Noms de familles – AA à AZ

ABADIE

8 975 naissances recensées par l’INSEE, en France en 100ans : Hautes-Pyrénées, Haute-Garonne, Gers, Pyrénées-Atlantiques, Gironde… Plusieurs souches.

1891 – 1915 : 2 117 ; 1916 – 1940 : 2 258 ; 1941 – 1965 : 2 578 ; 1966 – 1990 : 2 022

Zone HTBA – Arcachon, La Teste-de-Buch, Salles, Arès, Andernos-les-Bains, Saint-magne, Gujan-Mestras, Mios.

Pendant la même période on relève aussi les naissances der 889 ABBABIE (65, 64, 13…), 1 124 DABADIE (40, 64, 32…), 278 DABBABIE (64…), 4 362 LABADIE (40, 47, 64, 33, 32…), 91 LABADY (40, 17…), 383 ABADIA (64, 33…), 1 225 BADIE (66, 64, 47…), 678 BADIA (47, 11, 34…), 270 BADY (64, 40…)…

Toponymie – On trouve 31 noms de lieux en France avec ‘Abadie’ (06, 09, 11, 30, 31, 32, 40, 64, 65, 73, 82), sept ‘Abbadie’ (04, 11, 31, 64, 65), deux ‘Dabadie’(64), 75 ‘Labadie’ dont cinq en Gironde, deux ‘Abadia’ (64), 37 ‘Badie’ dont un en Gironde, six ‘Badia’ (09, 65, 66), quatre Bady (01, 15, 69, 89).

Viographie – Avenue Abadie, École élémentaire Abadie, jardin-Paul -Abadie à Bordeaux, Rue Abadie à Bègles et à Tarbes, allée du Docteur-Abadie à Bourg (33), rue Paul-Abadie à Angoulême et à Brantôme.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Abadie

 Geneanet – 120 847 résultats en effectuant une recherche dans la base avec le nom ABADIE dont 25 515 pour la Haute-Garonne, 24 389 pour les Hautes-Pyrénées, 6 850 pour le Gers, 6 701 pour les Pyrénées-Atlantiques, 3 560 pour la Gironde… Les principales concentrations apparaissent à Tarbes, Toulouse, Paris, Bordeaux, Lourdes… Dans la zone HTBA c’est à Arcachon qu’on en croise le plus (51 résultats).

Origine – Du gascon abadia, abbaye. Le nombre de noms de lieux avec cette origine étant important, on peut supposer que dans la majorité des cas, il s’agit du nom de lieu qui a été attribué au lointain ancêtre qui y habitait avers le XIe ou XIIe siècles. En cet endroit, il pouvait y avoir une abbaye, une chapelle desservie par un prêtre, une maison appartenant à la terre d’une abbaye.

À noter qu’il existait dans les Pyrénées des abbayes laïques, fondées au Moyen Âge. « Laïque » indique que l’établissement n’appartenait pas à un ordre religieux.

On peut envisager aussi un sobriquet ou un nom attribué à une personne qui travaillait pour une abbaye.


ADER

Le 15e nom le plus porté à Lanton. Un nom du Sud-Ouest, 1 381 naissances en un siècle en France : Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Gironde, Pyrénées-Atlantiques… Plusieurs souches.
1891 – 1915 : 339 ; 1916 – 1940 : 336 ; 1941 – 1965 : 417 ; 1966 – 1990 : 289

Pendant la même période, on relève aussi les naissances de 133 DADER (32, 33…)

Zone HTBA – Arcachon, Audenge, Lanton, Biganos, La Teste-de-Buch, Andernos-les-Bains, Mios, Biscarrosse.

Toponymie – Neuf noms de lieux en France avec Ader : ‘Villa Ader’ à Castelnaudary (11), ‘Ader’ à Cazac (31), ‘Parc Clément Ader’ à Muret (31), ‘L’Ader’ à Bézues-Bajon et à Monlaur-Bernet (32), ‘Ader’ à Seissan et à Saint-Médard (32), ‘Chez Ader’ à Mirande (32), ‘Ader’ à Troulay-Labarthe (65). Commune d’Adervielle-Pouchergues (65).

Viographie – Nombreuses voies baptisées Clément-Ader, notamment à La Teste-de-Buch, Arès, Mios.

Geneanet – 26 562 résultats en effectuant une recherche avec le nom ADER dont 4 663 pour la Haute-Garonne, 3 885 pour les USA, 2 819 pour le Gers, 871 pour les Pyrénées-Atlantiques, 792 pour les Hautes-Pyrénées, 523 pour la Gironde… Les principales concentrations de porteurs du nom sont à Paris (923 résultats), Cuxac-d’Aude 11 (782 résultats), Toulouse 31 (755 résultats), Muret 31 (524 résultats), Aurignac 31 (515 résultats), Boulogne-sur-Gesse 31 (318 résultats) … On en rencontre aussi pas mal aux Pays-Bas et en Allemagne.

1 761 résultats en effectuant une recherche avec le prénom Ader, 80 237 avec le prénom Ade/Adé.

J’ai remonté les ADER d’Audenge jusqu’au mariage de Pierre ADER, employé des Douanes, et Catherine BERGOIN le 18 floréal an 11 à Vieille-Saint-Girons (40). J’ai un mal fou à lire l’acte pour trouver où est né Pierre (dans les Basses-Pyrénées ?) et quels sont ses parents. Avis aux amateurs !

