Noms de familles – NA à OZ

NABAÏS

261 naissances en France en 100 ans : Paris, Yvelines, Aveyron, Val-de-Marne, Seine-Maritime…

1891 – 1915 : 0 ; 1916 – 1940 : 8 ; 1941 – 1965 : 40 ; 1966 – 1990 : 213

Toponymie – On repère au moins quatre lieux qui sont nommés ‘Nabais’ au Portugal (Guarda (avec 405 habitants), Porto, Evora, Santarem)

Geneanet – 1 092 résultats en effectuant une recherche sur le nom NABAIS dont 463 pour le Portugal avec une concentration de porteurs vers Sabugal, district de Guarda, région Centre.

Origine – Je pense qu’il s’agit d’un nom de lieu qui été donné au lointain ancêtre qui y habitait ou qui en était originaire.

Si on prend par exemple le dictionnaire portugais-français Infopédia, on constate que le mot nabal est un nom masculin qui désigne le navet et que nabais en est le pluriel qui désigne sans doute un champ de navets. Du latin napus, napicius,

Ce n’est évidemment qu’une hypothèse émise par quelqu’un qui ne connais pas le portugais et qui n’a passé qu’un mois au Portugal…

Les Portugais apprécient bien plus les fanes de navet que les navets eux-mêmes, ces derniers étant utilisés dans le pot-au-feu (cozido) ou la soupe. Les navets sont donc plantés spécifiquement pour leurs feuilles, que l’on laisse se développer et que l’on cueille juste avant floraison.

http://tascadaelvira.blogspot.com/2005/12/fanes-de-navet.html


NARP
Toponymie – En France nous notons :
– dans les Pyrénées-Atlantiques la commune de Narp (100 habitants) près de Sauveterre de Béarn et un lieu-dit ‘La Campagne de Narp’ à Ossenx dans le même coin ;
– Dans le Lot-et-Garonne, un lieu-dit ‘Narp’ à Laplume ;
– Dans les Landes, l’endroit où nous avons rendez-vous.

Je n’ai pas trouvé Narp sur la carte de Cassini. Raphaël Vialard l’a trouvé sur le cadastre ancien en ligne sur le site des Archives Départementales des Landes.

Anthroponymie : le nom est peu porté. Statistiques INSEE des naissances :

1891 – 1915 : 35 ; 1916 – 1940 : 35 ; 1941 – 1965 : 31 ; 1966 – 1990 : 37

138 NARP sont nés en France en 100 ans, dans 13 départements : Pyrénées-Atlantiques, Landes, Gironde, Hautes-Pyrénées…

Les NARP des Landes, très peu nombreux, vivaient à Habas. J’étais au bal dans cette commune le soir du 20 juillet 1969.

Pas d’élément sur Geneanet. Néanmoins, ce site fait apparaître une famille de sang bleu « de NARP » avec les plus anciens porteurs repérés à Saint-Domingue.

Le site aurait pu prendre le nom d’une personne ou d’une famille qui habitait ou utilisait ce lieu. Exemples : un berger avec son parc à moutons, un résinier avec sa cabane… En règle générale, c’est plutôt le nom du lieu qui est attribué à la famille qui y habite.

Onomastique – Nous lisons sur Wikipédia, à propos de la commune de Narp (64) :

« Le toponyme Narp apparaît sous les formes Narb (XIVe siècle, censier de Béarn) et Sent-Pe de Narb (1412, notaires de Navarrenx). La forme basque narb est la même que dans le nom de la ville de Narbonne. Il s’agit probablement d’un hydronyme. »

