La comtesse d’Athlone à Piraillan

Imprimer cet article Imprimer cet article

 

    

La princesse Alice Mary Victoria Augusta Pauline d’Albany 1883-1981, comtesse d’Athlone, tante du roi d’Angleterre, et le comte d’Athlone, venant de Londres en avion, ont atterri, hier (24 mars 1937), à Cazeaux. Le couple princier a l’intention de faire un séjour à Piraillan.

Elle est le premier enfant et l’unique fille du prince Léopold, duc d’Albany, (fils cadet de la reine Victoria et du prince Albert) et de la princesse Hélène de Waldeck-Pyrmont (sœur de la reine Emma des Pays-Bas).

À l’instar de certains de ses neveux Hessois, Prussiens, Russes ou Espagnols, le duc d’Albany souffre d’hémophilie. Les médecins lui conseillent de séjourner durant l’hiver dans le Sud de la France. Le duc et la duchesse d’Albany qui est alors enceinte de son deuxième enfant et la petite princesse Alice, résident à la Villa Nevada de Cannes. Le prince Léopold fait une chute qui provoque des hémorragies violentes. Le 28 mars 1884, il meurt à l’âge de 31 ans peu avant la naissance de son fils Charles-Édouard, laissant une famille désemparée de chagrin ; la reine Victoria vit avec une immense douleur la perte de son fils cadet.

Charles-Édouard (1884-1954) hérite du Duché de Saxe-Cobourg-Gotha en 1900 et devient un prince souverain allemand. À ce titre, il est exclu de la maison Royale d’Angleterre en 1917.

Le 10 février 1904, la princesse Alice épouse en la chapelle royale de Windsor le prince Alexandre de Teck, fils du duc Francis de Teck et de la princesse Mary Adelaïde de Grande-Bretagne. Il est le frère de la princesse Mary de Teck, future reine Mary, épouse du roi George V.

La princesse Alice d’Albany épouse le 10 février 1904 le prince Alexander de Teck, frère de la reine Mary de Teck, dont elle a trois enfants :

  • la princesse Marie de Teck, née le 23 janvier 1906 et décédée le 29 mai 1994 ;
  • le prince Rupert de Teck, né le 24 août 1907 et décédé le 15 avril 1928 ;
  • le prince Maurice de Teck, né le 29 mars 1910 et décédé le 14 septembre 1910.

Cousine et belle-sœur du roi Georges V du Royaume-Uni, elle devient comtesse d’Athlone lorsque son époux renonce à ses titres allemands. Elle l’accompagne dans les très nombreux voyages qu’il fait, incluant les mandats de gouverneur général qu’il doit effectuer en Afrique du Sud (1923–1931) et au Canada (1940–1946). Sa grande capacité d’adaptation, ses manières affables et sa gentillesse spontanée contribuent largement au succès politique dans la plupart de ses engagements.

En 1946, la comtesse d’Athlone tente en vain de faire libérer son frère l’ex-duc souverain Charles-Édouard de Saxe-Cobourg-Gotha, emprisonné par les Américains. Celui-ci s’était compromis avec les Nazis.

 

Bien qu’elle ne remplît plus que quelques obligations publiques après le décès de son mari en 1957, elle est chancelier de l’University of the West Indies de 1950 à 1971. Elle publie ses mémoires, For My Grandchildren, en 1966.

Elle est la dernière survivante des petits-enfants de la reine Victoria du Royaume-Uni aux jubilés de laquelle elle assiste étant âgée de 4 ans en 1887 et de 14 ans en 1897.

Journal des débats politiques et littéraires du 25 mars 1937

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k508721f/f2.item.r=piraillan.zoom

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alice_d%27Albany

http://www.noblesseetroyautes.com/portrait-alice-de-grande-bretagne-comtesse-dathlone/

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.