Grands Bains de la Plage

Imprimer cet article Imprimer cet article

 

 

 

 

 

Me Koeberlé, huissier à Bordeaux, terreur des locataires Arcachonnais, a procédé jeudi sans tambour ni trompettes â l’expulsion définitive de M. Sarrat, directeur des Grands Bains qui s’était débattu vainement contre le mauvais sort et dont nul n’avait pris sérieusement la défense pour le sauver lui et Arcachon d’un pareil désastre.

Voici donc ce courageux commerçant privé de ressources et notre ville spoliée de ses bains.

Tout cela se montre conforme à l’esprit de démolition et à l’épidémie de spéculation qui commandent tant d’actes nuisibles.

Nous disions : « Ce serait une honte ». Il faut ajouter aujourd’hui : « C’est un double crime. »

A.de R.

 

L’Avenir d’Arcachon du 27 juin 1926

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54219517/f1.item.r=m%C3%A9tier.zoom

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.