Origine – Albert Dauzat voit en « Ader », un nom de personne d’origine germanique,  Adowar avec ad/adal (noble)  et wari (protection).  Beaucoup de spécialistes lui ont emboîté le pas.

Pour ma part, j’y verrais bien aussi un diminutif d’un nom de baptême. Mais lequel ? Il y en a plusieurs qui pourraient convenir : Adalbert, Adélard, Adémar…

Clément Ader (1841, Muret – 1925, Toulouse) est un ingénieur français, pionnier de l’aviation. Il serait le premier à avoir fait décoller un engin motorisé plus lourd que l’air en 1890

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cl%C3%A9ment_Ader


ADRASTE

L’INSEE dénombre 78 naissances Adraste en 100 ans en France. Le patronyme, à la fin du XIXe siècleau début du XXe siècle se rencontrait en Martinique, en Indre-et-Loire et dans la Sarthe.

Il n’existe pas de toponyme avec cette graphie ou une graphie voisine, en France.

Origine – Il s’agit sans doute d’une variante d’Adrastos, nom de baptême grec qui signifierait “de qui on ne peut échapper”. Sa version fémininine est Adrastée. Ce nom a été donné à l’un des 67 satellites naturels de Jupiter que pouvez admirer la nuit, en ce moment, dans la constellation de la Vierge.

Pour l’anecdote, on trouve plusieurs Adraste dans l’annuaire mythologique de la Grèce :

1 – Fils de talaüs, il était roi d’Argos et de Sicyone. Il fut un des principaux héros de la Guerre des Sept Chefs et des Épigones.

2 – Fils d’Hercule qui, sur l’ordre d’Apollon, se précipita avec son fils Hippenoos dans les flammes.

3 – Prisonnier troyen que Ménélas fit prisonnier, et qu’Agamemnon immola, malgré ses supplications et la forte rançon qu’il offrait.

4 – Fils du devin Mérops, allié des Troyens. Il était allé à la guerre contre la volonté de son père, et il fut tué par Patrocle. La ville d’Adrastée, près de la Propontide, lui doit son nom.

5 – Fils de Polynice, sa statue se trouvait à Argos.


ALARY

Ce non est à la 2332e place des noms les plus portés en France avec 3 130 naissances en 100 ans, essentiellement dans le sud : Aveyron, Tarn, Aude, Hérault, Dordogne, Haute-Garonne… Plusieurs souches.
1891 – 1915 : 653 ; 1916 – 1940 : 782 ; 1941 – 1965 : 907 ; 1966 – 1990 : 788

Pays de Buch : Salles, La Teste-de-Buch, Arès, Arcachon, Gujan-Mestras.

1722 ALRIC (12, 11, 75…), 1701 HELARY (22, 29…), 422 HALARY (87, 23…), 150 86 ALRIQ (75…), 53 ALARIC (43, 9B…), 76 ALARI (11, 81…)…

Toponymie – 30 noms de lieux en France avec ‘Alary’ (06, 07, 11, 15, 23, 26, 30, 31, 32, 34, 43, 46, 47, 81, 82) dont six ‘Saint-Alary’ (11, 30, 31, 81) et un ‘Sainte-Alary’ (32).

Viographie – Rue Alary à Périgueux (24), rue Alary à Aubin (12), rue des Alarys à Golfech (82), rue Paul-Alary à Béziers (34), rue Alary à Sainte-Anne-des-Plaines (Canada), place Alary à Saint-Sauveur (Canada)…

Geneanet – 82 629 résultats pour une requête avec le nom ALARY dont 11 575 dans l’Aveyron, 7 723 pour le Tarn… Des noyaux durs à Caunes-Minervois (11), Peyriac-de-Mer (11), Sauve (30)…

7 762 résultats en effectuant une recherche avec le prénom Alary

Origine – C’est une variante d’Alaric, nom de baptême d’origine germanique, de ala (tout) et ric (puissant).

Saint Alaric prêtre et ermite (✝ 973), moine à Einsiedeln dans le canton de Schwitz, où il était un portier accueillant et charitable, il se retira solitaire sur une île du lac de Zürich. Malgré son désir, cette solitude connut beaucoup de visiteurs qui venaient entendre ses enseignements.

Autres variantes : ALLARY, ALARIE, ALÉRY, AURY…


ALAUX
Statistiques INSEE des naissances – 1891 – 1915 : 482 ; 1916 – 1940 : 588 ; 1941 – 1965 : 657 ; 1966 – 1990 : 494
Donc 2 221 ALAUX sont nés en France en cent ans, dans 76 départements dont essentiellement Aveyron, Tarn, Aude…
Toponymie – 8 lieux-dits avec ‘Alaux’ en France, Aveyron (6) Tarn-et-Garonne (1), Hérault (1). 2 toponymes avec ‘Allaux’ (Nord et Côte-d’Or).
Geneanet – La famille Alaux que nous connaissons bien à Bordeaux et sur le Bassin d’Arcachon y apparaît comme originaire de Lautrec dans le Tarn. On obtient 41 308 résultats sur la base en effectuant une recherche sur le nom ALAUX.
Hypothèses sur l’origine – Je pense que nous avons affaire à un nom de lieu devenu nom de famille. De l’ancien occitan Alò, alòc, alòdi et de l’ancien français alleu (terre exempte de droits seigneuriaux).
Jean Tosti pense qu’il pourrait s’agir aussi d’un nom de personne d’origine germanique, Adalwald (adal = noble + wald = qui gouverne).
La basilique Notre-Dame d’Arcachon a été construite par Gustave Alaux et agrandie par son fils Jean “Michel”. La fresque du couronnement y a été peinte par son autre fils Guillaume.
Gustave Alaux a également construit en Pays de Buch, les églises Saint-Pierre de Salles et Saint-Maurice de Béliet que nos amis Belinétois essayent de sauver.