S’agit’il donc d’une mutation de ‘narb’, d’origine basque. Je suis donc allé consulter le Dictionnaire étymologique basque sur http://projetbabel.org/basque/dictionnaire.php?q=n
Il nous apprend ceci :
« Narb – (aquitain, Domu Narb, inscription trouvée à Sagonte). Terme disparu du basque actuel, de sens incertain pourtant très bien attesté: Narbaitz (Alava, 1060, narbeiza), Narbarte, Narp (Béarn, Landes), etc. Il s’agit peut-être d’un élargissement de la racine pré-indoeuropéenne *nar- “eau” (l’hypothèse parfois formulée “mauve” (Bot.) du latin malva > *nalba n’est guère vraisemblable, car l’ibéro-basque *narb est sûrement très ancien et on voit mal un emprunt au latin malva). Peut-être “point d’eau, source, étang, lagune, marais, lieu humide”, ou simplement “cours d’eau” (cf. la Narva, fleuve d’Estonie aux rives marécageuses qui sort du lac des Tchoudes ou lac Peïpous, la Narew/Narwo, affluent de la Vistule, et d’autre part l’eskimo-aléoute narva “lac, lagune” (Fortescue, Comparative eskimo dictionary, 214). Cette forme narb- était également connue des Ibères et Ligures, d’où le nom de la ville de Narbonne nommée Colonia Narbo Martius par les Romains en 118 av. J.C. La ville n’est pas au bord de la mer mais près des étangs. Ptolémée donnait le nom de Narbon à l’Aude. On trouve aussi Narbe à Esquiule et le nom de famille Narbeburu. Le nom de village basque Arbonne (Labourd) est un ancien Narbona en 1188. Il a pu exister des variantes *nerb- / nerv- (cf. Nervion) et *norb- (cf. Norba (Latium) sur une hauteur dominant des marécages) (…) On remarquera aussi du point de vue typologique l’évolution phonétique similaire avec finale -b > -p dans un autre terme *barb- > barp (Le Barp) en Gironde à laquelle B. Boyrie-Fénié donne un sens hydronymique, entre autres “lande marécageuse, marais”. A. Dolgopolsky (Nostratic Dictionary) reconstruit une forme nostratique (n°1615) “marécage”. »


NAUD

5 624 naissances en France en 100 ans : Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vendée, Maine-et-Loire, Charente, Loire-Atlantique… Nombreuses souches.

1891 – 1915 : 991 ; 1916 – 1940 : 1 232 ; 1941 – 1965 : 1 826 ; 1966 – 1990 : 1 575

4 681 NEAU (85, 17, 49, 79…), 2 082 NAU (57, 37, 33, 49…), 389 DENAUD (16, 87…), 380 DUNAUD (87, 63…), 849 NAUDE (02, 64, 75…), 1 800 NAUDET (75, 18, 36…), 207 NAUDI (09, 66…), 5 940 NAUDIN (45, 75, 21, 18…), 952 NAUDON (79, 85, 36…), 946 NAUDY (09, 31, 11…)…

Zone HTBA – Arcachon, La Teste-de-Buch, Mios, Gujan-Mestras, Lacanau…

Toponymie – On recense en France 50 noms de lieux avec ‘Naud’ dans les départements 13, 16 (4), 17 (9), 19 (4), 23 (9), 24 (3), 25, 26 (2), 27, 34, 43, 44, 46, 47, 52, 56, 63, 70, 71, 77 (2), 79 (3), 87.

Viographie – On repère une place Naud à Montbron (16), une rue François Naud à Chef-Boutonne (79).

Geneanet – 122 912 résultats en effectuant une recherche dans la base avec le nom NAUD dont 13 190 pour la Charente-Maritime, 10 980 pour la Vendée, 10 159 pour le Canada, 7 933 pour les Deux-Sèvres, 5 764 pour le Maine-et-Loire, 1 968 pour la Gironde. Les principales concentrations apparaissent à Deschambault (Canada), Paris, Nantes (44), Marseille (13, La Chapelle (85), Aigues-mortes (30), La Ciotat (13)…

On s’aperçoit que Naud était parfois donné comme prénom (823 résultats sur Geneanet). 9567 résultats pour les prénoms commençant par Naud-.

Origine – C’est un hypocoristique par aphérèse de noms de baptême tels qu’Arnaud ou Renaud. En termes moins savants, c’est un diminutif avec chute de la première syllabe.

Philippe Naud m’a également évoqué l’hypothèse de la contraction du prénom Noël (Nadau dans les régions occitanes).

Jean Coste rappelle que dans certaines régions, naud (comme noe, nohe, noue, nouhe), désignait autrefois un terrain marécageux, souvent une prairie.


NEUVILLE

Statistiques INSEE – 1891 – 1915 : 686 ; 1916 – 1940 : 887 ; 1941 – 1965 : 1 178 ; 1966 – 1990 : 1 149.

3 900 personnes nées en France en 100 ans, dans 91 départements : Corrèze, Paris, Pas-de-Calais, Nord, Charente, etc.

Ce nom est au 1775e rang des noms les plus portés en France

Toponymes : très nombreux.

Origine : Nom présent dans de nombreux départements. C’est un toponyme très répandu désignant une ville nouvelle (neuve ville).

Ce nom est porté par de multiples familles sans lien entre elles. Nous vous encourageons à débuter dès maintenant votre généalogie en partant du connu pour aller vers l’inconnu. Parents, grands-parents et ainsi de suite en recherchant les actes de mariage en priorité.


NIMSCHOLZ

Ce nom est très peu porté en France. On n’y note que 7 naissances en 100 ans, toutes postérieures à 1941.

Je me suis donc renseigné sur ce patronyme d’origine allemande.

