Noms de familles – QA à RZ

QUENNEPOIX

Originaire du Nord, frontière belge. Deneu ; Du flamand ? Keun = lapin.

Plus certainement : à rapprocher de Duquenne. Du Nord aussi. Variante de Duquesne (= du chêne) fréquente dans le Nord et en Picardie (80, 60).

Et de poix : On rencontre le nom dans la Somme et le Pas-de-Calais, mais aussi dans le Doubs et le Rhône. En composition : Poix-Daude, Poix-Prévot (25). Le patronyme désigne celui qui est originaire de Poix, nom de diverses communes (08, 51, 59, 80) et de nombreux hameaux. Plusieurs explications au toponyme : soit un lieu où pousse le sapin (picea), soit un vivier, une rivière poissonneuse (piscis), soit encore une colline (podium).


QUIRAC

C’est le 7e nom le plus porté au Porge mais… c’est un nom qui est très peu porté, seulement 46 naissances en 100 ans en France, essentiellement en Gironde. Ce nom de famille est monophylétique, c’est-à-dire qu’il n’existe qu’une souche et que tous les porteurs sont parents.

1891 – 1915 : 8 (Le Porge, Saint-Laurent-de-Médoc, La Teste-de-Buch)
1916 – 1940 : 16 (Le Porge, Saint-Laurent-de-Médoc, Bordeaux, Saint-Médard-en-Jalles et Bergerac (24).
1941 – 1965 : 13
1966 – 1990 : 9

Zone HTBA – Le Porge, Lacanau, Le Temple, Arès, La Teste-de-Buch.

Toponymie – Un seul Lieu-dit ‘Quirac’, il est à Saint-Laurent-de-Médoc et il est habité. On ne peut s’empêcher de penser à la commune de Queyrac et aussi du lieu-dit ‘Queyrac’, moins connu, située dans la commune du Temple. Un rapport ? Peut-être bien.

Monument aux Morts du Porge – Raymond QUIRAC décédé le 23/08/1914 à Gédinne Belgique).

Geneanet – 754 résultats en effectuant une recherche dans la base avec le nom QUIRAC, dont  634 résultats pour la Gironde. Les communes où les résultats sont les plus nombreux : Le Porge (142 résultats), Saint-Laurent-de-Médoc (132), Lacanau (53), Lanton (42). Le couple Jean QUIRAC et Marguerite Duvignau vivait à Saint-Laurent-de-Médoc avant 1600.

Origine – Il apparaît que le nom QUIRAC a été attribué à la famille qui habitait sans doute le lieu-dit ‘Quirac’ de la paroisse de Saint-Laurent-de-Médoc.

En ce qui concerne l’étymologie du toponyme ‘Quirac’, on sait que le suffixe –ac, diminutif de –acum, qui marque l’appartenance d’un domaine à un homme ancien. Bénédicte Boyrie-Fénié dans son Dictionnaire toponymique des communes de Gironde, rubrique « Queyrac » fait l’hypothèse que le nom de l’homme en question était Carius.


QUISSAC

Statistiques – 1891 – 1915 : 21 ; 1916 – 1940 : 17 ; 1941 – 1965 : 28 ; 1966 – 1990 : 37

103 personnes nées en France en un siècle, dans 11 départements : Gard (Aspères, Fontanès, Gailhan), Hérault…

Toponymie – 13 lieux-dits en France avec ‘Quissac’ dont trois dans le Gard, un dans l’Hérault…

Geneanet – 4543 résultats. Le nom y est attesté avant 1500 dans les départements actuels du Gard (Sauve, Saint-Jean-de-Roque, Brouzet-lès-Quissac, Calvisson, Carnas, Liouc) et de l’Aveyron (Fondamente).

Origine – Le suffixe d’appartenance –AC, abréviation de –acum, nous oriente vers le domaine d’un homme latin dont il faudrait déterminer le nom. À titre d’exemple pour Quinsac, en Gironde, Bénédicte Boyrie-Fénié nous propose les noms de Quintius ou Quinctius.


RABA
Le Chantier Naval Raba de La Teste-de-Buch a été fondé par Christian Raba en 1958.

437 naissances en France en un siècle : Landes, Gironde …

1891 – 1915 : 92 ; 1916 – 1940 : 102 ; 1941 – 1965 : 120 ; 1966 – 1990 : 123

Pays de Buch – Belin-Béliet, Salles, La Teste-de-Buch, Arcachon, Andernos-les-Bains, Lanton, Audenge, Le Teich, Biganos, Mios, Lacanau.

Toponymie – Trois noms de lieux, ‘Château Raba’ à Talence (33),  ‘Raba’ à Villeneuve de Duras (47), ‘Raba’ à Julos (65).

Viographie – Place Amélie-Raba-Léon à Bordeaux, allée Raba à Sanguinet,

Geneanet – 8 296 résultats en effectuant une requête avec le nom RABA dont 2 679 pour les Landes, 1 965 pour la Gironde… La plus forte concentration de porteurs du nom RABA se trouve à Ychoux (40) avec 1 302 résultats pour cette commune/paroisse, 1 963 dans un rayon de 15 km, 3 376 dans un rayon de 30 km.

Origine – Raba c’est la rave en occitan. On sait que le B et le V sont interchangeables…

Le mot rave est un nom commun à plusieurs espèces, désignant en français certaines plantes potagères ou fourragères cultivées pour leur racine comestible : navet, betterave, chou-rave, brocoli-rave, céleri-rave, radis-raves…

Reste à savoir pourquoi ce nom a été donné au lointain ancêtre. S’agissait-il d’un surnom dû à son physique ou à son comportement ? De son activité principale ? De son environnement ?

