Piraillan – toponymie

Imprimer cet article Imprimer cet article

 

La première particularité du village du Piraillan c’est qu’il abrite une magnifique réserve naturelle de 37 hectares, les réservoirs de Piraillan. De nombreuses espèces animales, parmi lesquelles des cygnes sauvages, des genettes, des musaraignes aquatiques, des fauvettes des marais et même des faucons et des milans noirs à l’envergure impressionnante peuvent y être observés. Le site est protégé depuis 1997, il l’est si bien que des espèces rares s’y installent, tel que le tillée mousse, un fin gazon. Inscrit à l’inventaire des sites classés, le port ostréicole très pittoresque est constitué d’une succession de cabanes aux multiples couleurs dont certaines sont centenaires. Au milieu du port, on apercoit deux petites îles artificielles, créées par des ostréiculteurs dans le but de pouvoir y stocker les réserves de tuiles nécessaires à l’élevage des huîtres.

En 1845 un maître de barque de La Teste, nommé Bouzat, possédait une cabane sur la côte et on le surnommait « Pit ralhan » oiseau bavard. De là pourrait provenir le nom du village.

L’avis du Petit Futé sur Piraillan, 2020

https://www.petitfute.com/v1711-lege-cap-ferret-33950/c1173-visites-points-d-interet/c976-archeologie-artisanat-science-et-technique/151915-piraillan.html

Les Villages de pêcheurs de la Côte Noroît du Bassin d’Arcachon, Micheline Cassou-Mounat, maître de conférences à l’Université de Bordeaux III, 2017

Photo http://patrick.labouyrie.free.fr/images/piraillan/Piraillan.jpg

Voir le circuit-découverte des réservoirs

file:///C:/Users/rapha/Downloads/dakota-Piraillan.pdf

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.