ALEXANDRE
Statistiques – 19 073 petits ALEXANDRE sont nés en France en un siècle (1891 – 1915 : 3 177 ; 1916 – 1940 : 4 163 ; 1941 – 1965 : 5 864 ; 1966 – 1990 : 5 869) et le nom est au 205e rang des noms les plus portés en France.

Départements principaux : Paris, Seine-Maritime, Pas-de-Calais, Manche, Saône-et-Loire, Ardennes, Nièvre…

Toponymie – On trouve 48 toponymes en France avec Alexandre dont en Gironde à Lacanau (L’Alexandre, ‘Pare-feu de l’Alexandre’ et ‘Maison Forestière de l’Alexandre’), à Cestas et Saint-Christophe de Double.

Geneanet – 505 074 réponses avec le nom ALEXANDRE et 7 077 051 réponses avec le prénom Alexandre.

Origine – Pas l’ombre d’un doute, il s’agit du nom de baptême du lointain ancêtre qui a perduré comme nom de famille. L’origine est grecque : Alexandros (alexein, résister et andros, homme).

Le site Nominis repertorie de nombreux saints qui portent le nom d’Alexandre.

À Arcachon, nous avons une rue Alexandrine dans le quartier de l’Aiguillon. Lors d’une récente visite HTBA dans nous avions rappelé que cette dénomination aurait été imposée par Adalbert Deganne qui voulait honorer l’épouse de son neveu et héritier Fernand Léonce de Maupassant, inspecteur général des chemins de fer de l’Est dont le nom de jeune fille était Alexandrine Charlotte Giraud.


ALMARY

C’est un nom qui n’est plus porté car on ne relève aucune naissance en France depuis 100 ans.

Le nom qui semble s’en rapprocher le plus est ALMARIC avec 24 naissance en 100 ans dans les Alpes-de-Haute-Provence, etc.

Pendant la même période, on relève aussi les naissances de 1 300 EYMERY (38, 24, 33…), 284 AYMERIC (11, 81, 10…), 164 EYMERI (24, 26…), 2 892 MERIC (82, 31, 34, 33…), 4 741 MERY (36, 37, 75…), etc.

Dans HTBA, nous avons Bernard Eymeri.

Toponymie – Pas de nom de lieu avec ‘Almary’, un ‘Almaric’ (04), un ‘Bernard Almaric’ (30).

Geneanet – 133 résultats en effectuant une recherche avec le nom ALMARY et 4 759 avec le nom ALMARIC. Une concentration d’ALMARY vers Beaucaire (30), deux concentrations d’ALMARIC à Mazamet (81) et à Radessan (30).

Origine – Il s’agit sans doute du nom de baptême du lointain ancêtre qui devait être une variante d’Aimeric, nom d’origine germanique issu de haim (maison, foyer) et ric (puissant).

Autres noms de même origine : EYMERIT, EMERY, EMEURY, DESMERY, DÉMERY, AUZÉMERY, MÉRIGUET, MÉRIGAL, MÉRIGALET, MIRGALET (chocolatier à Mestras), MÉRIGAUD, MÉRIGOUT, etc.

Dans la Chanson de la croisade albigeoise du début XIIIe on trouve AIMERIC et AIMERIGUET.


ALOIR

Très peu porté, seulement 15 naissances en France en un siècle :

1891 – 1915 : 2 (Marseille, Bordeaux)
1916 – 1940 : 5 (Bordeaux, Caudéran, Cannes, Marseille)
1941 – 1965 : 4 (La Teste-de-Buch, Arcachon, Tourcoing)
1966 – 1990 : 4 (Bergerac, Schiltigheim – 67, Paris 12e)

Pays de Buch : La Teste-de-Buch, Arcachon.

Pendant la même période on relève les naissances de 561 ALLOUARD (38, 37, 35…), 43 ALLOIRD (13…)…

Toponymie – Pas de lieu ‘Aloir’. On repère la commune de Marché-Allouarde (80), ‘La Taille des Allouards’ (37), ‘La Terre d’Alouar’ (30), ‘Saint-Alouarn’ (29)

Geneanet – 230 résultats en effectuant une recherche avec le nom ALOIR. Les concentrations de porteurs les plus importantes se trouvent à Saint-Cannat (13) et La Celle-Guenand (37). Le nom est attesté en Savoie en 1523.