Pour cette dernière hypothèse on peut penser à la ravenelle (ou navet sauvage), considérée comme mauvaise herbe car envahissante et résistante.

https://www.chantier-naval-raba.com/


RAGAIN

374 naissances en France en un siècle, un peu dispersées : Maine-et-Loire, Creuse, Jura, Cantal…

1891 – 1915 : 87 ; 1916 – 1940 : 107 ; 1941 – 1965 : 104 ; 1966 – 1990 : 76

Pendant la même période on dénombre aussi les naissances de 1 521 RAGUIN (25, 37, 75…), 1 819 RAGON (03, 85, 18…), 1 384 RAQUIN (71, 42, 03…), 8 811 RAGOT (72, 75, 76…)…

Toponymie – Pas de toponyme ‘Ragain’ en France mais 10 ‘Raguin ‘ (21, 25, 49, 52, 53, 89), 32 ‘Ragon’, 7 ‘Raquin’, 73 ‘Ragot’, etc.

Geneanet – 9 844 résultats en effectuant une requête avec le nom RAGAIN dont 2 620 pour le Maine-et-Loire, 1 4909 pour le Jura, 976 pour la Creuse. En Gironde, on en trouve quelques-uns à Bordeaux, Illats et Landiras. Le nom est attesté en 1490 à Beaumont-le-Roger dans le département actuel de l’Eure.

Origine – Il devrait s’agir d’un nom de personne formé sur la racine germanique ragin (conseil).

Quelques diminutifs RAGUENAUD, RAGUENAULT, RAGUENEAUD, RAGUENEL, RAGONNAUD, RAGONNEAU, RAGONNEAUD, RAGONNET, RAGONDET…


RAISSIGUIER

Un nom peu porté mais qui se décline avec plusieurs graphies, 159 naissances en un siècle en France : Tarn, Bouches-du-Rhône, Hérault, Aude…

1891 – 1915 : 53 ; 1916 – 1940 : 49 ; 1941 – 1965 : 39 ; 1966 – 1990 : 18

Pendant la même période on dénombre aussi les naissances de 1 016 RESSÉGUIER (81, 34, 12, 11…), 148 RESSÉGAIRE (84, 26…),  92 RESSIGUIER (82, 34…), 63 RESSIGUIÉ (82…), 50 RESSÉGUET (32…), 43 RESSÉGUIÉ (82…), 22 ARRESSEGUET (64…)…

Pays de Buch – On n’y rencontre que des porteurs de la variante RESSÉGUIER à Arcachon.

Toponymie – Pas trouvé de lieu ‘Raissiguier’ mais en revanche un ‘ressigué’ (47), un ‘Ressiguié’ (46), un ‘Ressiguier’ (46), un ‘Rességaire’ (31), 20 ‘Rességayre’ (31, 32, 46, 47, 82), trois ‘Rességayres’ (09, 24, 82), neuf ‘Ressègue’ (09, 12, 15, 24, 31, 46), deux Ressègues (46), deux ’Rességuier (12, 31), quatre ‘Rességuet’ (32, 65)…

Geneanet – 3 319 résultats en effectuant une recherche sur le nom RAISSIGUIER, dont 1 976 pour le Tarn. La concentration des porteurs du nom se situe vers Castres avec 1 698 résultats dans un rayon de 30 km. Il me semble qu’il n’y aurait qu’une souche pour cette graphie du nom et que tous les RAISSIGUIER seraient parents.

Origine – Le métier du lointain ancêtre était scieur, vraisemblablement scieur de long. De l’occitan segaire, ressegaire, sarraire, segador, ressegòt, resseguèr, resseguet, ressaire, resseguièr...


RAHIER

Statistiques – 1891 – 1915 : 64 ; 1916 – 1940 : 70 ; 1941 – 1965 : 86 ; 1966 – 1990 : 75

295 RAHIER sont nés en France en 100 ans : Ille-et-Vilaine, Ardennes, Paris…

À cause de l’homophonie, je me suis permis de noter aussi les naissances pendant la même période de 1 530 RAYER (77, 75, 49…), 515 RAYET (23, 12, 24…), 73 RAILLET (12, 47…), 167 RAILLE (19, 75…)

Toponymie – Nous repérons un lieu-dit ‘Rahier’ à Juvigné dans la Mayenne. 19 lieux-dits avec ‘Rayet (04, 06, 12, 46, 47, 55, 63, 71), 6 avec ‘Rayer’ (35, 53, 55, 60, 61), 5 avec ‘Raillet’ (31, 32, 38, 46), 21 avec ‘Raille’ ou ‘Raillé’ (19, 26, 34, 38, 42, 49, 52, 54, 60, 65, 70, 74). Et puis ‘Rahier’ est aussi le nom d’une localité belge (province de Liège).

Geneanet – 23 784 réponses avec une requête sur le nom RAHIER. 788 réponses en effectuant une requête sur le prénom Rahier. Avant 1500, on y trouve des RAHIER qui vivaient dans les départements actuels de l’Orne, de l’Ille-et-Vilaine, de l’Yonne, du Maine-et-Loire, de la Mayenne, de la Meuse, des Ardennes,

On repère une famille de RAHIER en Belgique. Elle est attachée à la ville de Rahier et à son château qui est aujourd’hui en ruines. La seigneurie de Rahier appartint à la famille éponyme depuis les origines jusqu’à la fin de l’Ancien Régime. À la fin du XVIIe siècle, les seigneurs de Rahier acquirent le titre de barons. La famille de Rahier eut, sous l’Ancien Régime, un prestige considérable dans la région. Sa dernière représentante, Marie Antoinette Henriette de Rahier, s’éteignit à Liège le 29 février 1816 (Wikipédia).

Origine – 30 % des noms de familles ont pour origine le nom de baptême du lointain ancêtre qui a perduré jusqu’à nos jours comme patronyme.

Selon Jean Tosti, RAHIER serait un nom masculin de personne d’origine germanique, ‘Radhari’ : ‘rad’, conseil et ‘hari’, armée. Nous n’avons pas de saint de ce nom mais nous avons de nombreux hommes prénommés Rahier dans la base Geneanet. Je suis donc favorable à cette hypothèse.

Deux autres avis pour entamer le débat :

– Jean Coste y voit un rapport avec de l’eau qui jaillit. Donc un nom de lieu.

– Et puis, en vieux français, le verbe ‘rahier’, c’était émettre des rais lumineux, rayonner, luire, briller. Donc un sobriquet affecté à la personne.