Les spécialistes ont analysé ‘Scholz’ en revanche, ils n’ont rien écrit sur son préfixe ‘Nim’

Scholz (apparu depuis 1371) serait une forme contractée tu titre haut-allemand “schultz”, maire d’un village, sans doute autrefois l’équivalent du bailli français. Il pourrait aussi désigner le juge du village.
Donc, il s’agit de celui qui commandait ! Il est probable que ce nom avait été autrefois attribué à une personne autoritaire…

Les onomasticiens pensent donc que les noms suivants ont la même origine : Schulthetus, Sculte, Schulcz, Schult, Schulze, Schultka, Scholtes, Schulteiss, Schultess, Schultheis, Schultheiss, Schulthess, Schultze, Schulze…

Nim est plus obscur. Viendrait-il du mot allemand Nimm qui signifie « prends ! » ?

Serait-ce être un nom de baptême ? Pourquoi celui-ci ne viendrait-il pas alors de l’arabe nimr qui signifie tigre ?

Noms de baptême voisins : Nima, Nimet, Nimret, Nimrod (« celui qui a dompté le tigre », en partant de la signification arabe de Nimr, « tigre » et Rawad, « dompter »).


NOAILLES

C’est le 43e nom le plus porté à Salles et le nom le plus porté à Sanguinet selon l’INSEE. Un nom qui me plaît bien.

732 naissances en France en 100 ans : Gironde, Landes, Gard, Corrèze… Plusieurs souches.

1891 – 1915 : 159 ; 1916 – 1940 : 197 ; 1941 – 1965 : 214 ; 1966 – 1990 : 162

Zone HTBA – Sanguinet, Le Teich, Biscarrosse, La Teste-de-Buch, Gujan-Mestras, Mios, Lège-Cap-Ferret, Salles, Arcachon, Biganos, Andernos-les-Bains, Belin-Béliet

Pendant la même période, on relève entre autres les naissances de 147 NOAILLE (75, 19…), 1 228 NOUAILLE (19, 24, 75…), 519 NOUAILLES (19, 82, 24, 46…)…

Toponymie – Trois chefs-lieux de communes (19, 60, 81) plus 28 autres noms de lieux avec ‘Noailles’ (03, 07, 09, 11, 13, 24, 30, 32, 33 – Talence, Lerm-et-Musset, 34, 41, 47, 60, 78, 85, 91), auxquels on ajouter 10 ‘Noaille’, 31 ‘Nouaille’, 18 ‘Nouailles’, etc.

En Gironde, communes avec une origine commune : Noaillan, Noaillac, Saint-Hilaire-de-la Noaille.

Tout près de La Vignolle de Salles, on trouve le lieu-dit Nouaillan.

Viographie – Rue Pierre-Noailles à Talence, rue Serge-Noailles à Saint-Médard-en-Jalles…

Geneanet – 88 111 résultats en effectuant une requête sur le nom NOAILLES dont 2 278 en Gironde, 1 286 dans les Landes… C’est à Paris (15 961 résultats) qu’on en compte le plus dans la base, puis à Versailles (2 241 résultats), puis… à Sanguinet : 1 101 résultats pour le lieu, 1 207 dans un rayon de 15 km et 1 730 dans un rayon de 30 km.

Si l’on en croit les données des contributeurs Geneanet, les NOAILLES de Salles sont issus de Sanguinet.

Monument aux Morts de Sanguinet – Anselme Fernand  NOAILLES + 10 septembre 1916, tué à l’ennemi, côte 304 dans la Meuse, Pierre Jean Laurent NOAILLES + 13 février 1918 tué au combat à Tahure (Marne), Louis Jean NOAILLES + 2 juillet 1916 à l’hôpital de Vadelaincourt (Meuse), Marc NOAILLES + mai 1944 en déportation au camp  de Bergen-Belsen (Allemagne).

Origine – Il s’agit d’un nom de lieu où habitait le lointain ancêtre. Celui-ci vient du bas latin novalia qui désignait une terre défrichée, nouvellement mise en culture. C’est la même origine que pour le nom de celui qui a écrit ces lignes.


NOTIN

Statistiques des naissances sur 100 ans.
1891 – 1915 : 121 ; 1916 – 1940 : 154 ; 1941 – 1965 : 225 ; 1966 – 1990 : 204

Donc 704 NOTIN sont nés en France en un siècle.

ON peut sans hésiter leur rajouter pendant la même période les naissances de 488 NOTTIN.

Départements : Rhône, Loire, Loiret, Moselle, Paris, Gironde (Pessac, Cestas), etc.

Toponymie – 3 lieux-dits en France avec ‘Notin’ : Violay (Loire), Paimpont (Ille-et-Vilaine), Sainte-Colombe (Yonne).

