Pignafeu

Imprimer cet article Imprimer cet article

La Pignafeu est pour nous l’occasion de parler du Bassin d’Arcachon, et bien entendu de vous inviter à faire une pause dans notre vie trépidante, pour prendre le temps de nous retrouver, entre amis ou en famille, autour de la chaleur d’un feu.

Terre d’authenticité, de traditions et de patrimoine, l’identité du Bassin d’Arcachon se conjugue le long des esteys et chenaux du bassin, et sous les pins de la forêt des Landes de Gascogne.

Qu’est-ce qui fonde l’identité du Bassin d’Arcachon, qui enserre notre petite mer intérieure et qui baigne les villes et villages de la Côte d’Argent ? La forêt des Landes de Gascogne ! Elle nous procure tout ce dont nous avons besoin, à portée de main. Un peu d’imagination et d’huile de coude, et la Pignafeu voit le jour en 2013.

Mathieu Cabaussel et Alain Houillon fabriquent et vendent les « pignafeux », des allume-feu naturels à base de pignes de pin et de résine.

Alain Houillon est Périgourdin avec un parcours peu commun et aussi un personnage attachant qui aime la nature. Arboriste-grimpeur autodidacte, il est le médecin des arbres, allant au chevet des cèdres malades et des pins souffrants ou des chênes blessés. Il est passionné par les arbres qu’il considère comme des amis indispensables à la survie des humains. C’est pour cette raison, qu’un arbre en souffrance requiert toute son attention et ses soins. Il sillonne ainsi toute la région et intervient dans de grandes propriétés et des domaines viticoles.

Grimpé à la cime des arbres, il les ausculte, diagnostique leurs faiblesses et applique des remèdes naturels dont lui seul a le secret. C’est de sa rencontre avec Matthieu Cabaussel sur la parcelle propriété de la Société Civile du Patrimoine des Usagers, au cœur de la forêt usagère, qu’est née « La Pignafeu ».

Dans la société actuelle “hyperconnectée”, allumer un feu demeure une pratique ancestrale synonyme d’apaisement, de réconfort et de contemplation. Prendre le temps de se ressourcer autour d’une cheminée pour se réchauffer, pour faire la cuisine ou simplement pour le plaisir, fait partie de la vie des Hommes depuis les fondements de l’humanité.

Quoi de plus élémentaire que de “savoir faire du feu” ? Encore faut-il maitriser quelques techniques. L’époque où l’on entrechoquait des pierres à feu est révolue, et pour cause, la majorité d’entre nous préfère aujourd’hui allumer son feu avec du journal et autres cubes ou liquides à base de pétrole et de paraffine.

Allumer un feu devrait rester un savoir-faire simple et naturel, sans chimie, sans chichis. L’allumette devrait enflammer un allume-feu rapide et suffisamment tenace pour alimenter le foyer en petites flammes pendant plusieurs minutes, sans employer l’or noir de la société de consommation.

 

https://www.pignafeu.fr/une-histoire-de-passionns

https://www.sudouest.fr/2014/07/08/il-mise-sur-le-b-arbecue-a-la-pigne-de-pin-1608772-2780.php?nic

http://gma33.unblog.fr/2017/11/26/reunion-mensuelle-du-vendredi-24-novembre-2017/

 

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.