RAMBEAU

Statistiques – 1891 – 1915 : 238 ; 1916 – 1940 : 296 ; 1941 – 1965 : 433 ; 1966 – 1990 : 451

Au total 1 418 RAMBEAU sont nés en France en un siècle.

Départements de la Charente-Maritime, de la Gironde et dans une moindre mesure la Lozère, le Pas-de-Calais, la Charente, etc.

Pendant la même période on dénombre aussi les naissances de 8 249 RAMBAUD, 393 RAMBAUT, 325 RAMBEAUD…

Toponymie – On trouve 16 noms de lieux avec ‘Rambeau’ dans les départements 03, 16, 17, 19, 31, 33, 38, 39, 42, 47 et 71. En gironde on les rencontre dans les communes de Lussac et de Camiac-et-Saint-Denis.

Geneanet – 20 370 résultats en effectuant une recherche avec le nom RAMBEAU dont 3 817 en Charente-Maritime et 1 109 en Gironde. En effectuant une recherche sur les prénoms, on constate que Rambeau était utilisé parfois comme prénom mais beaucoup moins que Rambaud avec lequel on obtient 10 624 résultats.

Origine – Comme pour 30 % de nos noms de famille, il s’agit du nom de baptême du lointain ancêtre qui a perduré comme patronyme jusqu’à nos jours. Dans notre cas, il s’agit d’un nom de personne d’origine germanique, Hrambald (hramn, corbeau et bald, audacieux). Autre hypothèse : Raginbald (ragin, conseil et bald, audacieux).

Nombreuses variantes – Rambaut, Rambeaud, Rambeault, Rambeaut, Rambeaux, Rambaut, Rambaux, Rambault mais aussi Raimbault, Raimbaud, Raimbaut, Raimbaux, Raimbeau, Raimbeaud, Raimbeault, Raimbeaux, Raimbold, Rainbeaud … et d’autres, dont Rimbaud.

La famille d’Arthur Rimbaud est originaire de la Haute-Saône, où elle est présente au XVIIe siècle.


RANTIER

Statistiques – 1891 – 1915 : 17 ; 1916 – 1940 : 19 ; 1941 – 1965 : 20 ; 1966 – 1990 : 25

81 personnes nées en France en 100 ans, dans 13 départements : Gard, Gironde…

Plus 68 RENTIER (Cantal…)

Toponymie – un seul toponyme en Haute-Vienne (Oradour-sur-Glane).

Geneanet – 970 résultats. Attesté dans les paroisses de Bucey-lès-Gy et Pusy, aujourd’hui en Haute-Saône, avant 1600.

Origine – Du latin redita qui désigne la somme rendue par un placement. Le Littré atteste le mot rentier au XIIIe siècle. À première vue, le lointain ancêtre auteur de la lignée devait vivre de ses rentes.


RARIVOMANANA

À Madagascar, il n’y a pas de noms patronymiques transmis au sein d’une même famille : un nom se rattache à un individu unique.

Le choix et l’attribution d’un nom à un enfant, généralement par les parents, relève de divers critères et circonstances.

On recense 24 sources d’inspiration pour les noms malgaches.

le Malgache peut tout au long de sa vie changer de nom.

Le préfixe Ra-, marque de politesse, est souvent présent au début du nom. “Le nom malgache n’est pas une étiquette. C’est un souhait, un destin, une parole qui contredit un mauvais destin, un souvenir du jour de naissance, une combinaison de noms de parents ou d’ancêtres.”


RAYMOND / REYMOND

Le 19e nom le plus porté en Pays de Buch. Le nom est au 253e rang des noms les plus portés avec 16 967 naissances en 100 ans : Gironde, Paris, Bouches-du-Rhône, Puy-de-Dôme, Allier et dans toute la France. Beaucoup de souches.

1891 – 1915 : 3 408 ; 1916 – 1940 : 3 961 ; 1941 – 1965 : 5 176 ; 1966 – 1990 : 4 422

Zone HTBA – Lacanau, Audenge, Lanton, Le Porge, Arès, Andernos-les-Bains, Lège-Cap-Ferret, Saumos, Biganos, Mios…

Pendant la même période on relève aussi les naissances de 6 396 RÉMOND (75, 21, 22, 68…), 6 028 REYMOND (42, 38, 43, 69…), 2 252 RAIMOND (75, 85, 17…), 3 578 RAMON (59, 11, 66…), 3 334 RAMOND (31, 81, 45…)…

Toponymie – 90 noms de lieux avec ‘Raymond’ en France avec un ‘Saint-Raymond’ à Cestas. Huit noms de lieux avec ‘Reymond’, quatorze avec ‘Rémond’, sept avec ‘Raimond’, 28 avec ‘Ramon’, 23 avec ‘Ramond’…

Viographie – Avenue Pierre-Raymond à Marcheprime (1).

Geneanet – 518  560 résultats en effectuant un recherche avec le nom RAYMOND dont 12 447 en Gironde dont 1 794 pour Bordeaux. Chez nous les principales concentrations de porteurs apparaissent à Lacanau (397 résultats), Audenge (273), Lanton (267), Le Porge (206). Les REYMOND se rencontrent essentiellement à Mios, Biganos, Lanton et Audenge.

Origine – Comme pour 30 % de nos noms de famille, c’est un nom de baptême qui a perduré jusqu’à nos jours comme nom de famille. C’est un nom de personne d’origine germanique, Raginmund avec ragin (conseil) et mund (protection).

