État du boisement – 1750-1859-1900

Imprimer cet article Imprimer cet article

Les Landes de Gascogne : agro-sylvo-pastoralisme

Landes : Écobuage de printemps, pacage, production de fumier, soutrage.

Champs : production de céréales (seigle, millet), pas de jachère.

XVIIIe & XIXe siècles – Fixation des dunes.

Amadieu-de-Ruat (1713), puis Frères Desbiey : ensemencement des dunes en pins, protection par fascinage et clayonnage

Louis Desbiey: (1774) « Recherches sur l’origine des sables de nos côtes, sur leurs funestes incursions vers l’intérieur des terres, et sur les moyens de les fixer ou du moins d’en arrêter les progrès » (mémoire à l’Académie de Bordeaux)

Brémontier: organisation et mise en œuvre, (1801) commission des dunes (Gironde, Landes) / 1810: décret de Napoléon 1er ordonnant la fixation des dunes ; au total, 80 000 ha de dunes fixées et boisées au XIXème siècle

XIXe siècle – Mise en valeur et boisement des Landes de Gascogne.

Expérimentations d’assainissement et de boisement: Chambrelent (Cestas Pierroton) et Crouzet (domaine de Solférino, Landes)

1854-1857-1860: lois sur l’assainissement et la mise en valeur des Landes de Gascogne

1855: construction de la voie ferrée Bordeaux-Bayonne

« Enrésinement « et développement du massif des Landes de Gascogne: au total, plus de 800 000 ha de landes boisées au début du XXe siècle

Âge d’or de la résine < 1860 – 1940 >

Recherche tournée vers la mise en valeur de la gemme

1900: création d’un laboratoire de chimie appliquée à l’industrie de la résine à l’Université de Bordeaux

1915: le massif des Landes de Gascogne atteint 1 million d’ha

1922: station de pathologie végétale de Cadillac > travaux sur maladies forestières / transfert à Villenave d’Ornon

1926: plantation comparative de provenance de pin maritime

1937: création de l’Institut du Pin (UBx) par le doyen G. Brus

1950: création de la station de recherches forestières à Bordeaux (rue Laseppe)

1953: création du laboratoire de physiologie végétale à Ubx (Pr R. David) / recherches sur la physiologie du pin et la biosynthèse des composés des résines

De la ligniculture à la gestion durable

L’exploitation et les grands incendies – 1940-1949

L’industrie papetière prend le relais de la gemme (1950-1960)

Période 1945-1999 : maïsiculture et ligniculture pour pâte à papier

La ligniculture et la croissance des industries du bois (1970)

Co-développement production forestière et industries (1980)

Protection et gestion durable d’une forêt cultivée (1990)

Charte de gestion durable (1999) et certification

http://www.gip-ecofor.org/doc/drupal/liens_article/evenements/2014/CARNUS_BAILLY.pdf

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.