Geneanet – 19 418 résultats avec une recherche dans la base sur le nom NOTIN. On y constate que Notin sert parfois de prénom ou de surnom. Entre 1500 et 1520, on voit les plus anciens NOTIN qui vivent dans les départements actuels du Loiret, du Pas-de-Calais, de l’Oise, à Paris et en Suisse.

Origine – Pas de chance ! Aucun spécialiste des noms de familles ne s’est penché, à ma connaissance, sur l’origine de NOTIN. Je vais donc faire une hypothèse en me basant sur la conviction que le suffixe –IN est un diminutif.

1 – Nous aurions donc, à l’origine le nom de baptême Étienne, du au latin ‘Stephanus’ (et du grec ‘Stephanos’, couronné). Il a été popularisé par saint Étienne, martyr.

2 – Le fils d’Étienne aurait été nommé par un diminutif (appelé aussi hypocoristique) d’Étienne comme Étiennot, Tiennot ou Tienot.

3 Le fils de Tienot, Tiennot ou Étiennot aurait été nommé par un second diminutif. Comme on dit couramment « je vais prendre le bus » au lieu de dire « je vais prendre l’autobus », ce diminutif aurait été produit par aphérèse (chute de la première syllabe) et serait NOTIN (ou NOTTIN).

Conclusion – ÉTIENNE > ESTINNOT ou TIENNOT ou TIENOT > NOTIN ou NOTTIN. Vous avez compris où bien je recommence ?


NOUAILHAS

Avec cette graphie, le nom est peu porté : 152 naissances en un siècle, essentiellement en Haute-Vienne.

1891 – 1915 : 32 ; 1916 – 1940 : 47 ; 1941 – 1965 : 36 ; 1966 – 1990 : 37

Avec cette graphie, le nom est monophylétique, c’est-à-dire qu’il n’y a qu’une souche et que tous les porteurs sont parents.

Pendant la même période, on relève les naissances de 11 NOUAILLAS (87…), 36 NOUAILLAT (24, 47…), 23 NOUAILHAT (92…), 1 228 NOUAILLE (19, 24…), 519 NOUAILLES (19, 82…), 46 NOUAILLER (87…), 29 NOUAILHER (87), 84 NOUAILHAC (19…), 123 NOUAILLAC (24, 81…), 732 NOAILLES (33, 40…), 147 NOAILLE (75, 19…), etc.

Toponymie – Des toponymes à la pelle.

Champagnac-la-Noaille, commune de la Corrèze (19)

Lanouaille canton de la Dordogne (24), 1 546 hab en 1876

Lanouaille, hameau de la Haute-Vienne (87), commune des Billanges, 60 hab. en 1876

Lanouaille, hameau de de la Corrèze (19), commune de Bonnefond, 98 hab. en 1876

La Noaille, hameau de la Correze (19), commune de Champagnac-la-Noaille. Fin XIIIe siècle : la noalhia.

La Nouaille, hameau de la Corrèze (19), commune de La Maziere-Basse, 56 hab. en 1876

La Nouaille, commune de la Creuse (23), canton de Gentioux, 1283 hab. en 1876. en 1106 : noala.

La Nouaille, hameau de la Haute-Vienne (87), commune des Billanges.

La Nouaille, hameau de la Haute-Vienne (87), commune de Meuzac

La Nouaille, hameau de la Haute-Vienne (87), commune de Rempnat. En 871 : novalias.

La Nouaillette, hameau de la Dordogne (24), commune de Hautefort, 78 hab. en 1876

La Nouaye commune de l’Ille-et-Vilaine (35)

Le Nouaillac, hameau de la Dordogne (24), commune de Sagelat, 42 hab. en 1876

Les Nouailles, hameau de la Haute-Vienne (87), commune d’Eyjeaux.

Noailhac commune d’Aveyron (12), canton de Conques, 646 hab. en 1876

Noailhac commune de Corrèze (19), canton de Meyssac, 774 hab. en 1876

Noailhac commune du Tarn (81)

Noilhaguet, hameau de la Haute-Vienne (87), commune de Meilhac.

Noaillac commune de Gironde (33190), canton de La Réole, 439 hab. en 1876.

Noaillac et moulin de Noaillac, hameaux de la Gironde (33), commune de Jau-Dignac-Lorac, 180 hab en 1876 (Château Lacombe Noaillac).

