Statice – Lavande de mer

Imprimer cet article Imprimer cet article

La lavande de mer, aussi appelée immortelle bleue, saladelle commune, lilas de mer ou statice commun aime bien avoir les pieds dans un terrain bien drainé. En août, quand la plupart des fleurs du jardin sont dans les tons jaune à rouge, la lavande de mer apporte une touche bleutée.

Elle est reconnue en cosmétique pour ses propriétés hdyratantes, anti-oxydantes et minéralisantes.

Plante vivace de bord de mer au feuillage fin, le Statice se couvre d’une abondante floraison bleue en été. Au jardin, elles aiment le soleil et s’accommodent de la sécheresse estivale. Les statices sont très souvent cultivés pour la composition de bouquets, en fleurs fraîches ou en fleurs séchées (entrent ainsi dans la composition de bouquets perpétuels proposés par les fleuristes), mais n’hésitez pas à les adopter au jardin. Bien installées, ce sont des plantes qui supportent parfaitement la sécheresse.

Nous rencontrons couramment trois statices : Limonium platyphyllum et Limonium vulgare (anciennement Limonium latifolium) sont vivaces ; Limonium sinuatum, hybridé pour nous donner des fleurs de toutes les couleurs, est vivace, mais souvent cultivé en annuelle à cause de sa faible rusticité. Ce sont des plantes de la famille des Plumbaginacées.

 

Limonium platyphyllum forme une rosette de larges feuilles coriaces, vert sombre, légèrement ondulées sur les bords. La floraison a lieu de juin à septembre, en un brouillard de fleurettes lavande, groupées en panicules pyramidales très ramifiées. On l’appelle lavande de mer, car cette plante sauvage pousse en bord de mer, dans les marais salés. On dit que c’est une plante qui pousse sur un site halophile, c’est-à-dire dans le sable, les marais, les falaises. Il en existe différentes espèces, toutes très proches, dont certaines sont protégées : ne les arrachez pas lorsque vous en rencontrez ! Limonium platyphyllum mesure entre 40 et 60 cm en tout sens.

 

Limonium sinuatum est souvent cultivé comme une annuelle. En régions où les températures hivernales ne descendent pas en dessous de -5 °C, vous pouvez essayer de le traiter en vivace. Prenez tout de même soin de le protéger fin novembre sous une bonne couche de feuilles. Il présente un feuillage vert foncé, lancéolé et largement découpé, disposé en rosette, et fleurit de juillet à octobre, en de très nombreux coloris, sauf le rouge. Haut de 40 à 70 cm, il présente des panicules florales arquées où les fleurs blanches, discrètes, sont entourées de spectaculaires bractées colorées à l’allure de papier crépon. Ces panicules terminent des tiges raides disposées en ailes. On le rencontre parfois, sauvage, dans la garrigue méditerranéenne.

 

La saladelle (Limonium vulgare) est une plante halophile (qui aime le sel) que l’on trouve en abondance dans la sansouire camarguaise (une sorte de pré salé très sec en été). Elle peut couvrir des champs entiers qui prennent alors des teintes roses à violettes de toute beauté. Les feuilles de cette lavande de mer ont la capacité de rejeter le sel en excès qui forme alors de petits cristaux. Elle est la fleur emblématique des gardians qui en faisaient des bouquets pour leurs amoureuses.

https://www.leaderplant.com/acheter-lavande-de-mer-2991.html

https://jardinage.ooreka.fr/plante/voir/2083/statice

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.