1701 – Sea coast from England to the Streights, Seller – Bassin de Arcason, C. Ferrel, I du Terray, Leige

Imprimer cet article Imprimer cet article

Carte maritime de la côte maritime d’Europe occidentale de la Manche au détroit de Gibraltar

grand encart du port de Cadix, Rose des vents, lignes de rhumb ; contour en couleur. Date d’édition : 1701-1738 sold by W. Mount & T. Page (London)

Bassin de Arcason, C. Ferrel, I du Terray, Leige

Le cartographe John Seller (1632–1697) est un compilateur, éditeur et vendeur anglais de cartes, de graphiques et de livres géographiques. À partir de 1671, il est hydrographe du roi.

Fils d’Henry Seller, cordonnier, John Seller est baptisé à Londres le 29 décembre 1632. En 1654, il devient un homme libre de la Merchant Taylors Company, et il devient frère de la Clockmakers’ Company en 1667. Il est fabricant de boussoles, et poursuit ce métier tout au long de sa carrière.

John Seller est établi pendant de nombreuses années à Wapping ; il a aussi une boutique dans Exchange Alley, près du Royal Exchange.

Avec sa femme Élizabeth, ils ont trois filles et deux fils ; John Seller junior a une boutique à Cheapside, où les publications de son père étaient en vente.

John Seller meurt en mai 1697 et est enterré à l’église St John, à Wapping

La carrière ultérieure du vendeur est affectée par son procès en 1662, accusé de haute trahison : on pense qu’il a répété une rumeur sur un complot impliquant une cache d’armes. Les personnes compromises sont exécutées et, bien que John Seller soit reconnu coupable et emprisonné, il est ensuite gracié. De cette façon, son nom et sa profession deviennent connus : l’épisode peut avoir été un facteur dans sa nomination éventuelle en mars 1671 comme hydrographe auprès du roi.

Cette année-là, il publie le premier volume de cartes et de directions de navigation, intitulé « The English Pilot », dédié au duc d’York auquel il avait fait appel de prison. Le commerce des cartes et des cartes maritimes avait jusque-là été dominé par les Néerlandais et, dans de nombreux cas, des plaques hollandaises antérieures, dont le titre original a été remplacé par un titre anglais, sont utilisées ici. « The English Pilot » est publié en de nombreuses éditions, jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, de nouvelles cartes remplaçant de temps en temps les anciennes.

 

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53009490j?rk=42918;4

https://en.wikipedia.org/wiki/John_Seller

Raphaël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.