Autres variantes : RAYMON, RAIMON, RÉMON, RÉMONT, RAMONET, RAYMONDEAU, RAYMONDIE…

(1) Raymond (Avenue Pierre) : « Le Hameau d’Aquitaine » – Pierre Raymond est le fils cadet d’Étienne Ramon, petit-fils de Jacques Gauguet, surnommé Massan parce qu’avant de s’installer à Lubet au lieu-dit Ramouniche sur la commune d’Audenge, il s’était fixé au lieu-dit Massan, sur la commune de Biganos. À la mort de Jacques Gauguet et de sa femme en 1867, c’est le gendre, Jacques Ramon, époux de Marie, surnommé Ramouniche, qui doit prendre en charge la famille avec les frères et sœurs de sa femme alors mineurs. Son fils, Étienne Ramon, intéressé par la situation de Testemaure, sur l’actuelle commune de Marcheprime, à mi-chemin entre Bordeaux et La Teste, achète en accord avec le maire de Biganos, Pierre Courbin 3 hectares et 20 ares et devient ainsi le premier habitant du lieu de Testemaure, futur Marcheprime. Il décide d’y installer une auberge en bordure de la route. Son fils cadet, Pierre Raymond, qui porte le surnom familial de Ramouniche et dont le nom de Ramon a été francisé, épouse en 1823, Marie Lalande de Mios, elle aussi fille d’aubergiste. L’auberge remporte un franc succès et devient l’auberge de Marcheprime. En effet, le surnom de Marcheprime remplace celui de Ramouniche et de Testemaure, en raison de la façon de marcher de Pierre, qui toujours pressé trottine à petits pas (prim en gascon est un adjectif qui signifie, mince, menu, délicat). Dès 1934, le nouveau nom du lieu de Marcheprime s’impose dans les documents officiels.

(Biganos, Lamothe, Marcheprime racontés par leurs rues et lieux-dits, Luc Wozny, dir.)


RÉCONDO

Statistiques – 1891 – 1915 : 13 ; 1916 – 1940 : 16 ; 1941 – 1965 : 28 ; 1966 – 1990 : 25

82 personnes nées en France en un siècle, dans 8 départements : Pyrénées-Atlantiques, Gironde

Toponymie : Aucun toponyme en France.

Geneanet – 1 365 résultats. Avant 1600, le nom est attesté en Gipuzkoa dans le Pays Basque espagnol.

Origine – En basque (et en catalan), recondo se traduit par coin. C‘est un toponyme très fréquent qui évoque un angle… un coin.


RETAILLEAU

Pour commencer, quelques statistiques
1891 – 1915 : 316 ; 1916 – 1940 : 587 ; 1941 – 1965 : 975 ; 1966 – 1990 : 994

Au total 2 872 RETAILLEAU sont nés en France en 100 ans, essentiellement en Vendée et dans une moindre mesure, dans le Maine-et-Loire, la Loire-Atlantique et les Deux-Sèvres.

On peut également noter, pendant la même période, les naissances de 2 872 RETAILLEAU (Vendée, Maine-et-Loire, Loire-Atlantique, Deux-Sèvres…), 160 RETAILLAUD (Loire-Atlantique…), 21 RETAILLOU (Vendée), etc.

Toponymie – On trouve un lieu-dit ‘Retailleau’ en Lot-et-Garonne (Grateloup-Saint-Gayrand). Une commune porte le nom de ‘Le Retail’ dans les Deux-Sèvres. On trouve 27 autres noms de lieux avec ‘Retail’, dans les départements Loire-Atlantique (7), Lozère (2), Maine-et-Loire (3), Deux-Sèvres (1), Vendée (14).

Geneanet – 58 170 résultats en effectuant une requête avec le nom RETAILLEAU dont 30 247 en Vendée. Les plus anciens porteurs du nom dans la base habitaient la Vendée.

Origine – Les spécialistes pensent que ce nom provient du nom de lieu où habitait le lointain ancêtre auteur de la lignée : ‘Le Retail’. Si on consulte un dictionnaire de vieux français ce mot désigne l’action de tailler, de rogner ou bien une coupure, une rognure. Il correspond sans doute à l’angevin ‘retaillis’ ou ‘rataillis’ qui désigne un bois taillis ou, tout simplement, un taillis : le bois que l’on taille, que l’on coupe de temps en temps.


RÉVELEAU

Éloi et  Philippe RÉVELEAU sont ostréiculteurs au Canon.

131 naissances en France en 100 ans : Vendée, Gironde,

1891 – 1915 : 17 ; 1916 – 1940 : 35 ; 1941 – 1965 : 42 ; 1966 – 1990 : 37

Zone HTBA – Lanton, Lège-Cap-Ferret, Andernos-les-Bains, La Teste-de-Buch, Gujan-Mestras, Arès, Audenge…

Pendant la même période, on relève aussi les naissances de 32 REVELAUD (85…), 5 565 REVEL (12, 11, 01, 34…), 4 849 RAVEL (42, 43, 13, 63…), 153 REVILLOT (25, 71…).

Toponymie – Pas de nom de lieu ‘Réveleau’. On repère ‘La Révelinière’ à Saint-Cyr-des-Gâts (85). En outre, on recense en France 67 noms de lieux avec ‘Revel’ et 39 avec ’Ravel’.

Viographie – Avenue Amédée-Réveleau à Lanton, quartier de Taussat-les-Bains. Autrefois, cette avenue s’appelait rue Réveleau, du nom d’Eugène Réveleau qui était le régisseur de la famille de Courcy. Ce sont, ensuite, ses petits-enfants qui, en 1946 ou 1947, ont demandé que cette avenue porte le nom de leur père, Amédée, qui était, lui, un ostréiculteur fort connu à Taussat, décédé en 1945. (Lanton raconté par ses rues et lieux-dits)

Geneanet – 1 813 résultats pour une recherche dans la base avec le nom RÉVELEAU dont 1 297 pour la Vendée, 89 pour la Gironde, 34 pour la Charente-Maritime. Les principales concentrations apparaissent en Vendée, à Moutiers-sur-le-Lay, Bournezeau, Les Essarts, Thiré. Pour la Gironde, c’est à Lanton qu’on en croise le plus. Leurs ancêtres communs sont Pierre RÉVELEAU et Claudine PRAUD qui arrivaient de la Vendée et qui s’étaient mariés à Bournezeau le 20 janvier 1846. Pourquoi étaient-ils arrivés sur le Bassin ? Il faudra enquêter.

Si on effectue une recherche par prénom on obtient résultats 2 634 résultats pour le prénom Revel et 1 306 résultats pour le prénom Ravel.

Origine – Pas de chance, je n’ai rien trouvé concernant ce nom dans la documentation. Allons-y donc pour une hypothèse personnelle.