Noaillac, hameau du Lot-et Garonne (47), commune de Pujols, 31 hab. en 1876

Noaillan commune de Gironde (33730), canton de Villandraut, 2 056 hab. en 1876

Noaillat, hameau de l’Ain (01), commune de Cormoranche, 58 hab en 1876

Noaillat, hameau de la Loire, commune de Saint-Priest-la-Vetre, 58, hab. en 1876

Noailles (ou nogent de) canton de l’Oise (60), 1372 hab. en 1876

Noailles commune du Tarn (81), canton de Cordes, 506 hab. en 1876

Noailles, hameau de la Gironde, commune de Lerm-et-Musset.

Noailles-les-Brive, commune de la Corrèze (19), canton de Brive, 567 hab. en 1876

Noailles commune de Correze (19). En 934 : noallias.

Noailly commune de la Loire (42), canton de Saint-Haon-le-Châtel, 896 hab. en 1876

Noalhac commune de la Lozère (48), pres de Fournels, 311 hab. en 1876

Noalhat commune du Puy-de-Dôme (63), canton de Chateldon, 306 hab. en 1876

Noalhat, hameau du Puy-de-Dôme (63), commune de Tauves, 104 hab.en 1876

Noilhas, hameau de la Haute-Vienne (87), commune de Saint-Vitte-sur-Briance.

Nouailhas hameau de la commune de Beynac (87) 135 hab. en 1876 (noilhac en 1843-1849)

Nouailhas hameau de la Haute-Vienne (87), commune de Vicq-sur-Breuilh, 114 hab. en 1876

Nouailhas hameau de la Haute-Vienne (87), commune de Couzeix.

Nouailhas (ou Nouaillas) hameau de la Haute-Vienne (87) cne d’Ambazac 132 hab en 1876

Nouaillac hameau de la Corrèze (19) commune d’Orliac-de-Bar, 31 habitants en 1876

Nouaillac, hameau du Lot-et-Garonne (47), commune de Penne, 30 hab. en 1876

Nouaillan, hameau de la Gironde (33), commune de Salles, près de Lavignolle-de-Salles (n 10)

Nouaillas ou Nouailhas, hameau de la Haute-Vienne (87), commune de La Croisille-sur-Briance. etang. Camping.

Nouaillas et Pontchanouaillas, hameaux de la Haute-vienne (87), commune de Vayres.

Nouaillat, hameau du Puy-de-Dôme (63), commune de Biollet, 45 hab. en 1876

Nouaille, hameau de la Vendee (85), commune de Champ-Saint-Père, 203 hab. en 1876

Nouaille, commune de la Vienne (86), canton de La Villedieu, 835 hab. en 1876

Nouaillé-Maupertuis commune de la Vienne (86)

Nouailles hameau de la Haute-Vienne (87), commune de Bersac-sur-Rivalier, 185 hab. en 1876

Nouailles, hameau de l’Ardèche (09), commune de Lescure, 29 hab. en 1876

Nouailles, hameau de la Charente (16), commune de Pleuville, 47 hab. en 1876

Nouailles, hameau du Lot-et-Garonne, commune de Puymiclan, 14 hab. en 1876

Nouilhan, commune des Hautes-Pyrénées (65)

Nouillac, hameau de la Creuse (23), commune de Magnat, 153 hab. en 1876

Saint-Hilaire-de-la-Noaille commune de la Gironde, canton de La Réole, 389 hab. en 1876.

(population en 1876 relevée dans le dictionnaire des postes de la même année.)

Geneanet – 2 510 résultats avec une recherche sur le nom NOUAILHAS dont 2 142 pour la Haute-Vienne. Mes plus anciens ancêtres connus vivaient dans la paroisse de Flavignac aujour d’hui en Haute-Vienne. Mes données généalogiques sont à cette adresse : https://gw.geneanet.org/anouailhas

Origine – Vous ne serez pas étonné d’apprendre que l’origine du nom de famille vient du lieu où habitait le lointain ancêtre vers les XIe ou XIIe siècles. Du bas-latin novalia : terre nouvellement mises en culture après avoir été défrichées.


NOUAUX

Guillaume NOUAUX, de La Teste-de-Buch, est batteur de jazz, auteur, compositeur et chef d’orchestre de classe internationale.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Nouaux

C’est le 29e nom le plus porté à Salles. 179 naissances en 100 ans en France, essentiellement en Gironde. Plusieurs souches.

1891 – 1915 : 33 ; 1916 – 1940 : 48 ; 1941 – 1965 : 47 ; 1966 – 1990 : 51

Zone HTBA – Salles, Belin-Béliet, Saint-Magne, La Teste-de-Buch, Le Barp…

Pendant la même période, on relève aussi les naissances de 124 NOUAUD (24…), 1 236 NOUHAUD (87, 24…), 175 DUNOUAU (40…), 76 DUNOUHAUD (87, 33…), 357 NOUAL (19, 12, 81…).

