- H T B A - https://htba.fr -

1806 – France, 110 départements, Dezauche – Bassin d’Arcachon, Cap Feret, la Teste de Buch, Eyre R., Belin

[1]  [2]

 

Le 5 novembre 1789, en annexe de la séance de l’Assemblée Constituante, Aubry du Bochet présente un plan de division du royaume en 110 départements répartis dans 25 provinces.

Il faudra attendre Tilsitt (1807) pour voir la France compter 110 départements (avec la Belgique, le Piémont, Genève, Gênes)

1806 – France, 110 départements, Dezauche – Bassin d’Arcachon, Cap Feret, la Teste de Buch, Eyre R., Belin

[3]

Carte de France, suivant sa nouvelle division en CX départements…

[4]

Bassin d’Arcachon, Cap Feret, la Teste de Buch, Eyre R., Belin

par Jean-Claude Dezauche (1745?-1824)

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530290127.r=Dezauche?rk=236052;4 [5]

1808 – Empire français, 110 départements, Poirson – La Tete de Buch, Belin

  [6]

Carte de l’empire français divisé en 110 départements

avec le duché de Parme, les principautés de Neuchâtel, de Luques, de Piombino, l’isle d’Elbe et la Suisse ; comprenant le royaume d’Italie divisé en 21 départements ; donnant aussi les royaumes de Bavière, de Westphalie de Wirtemberg [sic] et de Saxe, avec les duchés de Berg, de Bade, de Hesse-Darmstadt, de Wurtzbourg, de Nassau et l’État du Prince Prima ; les départements du Mont Terrible et du Tanaro ayant été supprimés, Jean Baptiste Poirson (1760-1831) Cartographe ; gravée par J. B[aptis]te Tardieu, rue St-Jacques N° 157, près le Panthéon.

[7]Échelles en lieues communes de France de 25 au degré, en milles d’Allemagne de 15 au degré, en milles géographiques de 60 au degré, en lieues marines de 60 au degré et en myriamètres [1:2 275 000 env.].

À Paris, chez Jean, Rue St Jean de Beauvais N° 10.

  1. 50 x l. 65 cm sur une feuille de h. 52,5 x l. 76 cm.

J 10 A 94

1 carte : grav. avec limites coloriées ;

En marge Correspondance locale des départemen[t]s aux ci-devant provinces.

La Tete de Buch, Belin

https://twitter.com/1792_1815/status/1191784659484585986/photo/1

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530249838.r=d%C3%A9partements%20d%C3%A9partements?rk=64378;0 [8]

1810 – France en 130 départements

Les départements nés de la révolution en 1789 sont au nombre de 83.

Le nombre de départements grimpe à 130 en 1810 durant la période Napoléonienne avec les annexions territoriales de la République et de l’Empire, en Allemagne, dans les Pays-Bas, en Italie, en Espagne.

Liste des départements conquis sous l’Empire (avec numéro donné par l’Administration Postale, Chef-lieu & Dates) :