Origine – Personne n’a étudié ce nom de famille. Il s’agit sans doute d’une variante du nom de baptême d’origine germanique Adalward, adal (noble) et wardan (garder) ou bien peut-être Aliward, ali (autre) et wardan (garder) ou encore Elfward, elf (elfe, divinité),

Sur Geneanet, on trouve de nombreuses variantes : ALLOAR, ALLOARD, ALLOIRD, ALLOISE, ALLOIX, ALLUARD, ALOARD, ALOIRD, ALOIX, ALOUARD, ALUARD, ALVARD, ALVORD, ASLUARD, HALLOIR, HALLOUARD, HALLOUART, HALOUARD, ELOUARD, ESLOUARD, ELOUART, ELUARD, ELLUARD…


AMALVY

195 naissances en 100 ans en France, essentiellement dans le Tarn.

1891 – 1915 : 36 ; 1916 – 1940 : 44 ; 1941 – 1965 : 66 ; 1966 – 1990 : 49

Toponymie – Pas de lieu-dit ‘Amalvy’ mais un lieu-dit ‘Amalvit à Péchaudier (81)

Geneanet – 3 781 résultats pour une recherche avec le nom AMALVY dont 2 259 pour le Tarn. Avec au moins trois variantes : 224 résultats pour AMALVI, 329 pour AMALVIT, 84 pour AMALVICT.

Le noyau dur des AMALVY est vers Aussillon (81) avec 894 résultats pour la paroisse/commune et 2 124 résultats dans un rayon de 30 km. Ce nom est vraisemblablement monophylétique (une souche, tous les porteurs parents)

Origine – Jean Tosti pense qu’il s’agit d’un nom de personne d’origine germanique, Amalwin, de amal (zélé, laborieux) et win (ami), latinisé en Amalvinus.

Louis Amalvy, né le 9 décembre 1918 à Arcueil et mort le 29 mars 2003 à Valence, est un peintre et illustrateur français.


AMIOT

6 137 naissances en France en 100 ans : Manche, Paris, Nièvre, Doubs, Côte d’Or, Cher Charente-Maritime… essentiellement au nord d’une ligne Bordeaux-Strasbourg. Nombreuses souches.

1891 – 1915 : 1 110 ; 1916 – 1940 : 1 395 ; 1941 – 1965 : 1 927 ; 1966 – 1990 : 1 705

Zone HTBA – Gujan-Mestras, La Teste-de-Buch, Arès, Arcachon

Pendant la même période, on relève aussi les naissances de 271 AMYOT (58, 75, 25…), 236 HAMIOT (08…), 162 DAMIOT (91…), 149 AMIOTTE (25…), 568 AMIET (86, 69, 28…).

Toponymie – On trouve en France 16 noms de lieux avec ‘Amiot’ dans les départements 14 (2), 17, 21, 22 (2), 25 (4), 27 (2), 50 (3), 89.

Geneanet – 278 972 résultats en effectuant une recherche avec le nom AMIOT dont 32 885 pour le Loir-et-Cher, 21 638 pour le Canada, 20 537 pour la Manche, 14 856 pour le Doubs, 11 733 pour la Côte d’Or, 6 223 pour la Nièvre, avec , malgré tout, 1 268 résultats pour la Gironde. Les principales concentrations apparaissent à Québec (Canada), Brix (50), Vineuil (41), Saint-Claude-de-Diray (41), Paris, Mont-près-Chambord (41), Chailles (41)… Pour Brix (50), on obtient 15 933 résultats dans un rayon de 15 km et 18 022 résultats dans un rayon de 30 km.

Si on effectue une recherche par prénom on obtient 1 118 résultats avec Amiot ce qui montre parfois son utilisation comme nom de baptême.

Origine – L’amour, l’amour, l’amour ! Le Dictionnaire d’ancien français de Godefroy nous apprend que le mot amiot désignait le petit ami, dans le sens d’amant. Avec amiet comme synonyme et amiote comme féminin. Du latin amāre (aimer). Il s’agissait donc d’un surnom, plutôt affectueux, donné au lointain ancêtre.

On l’a vu dans Geneanet, Amiot était donné parfois comme nom de baptême.

Dans nos régions occitanes, nous avons des équivalents : AMAT, LAMADE, DAMADE, EYMA, EYMAT, LEYMAT, DEYMAT…


ARABEYRE

Statistiques – 1891 – 1915 : 66 ; 1916 – 1940 : 53 ; 1941 – 1965 : 45 ; 1966 – 1990 : 60

224 personnes nées en France en 100 ans, dans 33 départements : Ariège…

Toponymie – Aucun lieu-dit en France avec une orthographe voisine.

Geneanet – 2 554 résultats. Attesté dans ce qui est devenu l’Ariège avant 1650 : Mercus-Garrabet, Génat, Larcat, Tarascon.

Origine – Non étudié par les spécialistes. Dans le nom on entend le mot arabe associé au suffixe –eyre bien connu en Gascogne. Aurait-on affaire un ancêtre aux XIe ou XIIe siècles véritable Arabe ou qui avait un visage basané ressemblant à celui d’un Arabe ?


ARDITO

Statistiques – 1891 – 1915 : 10 ; 1916 – 1940 : 20 ; 1941 – 1965 : 77 ; 1966 – 1990 : 83

190 personnes nées en France e 100 ans, dans 19 départements : Provence

Plus 104 ARDITI, 211 ARDITTI.

Toponymie – Aucun lieu-dit en France.

Geneanet – 2 016 résultats. Avant 1700, les Ardito sont attestés à Malte et à Bari en Italie

Origine – De l’italien, surnom donné à un homme hardi, courageux.