– D’une part, l’analyse de la base Geneanet fait apparaître que ‘Revel’ et ‘Ravel’ étaient donnés autrefois comme noms de baptême.

– D’autre part, la terminaison –EAU me semble correspondre à un diminutif affectueux (un hypocoristique en langage savant).

Je penche donc pour RÉVELEAU >> l’enfant de celui qui se prénomme Revel. Ce pourrait
être la même explication pour le nom REVILLOT.

Quant au nom de lieu vendéen ‘La Révelinière’, il s’agit logiquement de l’endroit où habitait une famille RÉVELEAU.

En ce qui concerne l’origine étymologique de Revel, on peut penser au latin rebellis (rebelle, qui se révolte, qui se soulève, indocile). Le dictionnaire d’ancien français de Godefroy nous apprend que le mot revel correspondait autrefois à « rebellion, révolte, orgueil ».

Il semble que ce soit également l’origine des noms de lieux ‘Revel’ et ‘Ravel’. Mais c’est une autre histoire.


REYNAUD

Quelques statistiques
1891 – 1915 : 4 237 ; 1916 – 1940 : 4 815 ; 1941 – 1965 : 6 207 : 1966 – 1990 : 5 258

Au total 20 517 personnes nées en France en un siècle, dans 99 départements dont : Ardèche, Bouches-du-Rhône, Drôme, Loire, Haute-Loire, etc.

Plus 18 065 RAYNAUD, 462 RAYNEAU, 34 908 RENAUD, 26 761 RENAULT, 1 524 RENAULD, 5 545 REGNAULT, etc.

Personnellement j’ai de nombreux ancêtre REYNAUD en Haute-Vienne.

En Pays de Buch, on en rencontre à Salles, Arcachon, Mios, Belin-Béliet, Lacanau, La Teste-de-Buch…

Geneanet – 492 281 résultats en effectuant une recherche avec REYNAUD comme nom et 18 150 résultats pour une recherche avec Reynaud comme prénom. Vous me voyez venir.

Étymologie – Il s’agit d’un nom de baptême qui a perduré comme nom de famille. Il est d’origine germanique, ‘Raginald’, formé sur les racines ‘ragin’, conseil + ‘wald’, gouverner.

On salut évidemment Paul Régnault, neveu d’Émile Pereire, ingénieur en chef de la Compagnie du midi, architecte de la Ville d’Hiver d’Arcachon, du Casino Mauresque, etc.


RICHARD

C’est le 6e nom le plus porté en France après MARTIN, BERNARD, THOMAS, PETIT et ROBERT avec 99 920 naissances en 100 ans dans toute la France

1891 – 1915 : 17 983 ; 1916 – 1940 : 22 658 ; 1941 – 1965 : 30 982 ; 1966 – 1990 : 28 297

Zone HTBA – Arcachon, La Teste-de-Buch, Gujan-Mestras, Arès…

Pendant la même période on relève aussi les naissances de 11 768 RICARD (12, 13, 34…).

Toponymie – Les noms de lieux avec ‘Richard’ sont très nombreux.

Geneanet – 3 632 304 résultats en effectuant une recherche dans la base avec le nom RICHARD dont 171 756 pour les Vosges, 105 188 pour la Meurthe-et-Moselle,… 10 498 pour la Gironde, 601 pour les Landes.

En effectuant une recherche par prénom, on obtient 16 665 337 résultats pour Richard.

Origine – a pour origine un nom de personne germanique de ric (puissant) et hard (dur).

nous avons au moins 18 saints Richard ! Celui qui est fêté le 3 avril est saint Richard de Chichester, chancelier de l’université d’Oxford, évêque de Chichester (✝ 1253).

Pour expliquer ce nom, aucun manuel d’onomastique ne retient la racine RICHE complétée par le suffixe péjoratif –ARD pour désigner un homme riche.


RIGAUD

Ce nom est beaucoup porté, on relève 11 387 naissances en 100 ans dans l’Hexagone : Bouches-du-Rhône, Loire-Atlantique, Aude, Tarn, Puy-de-Dôme, Paris, Vienne, etc.

1891 – 1915 : 2 324 ; 1916 – 1940 : 2 738 ; 1941 – 1965 : 3 311 ; 1966 – 1990 : 3 014

En Pays de Buch : Andernos-les-Bains, Audenge, Arcachon, La Teste-de-Buch, Le Teich, Lacanau.

Avec aussi, pendant la même période, les naissances de 8 808 RIGAL (12, 81, 15..), 3 875 RIGAULT (75, 77, 95…), 2 017 RIGAUT (59, 51…),

Toponymie – Une commune se nomme Rigaud dans les Alpes-Maritimes. Beaucoup d’autres noms de lieux en France avec ‘Rigaud’ dont huit en Gironde. On a même 20 ‘La Rigauderie’ en France (là où habit[ai]ent les RIGAUD !). Et nous trouvons aussi deux toponymes avec ‘Saint-Rigaud’ (69 et 71).

Geneanet – 305 533 résultats en effectuant une recherche avec le nom RIGAUD dans toute la France. 20 958 résultats en effectuant une recherche avec le prénom ‘Rigaud’.

Origine – C’était le nom de baptême du lointain ancêtre moyenâgeux qui a perduré comme nom de famille jusqu’à nos jours. Il s’agit d’un nom de personne d’origine germanique, Ricwald, ric (puissant) et waldan (gouverner). Il n’est plus porté de nos jours comme prénom.

Quelques autres noms de même origine : RIGOT, RIGAUDIE, RIGAUDEAU, RIGAUX, RIGALL, RIGOUT, RIGOUX, RICAUD…


ROBERT

Le 25e nom le plus porté en Pays de Buch, le 5e nom le plus porté en France avec 102 950 naissances en France en un siècle : La Réunion, Paris, Loire-Atlantique, Côtes-d’Armor, Ille-et-Vilaine, Nord… ainsi que dans toute la France. Beaucoup de souches.
1891 – 1915 : 17 914 ; 1916 – 1940 : 23 282 ; 1941 – 1965 : 31 871 ; 1966 – 1990 : 29 883

Zone HTBA – Lanton, Le Temple, Arcachon, La Teste-de-Buch, Lacanau, Audenge, Andernos-les-Bains, Biganos, Arès…

Toponymie – Beaucoup de noms de lieux avec ‘Robert’ en France dont 16 en Gironde. Aucun dans la zone HTBA.

