Hôtel de France, au Barp

Imprimer cet article Imprimer cet article

En 1890, l’Annuaire de l’épicerie française et de l’alimentation, par Paul Garnaud recense, au Barp : 1,460 hab.-32 kil. de Bordeaux, les aubergistes : V° Baillet, Ballion, Cazaux, Gourg, Mandagaran et Marscouyau ; en 1892, il y ajoute Maura alors qu’on trouve les épiciers Darriet, Mlle Lacrambe, Martin, Mme Matira et Mlle Mique.

Sur une carte postale écrite le 2 novembre 1907 par le Maréchal ferrant logeant à L’Hôtel de France, est écrit

« je vous envoie notre atelier de marechalerie … voissi l’adresse  Joseph Dormon chez Monsieur andré Mandagarant au Barp »

 

 

   

L’ancêtre, Michel Mandagaran dit Iribarne est né le 6 mars 1744 à Lacarry-Arhan-Charritte-de-Haut, Pyrénées-Atlantiques, et décédé avant 1813 dans la commune voisine, Alçay-Alçabéhéty-Sunharette.

Sa fille, Marie née vers 1787 à Alçay-Alçabéhéty-Sunharette donne naissance dans cette commune le 20 août 1810 à Philippe Mandagaran qui sera charbonnier et qui se marie le 23 février 1846, au Barp, avec Jeanne Lacrambe, cultivatrice, née le 23 mars 1821 au Barp, 33114, dont est issu Jean Mandagaran, Maréchal Ferrant, né le 30 mai 1847 au Barp, dont est issu Jean Baptiste Mandagaran, né le 4 février 1878 au Barp ; son fils Jean André Mandagaran naît seulement le 8 novembre 1907 au Barp !

 

 

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.