Variantes : Arditi, Arditti.


ARGELAS

Une famille d’Ostréiculteurs et de pêcheurs du Cap Ferret.

Un nom peu porté. Voyons les statistiques INSEE des 64 naissances en France en 100 ans : Gironde, Bouches-du-Rhône, Gard, Landes … Plusieurs souches.

1891 – 1915 : 14 ; 1916 – 1940 : 14 ; 1941 – 1965 : 19 ; 1966 – 1990 : 17.

Zone HTBA – Arès, Lège-Cap-Ferret, Andernos-les-Bains, La Teste-de-Buch, Lacanau, Sanguinet, Mios…

Pendant la même période, il convient d’ajouter les naissances de 122 DARGELAS (40, 33…), 22 ARGILAS (33…), 295 ARGELES (66, 47, 31…)…

Toponymie – 17 toponymes ‘Argelas’ dans les départements 13, 26, 30, 34, 40 (Garein, Saint-Martin-de-Seignanx, Pontonx-sur-l’Adour), 48, 64, 84. On relève aussi 11 toponymes ‘Argilas’ (dont neuf en Gironde), 29 toponymes Argeles (dont 3 communes). ‘L’Argileyre’ à Saint-Symphorien (33), chère à François Mauriac.

Viographie – Chemin des Argelas à Cestas. Rue des Argelas à Entraigues-sur-la-Sorgue (84), rue des Argelas à Ollioules (83), rue des Argelas à Beaucaire (30), rue des Argelas à Maussanes-les-Alpilles (13), rue des Argelas à Salon-de-Provence (13), rue des Argelas à Châteauneuf-les-Martigues (13)… A priori, ces dénominations renvoient à des lieux-dits et non à des personnes.

Sur le monument aux Morts d’Arès, on lit le nom de ARGELAS Pierre René, brigadier au 3e RCA, décédé le 01/07/1917 à Darmstadt (Allemagne).

Geneanet – 952 résultats pour une requête dans la base avec le nom ARGELAS dont 178 en Gironde, 130 dans les Landes… C’est à La Calmette (30) qu’on en rencontre le plus suivie par Arès (33) et Izeste (64). Pour Arès, 93 résultats pour le lieu, 117 dans un rayon de 15 km. Pour les Landes, le « nid » des ARGELAS est à Aureilhan, Mimizan, Pontenx-les-Forges, Laluque. C’est dans le dernier lieu que l’on retrouve les ancêtres (DARGELAS) de la famille d’ostréiculteurs et de pêcheurs du Cap Ferret. Les ARGELAS ont été étudiés par Philippe Argelas dans Geneanet : https://gw.geneanet.org/argelas

Origine – Du latin argilla, emprunté au grec argillos qui est un dérivé de l’adjectif argos, d’un blanc éclatant. En occitan argela et argila désignent l’argile. Le lointain ancêtre habitait dans un lieu où il y avait de l’argile, de la terre glaise, où la terre était blanche. Le mot est au pluriel.

Avec un film de Pierre Bouchilloux :

https://www.portraitsdubassin.fr/documentaire-la-peche-une-histoire-de-famille-par-pierre-bouchilloux/


ARINO

358 naissances en France en un siècle, en expansion : Haute-Garonne, Aude, Gironde, Lot-et-Garonne…

1891 – 1915 : 37 ; 1916 – 1940 : 73 ; 1941 – 1965 : 126 ; 1966 – 1990 : 122

Zone HTBA – Au cimetière de Lacanau, un bénévole a relevé la tombe de Pascuala ARINO (1901-1962).

Toponymie – Pas de nom de lieu ’Arino’ en France, en revanche, on repère Ariño, commune de la province de Teruel, en Aragon (Espagne). Elle a une population de 775 habitants.

Geneanet – 6 821 résultats en effectuant une recherche dans la base avec le nom ARINO dont 4 897 en Espagne, 106 dans l’Aude, 103 en Haute-Garonne, 87 en Gironde. En Espagne, les plus fortes concentrations apparaissent  dans les provinces Vizcaya (2 255 résultats), Zaragoza (414 résultats), Teruel (357 résultats), Huesca (328 résultats). Sans doute plusieurs souches.

Origine – Le nom est d’origine espagnole. Il correspond vraisemblablement au lieu où vivait le lointain ancêtre. Nous avons cité plus haut le village près de Teruel mais d’autres ‘Ariño’ ont pu exister. Un auteur cite notamment  une ville disparue à Los Monegros près de Sesa. Il existe aussi ‘Barranco de los Ariños’, affluent du Cinca près de Graus. Le nom de famille ARIÑO est très courant en Aragón, mais il n’en est pas forcément issu.

Origine du nom de lieu : sans doute du latin arena (sable)… comme Arès ! Le voici le rapport avec la zone HTBA.

https://es.wikipedia.org/wiki/Ari%C3%B1o


ARISCON

Voici un nom qui rime avec gascon et qui est très peu porté, avec seulement 17 naissances en France en un siècle :

1891 – 1915 : 2 (Lège-Cap-Ferret, Le Porge)
1916 – 1940 : 5 (Cenon, Bordeaux, Gujan-Mestras, Langoiran)
1941 – 1965 : 7 (Arcachon, Bordeaux, Bègles, Caudéran, Metz – 57)
1966 – 1990 : 3 (Toury – 28, La Teste-de-Buch, Étampes – 91)

Pays de Buch – Gujan-Mestras, Lège-Cap-Ferret, Le Teich, La Teste-de-Buch, Arcachon, Le Porge, Mios.