Toponymie – On trouve ‘Nouaux’ à Escou (64) et Arras-en-Lavedan (65), ‘Les Nouaux’ à Nourbévelle (70). De plus, on recense cinq ‘Nouau’ (30, 33 –Quinsac, 34, 35), quatre ‘Nouauds’ (23, 24, 87), onze ‘Nouhaud (23, 24, 87), trois ‘Nouhauds’ (16, 19, 23), quatre ‘Nouhaut’ (23, 87), deux ‘Nouhauts’ (23), six ‘Noual’ (19, 31).

Viographie – Allée Marc-Nouaux à Gujan-Mestras (La Hume)*, avenues Marc-Nouaux à Pessac, à Cenon et à Cestas.

Monuments aux Morts – Le nom NOUAUX apparaît sur les monuments de Saint-Magne et de Salles.

Geneanet – 4 933 résultats en effectuant une recherche dans la base avec le nom NOUAUX dont 2455 pour la Gironde, 699 pour la Sarthe, 133 pour les Landes. La principale concentration apparaît à Salles avec 1 893 résultats. Le couple le plus ancien, Jehan NOUAUX, laboureur et Marie LUGARAY, vivait à Salles au début du XVIIe siècle.

Origine – Il s’agit d’un nom de lieu qui a été transmis à la famille qui y habitait.

Michel Grosclaude y voit une terre nouvellement mise à culture, du bas-latin novalia. C’est aussi la théorie exposée dans un article du site ami, animé par Tederic Merger : http://gasconha.com/spip.php?article8312

D’autres spécialistes comme André Pégorier, Yves Lavalade, jean Tosti, pensent que ce nom fait référence au mot occitan noal / noau qui désigne un monticule.

* Lucien alias Marc NOUAUX – Né à Bayonne, ancien élève de l’École Supérieure de Talence, domicilié à Cestas, travaillait au service des Assurances sociales à Facture au début des années 1940. Pour éviter le S.T.O., il part pour Toulouse et entre dans la Résistance. Membre de l’Armée Secrète, il fut arrêté à Bordeaux le 25 juillet 1944, après avoir mené à bien le sabotage de la centrale électrique de Cenon et des liaisons téléphoniques de la Citadelle du Verdon ; il fut assassiné par ses geôliers le 28 juillet. (Gujan-Mestras raconté par ses rues et lieux-dits).


NOUETTE

Madame Karine Nouette-Gaulain est maire du Temple. Nous lui souhaitons la bienvenue dans le groupe HTBA.

Un nom peu porté avec seulement 58 naissances en France en 100 ans essentiellement dans les Landes et en Gironde. C’est le 6e nom le plus porté à Lège-Cap-Ferret.

1891 – 1915 : 13 (Saint-Julien-en-Born 40, Aureilhan 40, Pontenx-les-Forges40, Saint-Paul-en-Born, Lège-Cap-Ferret 33, Badonviller 54)

1916 – 1940 : 13 ; 1941 – 1965 : 16 ; 1966 – 1990 : 16

Zone HTBA – Lège-Cap-Ferret, Le Teich, Mios, Arès, Arcachon, Le Temple

Toponymie – Les noms de lieux avec ‘Nouette’ sont très nombreux en France. Curieusement, on n’en trouve ni en Gironde ni dans les Landes. Les plus proches sont  en Charente-Maritime (Saint-Georges-d’Oléron, Le Mung, Cravans). On note ‘Le Moulin des Noues’ à Biscarrosse

Geneanet – 5 060 résultats en recherchant dans la base le nom NOUETTE dont 1 170 pour les Côtes-d’Armor, 686 pour la Seine-et-Marne, 635 pour Paris, 313 pour les Landes… 76 pour la Gironde. La principale concentration apparaît à Plémet (22) avec 1 118 résultats. Pour notre région, C’est Saint-Julien en Born qui tient la tête avec 198 résultats (et 301 résultats dans un rayon de 30 km).

Bien que ce nom soit peu porté, il existait plusieurs souches. On voit que certaines ont complètement disparu.

Si on effectue une recherche par prénom on obtient 602 résultats pour Nouette, 4 839 pour Noette, 193 315 pour Noé.

Origine – Plusieurs hypothèses :

1 – Un nom de baptême qui aurait perduré comme nom de famille jusqu’à nos jours. Geneanet nous le confirme. Sans doute, comme Noette, le féminin du nom biblique Noé. Etymologie hébraïque נוֹחַ : (consolation, repos)

2 – Un nom de lieu qui a été attribué à la famille qui habitait là. Le suffixe –ETTE nous indique qu’il s’agit d’un diminutif. Deux pistes :

– Une noue (de l’ancien français noe, d’origine gauloise désigne un endroit humide marécageux, une prairie inondable, un fossé d’écoulement des eaux, l’ancien lit d’un cours d’eau…

Nous aurions donc logiquement affaire à une petite zone humide.