Viographie – Rue Nelly-Deganne à Arcachon. Décédée en 1872, Marie-Anne dite Nelly ROBERT était née à La Teste-de-Buch le 17 septembre 1816. Elle était la fille de Jean-Baptiste ROBERT, officier de santé, et de Marie DEJEAN. Elle était surtout la petite-fille de Martin ROBERT, négociant testerin, et de Marie DAISSON, héritière d’une lignée DAISSON-JEANTAS fort pourvue dans la Petite Montagne d’Arcachon.

Elle épousa le 7 mai 1845 Adalbert Deganne, ingénieur des chemins de fer, auquel elle apporta “ dans sa dot un nombre important d’hectares boisés dans la Petite Montagne d’Arcachon, aux lieux-dits Eyrac et La Chapelle”. (Arcachon raconté par ses rues et lieux-dits.

Geneanet – 3 542 029 résultats en effectuant une recherche dans la base avec le nom ROBERT dont 20 360 en Gironde. Dans la zone HTBA, c’est à Lanton que l’on obtient le plus de résultats (144), suivi du Temple (139), Arcachon (102) et La Teste-de-Buch (101).

Origine – Comme un tiers de nos noms de familles, il s’agit du nom de baptême du premier porteur du nom qui a perduré jusqu’à nos jours. Il s’agit d’un nom d’origine germanique : de Hrodberht  avec hrod (gloire) et berht (brillant). Le site https://nominis.cef.fr/ nous liste 16 saints prénommés Robert. Le plus connu est sans doute saint Robert de Molesme, fondateur de l’abbaye Notre-Dame de Cîteaux et de l’ordre de Cîteaux (ordre cistercien) à Saint-Nicolas-lès-Cîteaux (21).


ROQUEBERT

380 naissances en 100 ans en France : Landes, Haute-Garonne, Gironde, Pyrénées-Atlantiques…

1891 – 1915 : 84 ; 1916 – 1940 : 96 ; 1941 – 1965 : 109 ; 1966 – 1990 : 91

Zone HTBA – Biscarrosse, Gujan-Mestras, Le Teich, Andernos-les-Bains, Arès, Arcachon, Gujan-Mestras, Le Teich, Biganos, Salles, Belin-Béliet

Toponymie – En France, on dénombre sept noms de lieux ‘Roquebert’ : Aubiet (32), Quinsac (33), Beychac-et-Caillau (33), Geloux (40), Campagne (40), Les Junies (46) et Castelnau-Montratier (46). On note aussi un ‘Roquevert’ à Trévillach (66).

Viographie – Quai du Commandant-Roquebert à Bayonne.

Geneanet – 6 834 résultats en effectuant une recherche avec le nom ROQUEBERT dont 1 767 pour les Landes, 1 520 pour la Haute-Garonne. Les plus fortes concentrations de porteurs du nom apparaissent à Sepx 31 (394 résultats), Paris (390), Lüe 40 (381), Pontenx-les-Forges 40 (311), Bayonne 64 (253), Escource 40 (188)… Il doit exister plusieurs souches.

Origine – Ce nom va rester mystérieux encore quelque temps. Il semble logique de penser que c’est le nom du lieu qui a entraîné le nom de famille même si on a pu donner parfois à un lieu précédemment inhabité, le nom de la famille qui s’était établie là.

On va décomposer le nom en deux parties :

– ROQUE, c’est le rocher et c’est souvent le rocher où était installée une fortification

– BERT, c’est un nom de baptême. Mais il peut s’agir d’un autre nom de baptême qui a subi une aphérèse (Adalbert, Sigisbert, Albert, Robert, Lambert, Gilbert, Herbert…) ou une apocope (Bertrand). Dans les trois cas le nom de baptême est issu du germanique : berht (brillant, célèbre).

À noter le rapport avec le charpentier de marine Auguste BERT dont Vialard Raphaël évoque la carrière dans un post précédent.


ROSAZZA

Jean-Yves Rosazza est  le maire d’Andernos-les-Bains.

Ce nom d’origine italienne est très peu porté en France, seulement 48 naissances en un siècle : Isère, Haute-Savoie, Cantal, Paris…

1891 – 1915 : 7 ; 1916 – 1940 : 11 ; 1941 – 1965 : 11 ; 1966 – 1990 : 19

Zone HTBA – Andernos-les-Bains, Arès.

Toponymie – Rosazza est une commune italienne de la province de Biella dans la région Piémont en Italie (800 ha, 95 habitants).

Viographie – Avenue Jacques-Rosazza à Andernos-les-Bains (1), via Federico-Rosazza à Rosazza (2), via Fratelli-Rosazza à Biella

Geneanet – 520 résultats en effectuant une recherche avec le nom ROSAZZA, dont 158 pour la France (43 pour l’Isère), 101 pour les USA, 73 pour l’Algérie, 52 pour l’Italie.

Origine – Il semble que le nom de village italien a entrainé le nom de famille. En italien, rosa c’est la rose ou la couleur rose, –azza est un suffixe augmentatif. Le village rose ? Le village des roses ?

(1) Jacques ROSAZZA – Le père du maire. Fils d’émigré italien, il naît le 20 juin 1930 à Arès. Étudiant, il est déjà un membre actif du club de football local. Après son service militaire, il devient surveillant de travaux dans l’entreprise familiale, puis avec son épouse, Yvonne, ils reprennent l’actuelle « Agence immobilière du Littoral ». En 1965, il devient membre du bureau d’Andernos Sports ; « Fou de Foot », il ne quitte ces fonctions qu’en 1986. Il entre au conseil municipal, également en 1965, sous la mandature du maire André Lahaye. En 1972, le député maire Franck Cazenave lui confie le poste de deuxième adjoint, puis en 1977 il devient le premier adjoint de Philippe Pérusat qu’il ne quitte qu’en 2001 pour raison de santé. Au cours de ces nombreuses années il participe activement à la vie de sa commune, plus particulièrement dans les domaines des travaux, de l’urbanisme et des sports.