Pendant la même période on relève également les naissances de 256 ARIS (66, 64…).

Toponymie – Pas de lieu-dit ‘Ariscon’ en France. Nous repérons la nécropole de ‘L’Ariscotel’ à Dourdan (91). Un lieu-dit ‘Dariscon’ à Gontaud-de-Nogaret (47). 19 noms de lieux avec ‘Aris’ (04, 05, 15, 38, 41, 42, 62, 64, 65, 66, 72).

Geneanet – 213 résultats en effectuant une recherche dans la base avec le nom ARISCON dont 79 pour la Gironde, 64 pour les Landes. Le nom est attesté dans ce qui devenu le département des Pyrénées-Orientales en 1590. C’est à Castets (40) qu’on en trouve le plus avec 54 résultats dans un rayon de 30 km.

Si nous effectuons une recherche avec le nom DARISCON (pratiquement disparu) nous obtenons 196 résultats dont 128 en Lot-et-Garonne avec une concentration de porteurs vers Escassefort, Seyches, Gontaud-de-Nogaret.

À noter aussi que nous obtenons 24 910 résultats avec une recherche sur le prénom Aris dont 924 pour la France.

Origine – Ce nom n’a été étudié par personnes donc je vais risquer une hypothèse après avoir examiné le problème dans tous les sens.

L’origine serait le nom de baptême masculin Aris qui est cité dans le dictionnaire Gaffiot et qui renvoie de nombreux résultats avec une recherche dans la base Geneanet. Il s’agit sans doute d’un nom d’origine latine pour laquelle plusieurs solutions sont proposées : Arldius, Aretius, Arisus, Auricius, ou même la forme ericius, qui signifie hérisson. Il semblerait que ce prénom revienne à la mode.

-con serait alors un diminutif, un hypocoristique en langage savant, qui indique généralement la filiation : Ariscon serait donc le fils d’Aris.

Sur Geneanet on constate qu’un ARISCON est passé par l’Espagne (San Esteban) mais le nom ne semble pas porté dans la péninsule ibérique.

Enfin, il est vraisemblable que ce nom est monophylétique (une seule souche et tous les porteurs parents).

 

Patricia Ariscon nous écrit : merci beaucoup de cette recherche, mais malheureusement il n’y a pas trop d’origine a notre nom de famille… d’après les contes de notre grand-père Charles, les arrières arrière-grands-parents ont fui l’Espagne Dans les années 1800, comme énormément de monde. Nos aïeux sont passés par la Navarre et le village d’Arizcun. Arrivés à Mézos dans les Landes, ils ont fait “Franciser” ce nom de village traversé…. donc Arizcun est devenu Ariscon. Nous n’avons jamais connu le vrai nom de famille de ces aïeux, donc impossible de faire des recherches. Il paraîtrait qu’ils étaient drapiers à Madrid.
Arizcun voulait dire (d’après le Reader-digest de l’époque) “la petite maison en haut du chêne”
Je pense que tous les Ariscon du monde sont de la même famille. Mon grand grand-père Charles né à Lège avait 10 frères et sœurs dont la plupart étaient sur la communauté Bordelaise. Donc beaucoup de branches familiale…Charles a vécu à Gujan-Mestras et était Ostréiculteur. Son fils René (mon père) a repris le flambeau, s’ensuivit mon frère Jean Michel et maintenant 5e génération mon neveu David Ariscon. Une belle lignée de passionnés du Bassin et du métier.


ARNAUDIN

Simon dit Félix Arnaudin (1844, Labouheyre – id. 1921), dialectologue, ethnographe, poète et photographe français spécialiste de la Haute-Lande.

Jean Arnaudin (Bordeaux, 1875 – Id., 1931), architecte à Arcachon à partir de 1898. Son nom reste attaché à la villa Saint-Yves en front de mer.

Le 24e nom le plus porté à Salles, 828 naissances en France en 100 ans, essentiellement en Gironde. Plusieurs souches.

1891 – 1915 : 183 ; 1916 – 1940 : 208 ; 1941 – 1965 : 230 ; 1966 – 1990 : 207

Zone HTBA – Salles, Le Barp, Belin-Béliet, Le Teich, Mios, Arcachon, La Teste-de-Buch, Saint-Magne, Biganos, Lanton, Andernos-les-Bains…

Pendant la même période, on relève aussi les naissances de 626 ARNAUDET (46, 24, 16…).

Toponymie – On recense neuf noms de lieux ‘Arnaudin’ à Biscarrosse (40), Arsague (40), Pouillon (40), Gamarde-les-Bains (40), Poyartin (40), Belhade (40), Saint-Vincent-de-Paul (40), Came (64), Loupiac (81), ‘Arnaudine’ à Recurt (65), ‘Les Arnaudines’ à Sainte-Pexine (85). De plus, nous trouvons 22 lieux-dits ‘Arnaudet’ dont six en Gironde (dont Lugos) et six dans les Landes.

