sur sa nationalité] doit encore être prouvé »

L’un des avantages de l’étude de Roselli est qu’il a eu une longue carrière de cartographe et six cartes portolan connues lui ont survécu, plus deux autres qui pourraient lui être attribuées, soit, si on compte bien, nous donne un total de huit. Elles datent de 1447,

1456, 1462, 1464, 1465 et 1466 ; des deux autres portolans qui peuvent lui être attribués, un n’est pas daté et l’autre est daté de 1468.

Carte marine de l’océan Atlantique Nord-Est de la mer Méditerranée et de la mer Noire] : Majorque / Petrus Roselli composuit hanc cartam/in civitate Maioricarum anno domini/ MCCCCLXII.

La grande carte hydrographique de Petrus Roselli est trouvée au siècle dernier à Nuremberg par de Mur (Histoire diplomatique du chevalier Behaim, Strasbourg, 1802, in-8, p. 25) et aujourd’hui conservée à la Bibliothèque nationale de Paris (no 13611), ayant été achetée à Nuremberg par M. de Hennin et cédée à cet établissement, le 13 décembre 1851, pour la somme de cent francs.

Le portulan est tracé sur une peau, de la moitié de la grandeur du portulan de Canepa.

Le portulan de 1466 couvre le rivage du sud de la Baltique dans le Nord la majeure partie de la mer Rouge dans le Sud, la Mer Noire à l’Est et le groupe d’îles des Antilles à l’Ouest.

Un deuxième portulan daté de 1466

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/03085695208592000?journalCode=rimu20

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/48/Petrus_Roselli_-_Portolan_Chart_of_the_Mediterranean_%281466%29.png

https://publications.newberry.org/k12maps/module_01/roselli.html

https://apps.lib.umn.edu/bell/map/PORTO/ROS/petrus.html

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.