Ses activités lui valent la médaille de la Jeunesse et des Sports, ainsi que l’échelon vermeil de la Médaille d’Honneur Régionale, Départementale et Communale. Il décède peu après sa « retraite » le 9

août 2002. (Andernos-les-Bains raconté par ses rues et lieux-dits)

(2) Federico Rozazza (1813, Rosazza – 1899, Rosazza) était sénateur du royaume d’Italie. Il fit construire le château et l’église du village.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rosazza


ROSSIGNOL

C’est un nom très porté : 13 017 naissances en France en un siècle dans tous les coins de France notamment Paris, Puy-de-Dôme, Saône et Loire, Tarn, Gironde…

1891 – 1915 : 2 575 ; 1916 – 1940 : 2 998 ; 1941 – 1965 : 3 901 ; 1966 – 1990 : 3 543

ROSSIGNOL est au 368e rang des noms les plus portés en France

En Pays de Buch on risque d’en croiser à Andernos-les-Bains, Arcachon, Gujan-Mestras, Lège-Cap-Ferret…

Toponymie – De très nombreux noms de lieux en France avec ‘Rossignol’ dont neuf en Gironde (Saint-Jean-d’Illac, Cadaujac, Villegouge, Chamadelle, Sainte-Florence, Saint-Selve, Braud-et-Saint-Louis, Saint-Ciers-d’Abzac). On note aussi 32 lieux avec ‘Rossignols’ dont un en Gironde (Mongauzy). On trouve la commune de Gout-Rossignol en Dordogne.

À Arcachon, on trouve en Ville d’Hiver, l’allée du Mont-des-Rossignols qui se nommait autrefois la dune de Peymaou. On trouve des rues ou allées des Rossignols à Lège-Cap-Ferret, Audenge, Biganos, Biscarrosse, Gujan-Mestras, La Teste-de-Buch, Andernos-les-Bains, Arès…

Geneanet – 392 368 résultats en effectuant la recherche des ROSSIGNOL sur la base (2 886 en Gironde).

Origine – Il s’agit en principe d’un surnom (chaffre) attribué au lointain ancêtre qui devait chanter ou siffler de façon remarquable. Dans mon village du Limousin, j’ai toujours connu une famille surnommée « Rossignol » de génération en génération, sans que nul ne sache pourquoi.

On peut penser aussi que le nom ait été attribué à une famille qui vivait en un lieu ‘Rossignol’ ou ‘Rossignols’

Quelques variantes du nom : ROSSIGNEUL, ROSSIGNEUX, ROSSIGNOLE, ROSSIGNOLLE, ROSSIGNON, ROSSIGNOT, ROUSSIGNOL, ROUCINHOL …


ROUHET
Statistiques – 1891 – 1915 : 49 ; 1916 – 1940 : 39 ; 1941 – 1965 : 55 ; 1966 – 1990 : 44

Ce qui ne fait que 187 ROUHET qui sont nés en France en un siècle, dans 26 départements : Charente, Puy-de-Dôme, Creuse, Gironde…

Pendant la même période on relève également les naissances de 4 413 ROUET, 1 930 RUET, 1 423 RUAUD, 426 RUAU, etc.

Toponymie – On trouve deux lieux-dits ‘Rouhet’ en France ; Taillecavat (Gironde) et Beaumont (Vienne). On dénombre également 81 ‘Rouet’, 60 ‘Ruet’, 11 ‘Ruaud’, 57 ‘Ruau’, etc.

Geneanet – 5 369 résultats en effectuant une recherche avec le nom ROUHET.

Origine – Le suffixe –ET semble être un diminutif. Comme deux lieux-dits portent le nom de ‘Rouhet’, j’ai consulté les carte IGN. Chacun d’eux est situé sur un petit ruisseau qui dans le cas de celui de Taillecavat porte lui-même le nom de ‘Rouhet’ (affluent du Dropt).

J’en ai déduit que nous avions affaire a un nom de lieu en rapport avec un petit ruisseau, voire un petit ru (du latin rivus).

C’était là que devait habiter le lointain ancêtre, premier porteur du nom.

Même hypothèse pour Rouet, Ruet, Ruaud, Ruau et autres.


ROUMAZEILLES

207 naissances en France en 100 ans, essentiellement en Gironde

1891 – 1915 : 52 ; 1916 – 1940 : 66 ; 1941 – 1965 : 48 ; 1966 – 1990 : 41

Zone HTBA – Hostens, Belin-Béliet, Le Barp, Arès, Gujan-Mestras.

544 REMAZEILLES (40, 47…), 158 RAMAZEILLES (40, 33…), 40 ROUMAZEILLE (33…)

Toponymie – On ne trouve pas de lieu-dit ‘Roumazeilles’, ‘Roumazeille’, ‘Roumaseilles’, Roumaseille’. On repère les lieux-dits ‘Remazeilles’ à Arthez-d’Armagnac (40) et ‘Ramazeilles’ à Lesperon (40). Commune de Roumazières-Loubert (16), Et aussi Roumazet à Auzat (09), ‘Roumazière’ à Plazac (24).

Le nom ROUMAZEILLES apparaît sur le Monument aux Morts d’Hostens.

Geneanet – 2 843 résultats en effectuant une recherche dans la base avec le nom ROUMAZEILLES dont 1 715 pour la Gironde, 222 pour le Lot-et-Garonne, 170 pour les Landes. Les principales concentrations apparaissent à Saint-Symphorien (217 résultats), Préchac (161 résultats (161 résultats), Bernos-Beaulac (154 résultats).

On obtient 864 résultats dans un rayon de 15 km autour de Bernos-Beaulac et 1521 dans un rayon de 30 km.

Origine – Je pense que ce nom doit avoir une origine commune avec ROUMÉGOUX/ROUMÉGOUS ; reste à savoir laquelle.