Viographie – Avenue Félix-Arnaudin à Saint-Pierre-du-Mont (40), rues Félix-Arnaudin à Audenge, Lacanau, Labouheyre, Ychoux, Mimizan, Parentis-en-Born…, rue Louis-Arnaudin à Mont-de-Marsan, avenue Arnaudin à Saint-Christoly-de-Blaye, rue Arnaudin à Saint-André-de-Cubzac…

Monument aux Morts d’Arcachon – ARNAUDIN Claude Jean, parachutiste au 3e B.C.C.P. décédé le 12/01/1952 Na Phéo (Tonkin).

Geneanet – 12 519 résultats en effectuant une recherche dans la base avec le nom ARNAUDIN dont 5 030 pour la Gironde, 1 612 pour les Landes, 1 339 pour les Pyrénées-Atlantiques. Les principales concentrations de porteurs du nom apparaissent à Bidache 64 (717 résultats), Salles (451 résultats), Bordeaux (339 résultats), Le Barp (328 résultats). Sans un rayon de 30 km autour du Barp, on obtient 2 034 résultats.

Si on effectue une recherche par prénom, on obtient 289 résultats pour Arnaudin.

Origine – ARNAUDIN est un diminutif (ou hypocoristique, en terme savant) du nom de baptême Arnaud. Celui-ci est d’origine germanique, de arin (aigle) et waldan (gouverner.

Le nom a sans doute été attribué au fils de celui qui était prénommé Arnaud.


ARRESTIER

280 naissances en France en 100 ans selon l’INSEE, essentiellement en Corrèze, mais aussi dans le Cantal, le Lot, en Gironde…
1891 – 1915 : 49 ; 1916 – 1940 : 65 ; 1941 – 1965 : 101 ; 1966 – 1990 : 65

Pays de Buch : Arcachon

Toponymie – Un seul nom de lieu ‘Arestier’ ou ‘Arrestier’ en France, à Monceaux-sur-Dordogne, deux ‘Les Arrestieux’ à Vensac et à Pessac (33), ‘Les Arrestets’ à Mios,

Geneanet – 2 114 résultats à la suite d’une requête avec le nom ARRESTIER dont 1403 pour la Corrèze. Le noyau dur se trouve à Monceaux-sur-Dordogne (19) avec 756 résultats pour ce lieu, 1 264 dans un rayon de 15 km, 1 349 dans un rayon de 30 km. Il semble cohérent de penser que ce nom est monophylétique, c’est-à-dire qu’il n’y aurait qu’une souche et que tous les porteurs du nom seraient parents.

Origine – Hypothèse émise par J. Coste. Il s’agit d’un nom de lieu ou une digue a été établie afin de retenir l’eau d’une rivière, afin de la détourner vers des rigoles d’irrigation ou des viviers. Du latin arrestare, de  l’occitan arrestar, arrêter, cesser, immobiliser, enrayer, retenir, juguler. Je suis assez favorable à cette explication.

Hypothèses émise par M.T. Morlet et Y. Lavalade. En occitan, aresta désigne la crête ou l’arête d’un toit, du latin arista, épi.  Ce serait le surnom d’un couvreur ou d’un charpentier (car l’arêtier est une pièce de charpente qui forme l’angle saillant ou l’arête de la croupe d’un toit ou l’arête d’intersection de deux versants de toiture).


AUROUX

1 643 naissances en France en 100 ans : Cher, Allier, Creuse, Rhône… Plusieurs souches.

1891 – 1915 : 337 ; 1916 – 1940 : 391 ; 1941 – 1965 : 509 ; 1966 – 1990 : 406

Pays de Buch : Arcachon, Le Porge.

Pendant la même période on relève aussi les naissances de 69 685 ROUX (13, 30, 75, 26… 15e rang en France), 38 068 LEROUX (76, 62, 75… 77e rang en France), 1 320 DUROUX (19, 87, 01…), 62 193 ROUSSEAU (75, 85, 44 … 25e rang en France), 2 485 ROUSSIN (26, 75, 56…), 15 084 ROUSSET (42, 48, 38…), etc.

Toponymie – En France, 20 toponymes avec ‘Auroux’ (05, 11, 18, 30, 34, 36, 39, 45, 48, 63, 64).

Geneanet – 55 203 résultats avec une recherche sur le nom AUROUX dont 16 555 dans le Cher, 10 955 dans l’Allier, 4 057 dans la Creuse, 2 710 pour le Rhône, 2 483 dans l’Indre, 610 pour la Gironde.

Claude Joseph AUROUX, architecte naval et constructeur maritime à Arcachon était né le 10 octobre 1903 à Montsaugeon (43) et décédé le 12 février 1976 à Tarbes (65). Il s’était marié le 7 août 1937 à Arcachon avec Geneviève Georgette Simone MOLLO, née le 27 septembre 1902 à Nogaro (32). Son plus ancien ancêtre connu était Étienne AUROUX, maître et marchand boulanger à Issoudun, était né vers 1692 et décédé le 13 avril 1759 à Bommiers (36).

Origine – Pas de mystère. Décomposer en AU ROUX. Le lointain ancêtre était le fils d’un homme roux. Du latin rŭssus (rouge, roux). Au XIIe siècle : ros, rus.

Quelques autres noms de même origine : DELROUS, DELROUSSE, DUROU, ROUSSE, ROUSSIE, ROUSSARIE, ROUSSERIE, LAROUSSERIE, LAROUSSARIE, ROUSSANNE, ROUSSANNES, ROUSSANGE, ROUXEL, ROUSSEL, ROUSSELLE, etc.