– Certains auteurs ont pensé à une « nouvelle terre », par exemple brûlée ou nouvellement défrichée pour être mise en culture.


OLIVIER

Statistiques des naissances – 1891 – 1915 : 5 973 ; 1916 – 1940 : 7 593 ; 1941 – 1965 : 10 569 ; 1966 – 1990 : 9 840.

33 975 personnes nées en France en 100 ans, dans 101 départements : Nord, Paris, Loire-Atlantique… il y en a partout !

Ce patronyme est au 89e rang des noms les plus portés en France

Origine – Nom de baptême très répandu, du fait de l’arbre, symbole biblique de la sagesse divine. Néanmoins, son origine est incertaine et discutée. Saint Olivier fut archevêque d’Armagh (Irlande) au XVIIe siècle.

Ce nom de baptême représente la sagesse et la paix, il a été aussi associé au Jardin des Oliviers.

On pensera enfin au phénomène de mode dû au personnage d’Olivier dans la Chanson de Roland. Olivier est le frère d’Aude, la fiancée de Roland. Tout comme Roland, il est tué lors de la bataille de Roncevaux. La belle Aude aurait été inhumée du côté du château des Rudel dans le sein de la Citadelle de Blaye et les compagnons de Roland seraient inhumés, eux, près de la vielle église de Mons, commune de Belin-Béliet.

Variantes : Oliver, Olivé, Olibé, Olivet, Olibet.


OULEY

Le 23e nom le plus porté à Lanton. 103 naissances en France en 100 ans, essentiellement en Gironde. Il est vraisemblable que ce nom soit monophylétique donc qu’il n’y ait qu’une souche et que tous les porteurs du nom soient parents.

1891 – 1915 : 14 ; 1916 – 1940 : 30 ; 1941 – 1965 : 35 ; 1966 – 1990 : 24

Zone HTBA – Lanton, Lacanau, Audenge, La Teste-de-Buch, Andernos-les-Bains, Arès, Mios, Salles…

418 OULIÉ (31, 46, 34, 81…), 96 HOULEY (14, 76…), 43 OULET (13, 31…), 128 OLLIÉ (34, 44…), 6 978 OLLIER (07, 63, 43, 34…).

Toponymie – Aucun nom de lieu en France avec ‘Ouley’. On repère ‘l’Ouleyre’ à Sainte-Eulalie (07).

Viographie – Rue André-Ouley à Mérignac, Ouley road à Banbrige au Royaume-Uni.

Geneanet – 2183 résultats pour une requête avec le nom OULEY dont 1 517 en Gironde. Les principales concentrations de porteurs apparaissent à Carcans (391 résultats), Lanton (249 résultats), Paillac (205 résultats), Saint-Laurent-Médoc (124 résultats).

Origine – Plusieurs pistes.

– Du latin ŏlĕum et du gascon òli, huile. Le fabricant ou/et le marchand d’huile se dit olièr, oliaire. Nous allons en déduire que le lointain ancêtre avait une profession en rapport avec l’huile.

– Michel Grosclaude, Jean Tosti et Yves Lavalade attirent notre attention sur une autre origine possible : le gascon ola, marmite. On pourrait alors avoir un ancêtre fabricant de marmite ou un potier.

– Avec également un possible sens géographique : cuvette, cirque en forme de marmite.

– Enfin, dernière tentative d’explication : en gascon un aulhèr est un berger.


OURRADOUR

Un nom très peu porté avec 6 naissances en France en un siècle.

1891 – 1915 : 3 (Castelfranc 46)

1916 – 1940 : 0

1941 – 1965 : 2 (Bordeaux, Fréjus 83)

1966 – 1990 : 1 (Bordeaux)

Pendant la même période, on relève aussi les naissances de quelques 800 LOURADOUR (19, 46, 75, 16, 33…), 345 OURADOU (11, 34, 81…), 113 AURADOU (47, 33…), 234 LAURADOUX (23, 63…).