1 Un nom de lieu ? Dans les langues occitanes (dont le gascon), romèga désigne la ronce. On aurait donc affaire à un lieu remarquable par la quantité de ronces qui y proliféraient.

Philippe Soussieux, cité par Tederic Merger, y voit un rapport avec masèra (maison en ruine).

Michel Grosclaude évoque le domaine d’un homme latin appelé Remedius.
2 Un nom de personne ? Un chaffre donné à cause d’un trait de caractère du lointain ancêtre En effet le verbe occitan romegar signifie ronchonner, maugréer, ruminer.


ROUMÉGOUS

682 ROUMÉGOUS sont nés en France en un siècle : Gironde, Landes, Tarn… Plusieurs souches.

1891 – 1915 : 175 – 1916 – 1940 : 154 ; 1941 – 1965 : 187 : 1966 – 1990 : 166
Zone HTBA – Biscarrosse, La Teste-de-Buch, Saint-Magne, Arcachon…

Geneanet – 7 337 résultats en effectuant une recherche dans la base avec le nom ROUMÉGOUS, dont 1 572 pour le Tarn, 1 525 pour les Landes, 971 pour la Gironde

Les principales concentrations de porteurs du nom apparaissent à Biscarrosse (271 rés.), Albi 81 (147 rés.), La Teste-de-Buch (126 rés.), Bordeaux (108 rés.), Pontenx-les-Forges (92 rés.).

Dans un rayon de 30 km autour de Biscarrosse, on obtient 1 062 résultats.

Pour le reste voir les ROUMÉGOUX


ROUMÉGOUX
773 ROUMEGOUX sont nés en France en un siècle : Gironde, Tarn, Ardèche, Landes, Lot… Plusieurs souches.

Consultons les statistiques de l’INSEE : 1891 – 1915 : 207 – 1916 – 1940 : 155 ; 1941 – 1965 : 243 : 1966 – 1990 : 168
Zone HTBA – Belin-Béliet, Salles, Biscarrosse, Saint-Magne…

On peut leur rajouter pour la même période, les naissances de 682 ROUMÉGOUS, de 46 ROMÉGOUX…
Toponymie – On dénombre 19 lieux-dits avec ‘Roumégoux’ en France : Ardèche (2), Aveyron (2), Cantal (2 dont une commune), Corrèze (2), Dordogne (2), Lot (3), Lozère (1), Tarn (3 dont une commune), Var (1), Haute-Vienne (1). On trouve aussi 34 lieux-dits avec ‘Roumégous’ dont un à Saint-Magne en Gironde (Roumegoux sur les cartes de Belleyme et de Cassini). On en repère aussi dix avec ‘Roumégouse’, deux avec ‘Romégoux’ et un avec ‘Romegous’.

Viographie – Place Bernard-Roumégoux à Gradignan.

Monument au Morts de Belin-Béliet – ROUMÉGOUX Pierre Aristide, décédé le 29/09/1915 à Chaudefontaine (51).
Geneanet – 20 635 résultats en effectuent une recherche avec le nom ROUMÉGOUX, dont 5 050 pour les Landes, 3 005 pour le Tarn, 2 423 pour la Gironde, 1 809 pour le Lot, 1 554 pour l’Ardèche…

Pour notre coin, les concentrations de porteurs du nom apparaissent à

– Pour les Landes, Moustey (1 075 rés.), Sore (1 119 rés.), Pissos (672 rés.), Commensacq (433 rés.), Biscarrosse (320 rés.).

– Pour la Gironde, Belin-Béliet (388 rés.), Salles (328 rés.), Saint-Magne (223 rés.).

Dans un rayon de 30 km autour de Moustey on obtient 5 601 résultats.

Le nom est attesté à Saint-Magne dès 1468.

Origine – Il s’agit d’un des nombreux noms de lieux de la moitié sud de la France qui s’est transmis aux XIe et XIIe siècles à la famille qui y habitait.
Dans les langues occitanes (dont le gascon), romèga désigne la ronce. On avait donc affaire à un lieu remarquable par la quantité de ronces qui y proliféraient.
On ne peut néanmoins pas exclure que le nom puisse provenir, dans certains cas, d’un trait de caractère du lointain ancêtre En effet le verbe occitan romegar signifie ronchonner, maugréer, ruminer.


ROUVREAU

Statistiques – 1891 – 1915 : 124 ; 1916 – 1940 : 130 ; 1941 – 1965 : 205 ; 1966 – 1990 : 168

627 personnes nées en France depuis 1890, dans 36 départements : Deux-Sèvres, Charente-Maritime…

Plus 273 ROUVRE (Loir-et-Cher, Sarthe)…

Toponymie – Pas de lieu-dit ‘Rouvreau’ en France. En revanche 41 toponymes ‘Rouvre’.

Geneanet – 7 798 résultats. Le nom est attesté ans les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime avant 1650.

Origine – Il s’agit d’un petit bois de rouvres, variété de chêne à feuillage caduc, du latin robur.

Le Chêne rouvre ou Chêne sessile (Quercus petraea (Matt.) Liebl., 1784), parfois appelé Chêne à trochets, Chêne des pierriers, Chêne mâle ou Chêne noir est une espèce d’arbres des forêts des régions tempérées de l’hémisphère nord de la famille des Fagacées. On le connaît sous différentes appellations : drille, drillar, durelin.

Variantes : Rouvraux, Rouvreault.


RUAL

(Benoit), photographe

Quelles naissances en 100 ans ? 1891 – 1915 : 28 ; 1916 – 1940 : 56 ; 1941 – 1965 : 87 ; 1966 – 1990 : 79.

Soit 250 personnes nées en France, dans 27 départements : surtout Loire-Atlantique, Morbihan, Ille-et-Vilaine.

Toponymie – Six toponymes trouvés dont deux dans le Morbihan.

Origine – Diminutif d’un ancien nom de personne breton, Rioual (ri = roi + uual = valeureux). Le lointain ancêtre auteur de la lignée devait avoir ce nom de baptême.

Variantes : Ruello, Ruellot, Ruellou, Ruelloux.

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.