Pour les chantiers Auroux, consulter Les Cahiers du Bassin n° 24 et 35.


AUSSENAC

898 naissances en 100 ans en France, essentiellement dans le Tarn et dans une moindre mesure l’Aude, l’Hérault…

1891 – 1915 : 195 ; 1916 – 1940 : 193 ; 1941 – 1965 : 277 ; 1966 – 1990 : 233

Toponymie – Un lieu-dit ‘Aussenac’ à Plaigne dans l’Aude et un ‘En Aussenac’ à Viviers-lès-Montagnes dans le Tarn. On note aussi le lieu de ‘L’Aussenayé’ à Montredon-Labessonié dans le Tarn. Enfin on trouve les communes d’Aussac et de Saussenac dans le Tarn et le lieu ‘Saussenac’ à La Livinière dans l’Hérault.

Viographie – Rue du Maire-Aussenac à Sète (34)

Geneanet – 25 163 résultats en effectuant une recherche avec le nom AUSSENAC dont 13 391 pour le Tarn, 3 030 résultats pour l’Aude, 1 286 pour l’Hérault… C’est autour de Castres qu’on obtient le plus de résultats (12 719 dans un rayon de 30 km autour), en particulier à Montredon-Labessonié (2 003 résultats pour ce lieu). Et c’est effectivement dans cette paroisse que l’on trouve les plus anciens porteurs du nom de la base en 1450.

Origine – Le suffixe –AC, abréviation de –acum, indique généralement un nom de domaine appartenant à un homme ancien. Reste à savoir le nom de cet homme. Sans doute Alcius  selon ce que j’ai trouvé. Le « domaine d’Alcius », ça va ? Je n’ai pas mieux.


AUTRET

Il n’y a pas photo, Autret est un nom de famille tout ce qu’il y a de breton puisque on le rencontre en abondance dans le Finistère (communes de Saint-Ségal, Collorec, Loctudy, Brest, Plouhinec, etc.) et dans une moindre importance dans les Côte-d’Armor et le Morbihan.

Le nom de famille Kerautret, très porté dans le Finistère et les côtes-d-Armor, désigne celui qui habite un lieu-dit Kerautret (origine : chez Autret, là où habite Autret)

On trouve aussi dans la Finistère le nom de famille Abautret (= le fils d’Autret).

Signifcation : Autret est un ancien nom de baptême qui a perduré, peut-être Altret (racines alt = allié et ret = utile, selon Albert Deshayes), peut-être aussi le diminutif de Auter, nom de personne d’origine germanique (ald, alt = vieux + hari = armée). On ne sait pas trop.

Le toponyme ‘Kerautret’ est très répandu dans le Finistère (15 mentions) et les Côtes d’Armor (7 mentions).

Le toponyme ‘Autret’ se retrouve dans le 29 avec Croaz Autret et Park Autret et dans le 22 avec Douar Autret.

Curieusement dans la commune de Tournon-d’Agenais, en Lot-et-Garonne, pays gascon, on trouve un lieu-dit Autret. Il faudrait enquêter : serait-ce un Breton qui serait venu autrefois s’établir en ce lieu ? Affaire à suivre.


AZAM

Sébastien Azam est ostréiculteur à Piraillan.

1 466 naissances en France en un siècle : Tarn, Aveyron, Aude, Hérault, Haute-Garonne…

1891 – 1915 : 314 ; 1916 – 1940 : 320 ; 1941 – 1965 : 441 ; 1966 – 1990 : 391

Zone HTBA – La Teste-de-Buch, Gujan-Mestras, Arcachon, Arès, Le Teich…

Pendant la même période on dénombre aussi les naissances de 347 AZAN (83, 13…).

Toponymie – On rencontre ‘Azam’ à Cazaux (09) et Vaour (81), ‘Les Azam’ et ‘Les Pères Azam’ à Quarante (34), ‘La Pièce d’Azam’ à Narbonne (11), ‘Pech Azam’ à Fleury (11), ‘Moulin d’Azam’ à Cesseras (34), ‘Mas d’Azam’ à Beauregard (46) et Saint-Grégoire (81).

Viographie – Quai Robert-Azam au port de Piraillan à lège-Cap-Ferret, rue Azam à Bordeaux, avenue Azam à Pessac.

Geneanet – 36 337 résultats en effectuant une requête dans la base avec le nom AZAM dont 8 175 pour le Tarn, 7 676 pour l’Aude, 4 489 pour l’Aveyron, 2 077 pour la Haute-Garonne… Les principales concentrations apparaissent à Albas 11 (1534 résultats) et Salles-d’Aude 11 (1 033 résultats).

Origine – Jean Tosti écrit qu’AZAM est une variante régionale du nom de baptême Adam. Il s’agit, écrit-il, d’une mutation consonantique. Le sens nous est confirmé par le Petit dictionnaire français-occitan d’Auvergne de Chistian Omelhièr.

Adam est un nom biblique formé sans doute sur l’hébreu ‘adhamah (terre, argile rouge), ou ‘adhom (rouge).

Jean Tosti nous avertit aussi que AZAM comme AZZAM peuvent être des noms de personnes arabes avec le sens de “volontaire, déterminé” (parfois ce nom est donné au lion).

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.