Toponymie – Pas de nom de lieu ‘Ourradour’. En revanche on recense deux ‘Oradou’ (11, 43), 15 ’Oradour’ (15, 16, 56, 57, 87), trois ‘Oradoux’ (23, 63), six ‘Auradou’ (07, 15, 47, 48), sept ‘Ouradou’ (12, 34, 43, 81), trois ‘Ouradous’ (46, 81), un ‘Ouradour’ (Saint-Louis-de-Montferrand 33)

Et puis aussi quatre ‘Louradour’ (19), 15 ‘Louradou’ (12, 15, 30, 84), un ‘Loradour’ (24), deux ‘Loradoux’ (63), un ‘Lauradoux’ (63), un ‘Lauradour’ (19)…

Geneanet – 23 résultats en effectuant une recherche dans la base avec le nom OURRADOUR. Le plus ancien OURRADOUR dont on trouve la trace sur Geneanet était Léonard, chef armurier dans l’armée, titulaire de la Légion d’honneur, il était né à Tulle (19) le 28 août 1839, fils d’autre Léonard, charpentier, et Jeanne PEYRAT.

Comme les porteurs du nom avec cette graphie sont concentrés dans une zone restreinte, on peut penser que le nom est monophylétique (une seule souche).

Origine – À mon avis ce nom est une variante d’un nom de même origine mais qui est plus porté, à déterminer par les recherches généalogiques, par exemple OURADOU ou LOURADOUR. L’orthographe des noms de famille a été fixée avec la remise des livrets de famille à partir de 1880. Avant les graphies étaient aléatoires.

Le nom OURRADOUR est, selon moi, en rapport avec le nom du lieu où la famille habitait aux XIe ou XIIe siècles. Du latin oro, parler, et oratorium : oratoire, modeste lieu de prières, petite chapelle élevée sur le bord d’une voie de circulation pour conserver un souvenir religieux…

Brigitte OURRADOUR propose une origine voisine de celle du nom OUVRARD : un ouvrier, un artisan. Pourquoi pas ?


OUVRARD

Stéphane OUVRARD est restaurateur au Cap Ferret (Le Père Ouvrard).

Le nom a été popularisé par deux comiques troupiers : Éloi OUVRARD (1855, Bordeaux – 1938, Bergerac) et Gaston OUVRARD son fis (1890, Bergerac – 1981, Caussade). On se souvient la la chanson Je ne suis pas bien portant.

6 290 naissances en France en un siècle : Vendée, Maine-et-Loire, Vienne, Indre-et-Loire… Plusieurs souches.

Statistiques- 1891 – 1915 : 925 ; 1916 – 1940 : 1 452 ; 1941 – 1965 : 2 004 ; 1966 – 1990 : 1 909.

Zone HTBA – Arcachon, La Teste-de-Buch, Audenge, Lacanau, Marcheprime, Lège-Cap-Ferret.

Pendant la même période on dénombre aussi les naissances de 44 OUVRART (85…), plus 347 OEUVRARD (90, 25…), 1614 EUVRARD (25, 71, 70…), 458 OUVRIER (73, 75, 15…).

Toponymie – On trouve ‘Ouvrard’ à Rimons (33) et Saint-Savin (33), ‘Chez Ouvrard’ à Orignolles (17), ‘La Croix Ouvrard’ à Doussay (86), ‘Marchais Ouvrard’ à Leigné-les-Bois (86), ‘Les Ouvrards’ à Aubeville (16) et Monestier (24). De plus, on recense 20 lieux-dits ‘L’Ouvrardière’ dans les départements 49, 72, 79, 86 et 86 (lieu où habite une famille Ouvrard !).

Viographie – rue Daniel-Ouvrard à Neuville-de-Poitou (86), rue Ouvrard-de-Lignières à Saint-Saturnin (72), rue Pierre-Ouvrard à Flobecq (Belgique).

Geneanet – 167 586 résultats en effectuant une recherche dans la base avec le nom OUVRARD dont 45 400 pour la Vendée, 20 628 pour la Vienne, 17 983 pour le Maine-et-Loire… 1 350 pour la Gironde. Les principales concentrations du nom apparaissent à Chetellerault 86, Vouillé-les-Mar ais 85, La Bruffière, Saint-Martin-Lars-en-Sainte-Hermine 85. On obtient 28 616 résultats dans un rayon de 30 km autour de Vouillé-les-Marais.

Le nom est attesté avant 1400.

On rencontre une famille OUVRARD de LIGNIÈRES dans la Sarthe.

Origine – Désigne sans doute un artisan, comme c’est le cas pour le nom OUVRIER. Du latin opus (œuvre), operarius ou operaria (ouvrier), operare (travailler, s’occuper).

La grande majorité des porteurs du nom est dans la partie ouest de la France, hors de la région occitane, mais sachons qu’en occitan, obrador désigne l’atelier.

À Arcachon, les sœurs de Saint-Vincent de Paul tenaient un « ouvroir », de même origine, endroit où des dames venaient travailler pour les pauvres ou exécuter des ornements d’église.

https://www.youtube.com/watch?v=mluu9VIGifQ

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.