Carte routière cycliste

Imprimer cet article Imprimer cet article

1897 ? – Environs de Bordeaux, Bineteau – Arès, Lège, Lège et Garonne, Lauros, Laruau, le Porge, Canal de déssèchement, Forêt du Porge, Maisonnieu, Arpech, les Doratch, les Nargues

Carte routière cycliste des environs de Bordeaux (section nord). P. Bineteau delt, Reymond, Sc., Imprimerie Paul Dupont, Paris. Éditeur : Paris : A. Taride Bineteau, P. 18..-19.. (Technicien graphique). Société française des Nouvelles galeries réunies. Reymond (Gravure)

Datée d’après l’indication : “pour paraître en 1898, Environs de Bordeaux, section sud“. Les marges de la carte servent de supports publicitaires pour des vêtements, chaussures et ustensiles liés à la pratique du cyclisme.

Légende : Grandes routes vélocipédiques macadamisées ; Routes pavées ; Routes pavées avec bas côtés praticables ; Chins de grande communication et d’intérêt commun praticables en bonne saison ; Chins vicinaux ; Rtes forestières ; Chins de fer et stations ; tunnel ; Chins de fer à voie étroite et tramways sur route ; Canaux ; Limites du département ; Montées ; Descentes ; Descentes dangereuses.

Vous remarquerez le lieu-dit « Vialard » entre Sarlat et Souillac ; c’est un toponyme très fréquent dans le Massif Central avec le sens de hameau, petit domaine rural (latin villare). Autre définition : vient de l’occitan « vilar » correspondant à un hameau ou un village. Ma définition : vial = village, viala = hameau, vialard = la ferme ! c’est-à-dire que plus c’est long, plus c’est petit…

P. Bineteau, Géographe et imprimeur, Éditeur, Imprimeur fabricant est édité par Hachette notamment, et s’imprime lui-même, dans les années 1836-1870.

Lié à P. Bineteau, on aperçoit quelques temps le dénommé Louis, Emmanuel, Adolphe Saint-Aubert, né à Arras le 26 décembre 1809 ; son père est marchand de tabac.

Il commence son apprentissage vers onze ou douze ans chez Langlumé puis chez Motte. Il travaille ensuite  18 mois comme ouvrier chez Cornillon qu’il quitte pour Engelmann. Il passe l’année 1826 à Bordeaux chez Léger, avant de revenir chez Motte en 1827. Celui-ci l’envoie en Grande-Bretagne pour travailler dans une imprimerie montée avec un associé, mais l’affaire tourne court et il revient travailler à Paris. Il suit les cours de l’enseignement mutuel à Paris ; il sait écrire mais “il a peu d’orthographe”.

Il semble qu’il n’ait jamais exploité son brevet pour Arras.

En 1834, il tente de s’associer avec un certain Heurvy, installé 22, rue de l’Arbre-sec, à Paris, mais ils font de mauvaises affaires et Saint-Aubert doit s’employer comme ouvrier chez Bineteau à partir de 1835.

En juillet 1839, il demande le transfert de son brevet pour Paris. Le rapport lui est très défavorable : il aurait dilapidé le peu d’argent laissé par ses parents, aurait quitté sa femme “pour vivre dans le désordre” et il a été condamné à un mois de prison le 9 juin 1837 pour adhésion à une association illicite. Il n’obtient donc pas le transfert et son brevet est annulé en 1859 pour cause d’inexploitation.

 

https://1886.u-bordeaux-montaigne.fr/items/show/70468

http://elec.enc.sorbonne.fr/imprimeurs/dictionnaire/s

 

1898 – Carte cycliste du sud-ouest de la France, Bineteau

Bineteau, P. Dessinateur.

Carte cycliste du sud-ouest de la France. Bordeaux à Toulouse, P. Bineteau (18..-…. ; Géographe et imprimeur) del.. 1898.

file:///C:/Users/rapha/Downloads/Carte_cycliste_du_sud-ouest_de_[…]Bineteau_P_btv1b530296542.pdf

 

 

 

2022 – Réseau cyclable, Gironde

 

carte-reseau-cyclable-gironde.pdf

https://www.gironde.fr/sites/default/files/2021-07/carte-reseau-cyclable-gironde.pdf

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.