84 – Mont-Blanc (SE), Chambéry du 27 nov 1792 au 31 déc 1815

85 – Alpes-Maritimes, Nice, du 14 fév 1793 au 27 mai 1814

86 – Jemappes (B), Mons, du 12 mars 1793 au 15 sept 1814

87 – Mont-Terrible (F-CH), Porrentruy, 23 mars 1793 au 17 fév 1800

87 – Gênes (I), Gênes du 6 juin 1805 au 21 mai 1814

88 – Loire, créé le 12 août 1793

89 – Vaucluse, créé le 12 août 1793

90 – Montserrat (E), Barcelone, du 26 janv 1812 au 7 mars 1813

91 – Lys (B), Bruges, du 1er oct 1795 au 1er mars 1814

92 – Escaut (B-NL), Gand, du 1er oct 1795 au 1er mars 1814

93 – Deux-Nèthes (B-NL), Anvers, du 1er oct 1795 au 1er mars 1814

94 – Dyle (B), Bruxelles, du 1er oct 1795 au 1er mars 1814

95 – Meuse-Inférieure (B-NL), Maastricht, du 1er oct 1795 au 1er mars 1814

96 – Ourthe (B), Liège, du 1er oct 1795 au 1er mars 1814

97 – Sambre-et-Meuse (B), Namur, du 1er oct 1795 au 1er mars 1814

98 – Forêts (B-L), Luxembourg, du 1er oct 1795 au 1er mars 1814

99 – Léman (I), Genève, du 25 août 1798 au 15 juin1814

100 – Mont-Tonnerre (D), Mayence du 9 mars 1801 au 16 janv 1814

101 – Sarre (D), Trèves du 9 mars 1801 au 16 janv 1814

102 – Rhin-et-Moselle (D), Coblence, du 9 mars 1801 au 16 janv 1814

103 – Roër (D), Aix-la-Chapelle, du 9 mars 1801 au 16 janv 1814

104 – Pô (I), Turin, 2 avril 1801 au 21 mai 1814

105 – Stura (I), Coni, du 2 avril 1801 au 21 mai 1814

106 – Marengo (I), Alexandrie (Alessandria), du 2 avril 1801 au 21 mai 1814

107 – Sésia (I), Verceil (Vercelli), du 2 avril 1801 au 21 mai 1814

108 – Tanaro (I), Asti, du 2 avril 1801 au 6 juin 1805

108 – Montenotte (I), Savone, du 6 juin 1805 au 21 mai 1814

109 – Doire (I), Ivrée (Ivrea), du 2 avril 1801 au 21 mai 1814

110 – Apennins (I), Chiavari, du 6 juin 1805 au 21 mai 1814

111 – Taro (I), Parme, du 6 juin 1805 au 21 mai 1814

112 – Arno (I), Florence, du 24 mai 1808 au 21 mai 1814

113 – Méditerranée (I), Livourne, du 24 mai 1808 au 21 mai 1814

114 – Ombrone (I), Sienne, du 24 mai 1808 au 21 mai 1814

115 – Tarn-et-Garonne, créé le 21 nov 1808

116 – Rome/Tibre (I), Rome, du 9 juin 1809 au 21 mai 1814

117 – Trasimène (I), Spoleto, du 15 juil 1809 à fin 1813

118 – Zuydersée (NL), Amsterdam, du 1er janv 1811 à 1814

119 – Bouches-de-la-Meuse (NL), La Haye, du 1er janv 1811 à 1814

120 – Bouches-de-l’Yssel (NL), Zwolle, du 1er janv 1811 à 1814

121 – Yssel-Supérieur (NL), Arnhem, du 1er janv 1811 à 1814

122 – Frise (D-NL), Leeuwarden, du 1er janv 1811 à 1814

123 – Ems-Occidental (D-NL), Groningue, du 1er janv 1811 à 1814

124 – Ems-Oriental (D), Aurich, du 1er janv 1811 à 1814

125 – Bouches-de-l’Escaut (NL), Middelbourg, du 15 mai 1810 à 1814

126 – Bouches-du-Rhin (NL), Bois-le-Duc (Den Bosch), du 24 avril 1810 à 1814

127 – Simplon (CH), Sion, du 15 oct 1810 au 15 mars 1815

128 – Bouches-de-l’Elbe (D), Hambourg, du 1er janv 1811 à 1814

129 – Bouches-du-Weser (D), Brême, du 1er janv 1811 à 1814

130 – Ems-Supérieur (D), Osnabruck, du 1er janv 1811 à 1814

131 – Lippe (D), Munster, du 27 avril 1811 à 1814

132 – Ter (E), Gérone, du 26 janv 1812 au 7 mars 1813

133 – Sègre (E), Puigcerda, du 26 janv 1812 au 7 mars 1813

134? – Bouches-de-l’Èbre (E), Lérida, du 26 janv 1812 au 7 mars 1813

Précisions : le département des Alpes-Maritimes (85) n’était pas tout à fait le même que celui créé en 1860 et vous pourrez noter que les trois départements (toujours actuels) créés en 1793 et 1808 avaient des numéros attribués dans l’ordre de leur création à l’époque.

Ces numéros se retrouvent sur les enveloppes au niveau de ce que l’on appelle les marques postales linéaires.

À son apogée, l’Empire Français compte 130 départements (voire 134 si l’on prend en compte les départements espagnols de Montserrat, du Ter, du Sègre et des Bouches-de-l’Ebre qui demeurent dans un statut juridique incertain, car il sont annexés à l’Empire par un décret du 26 janvier 1812 qui n’est cependant jamais publié au Bulletin des Lois de l’Empire français, et n’est pas non plus officialisé par un sénatus-consulte jusqu’à leur réintégration dans l’Espagne de Ferdinand VII par le traité de Valençay).

La liste de ses préfectures brille de noms prestigieux : Rome, Barcelone, Amsterdam, Hambourg… pour n’en citer que quelques-unes.

S’y ajoutent les provinces Illyriennes, pour leur part, découpées en sept intendances après qu’une tentative de départementalisation (en onze départements) n’a pas été menée à son terme dans les mois qui ont suivi l’annexion. (Carinthie, chef-lieu    Villach ; Carniole / Laybach ; Croatie civile /      Karlstadt ; Croatie militaire / Senj ; Dalmatie / Zara ;           Istrie /         Trieste ;  Raguse / Raguse)

Le tout représente un ensemble de près de 900 000 kilomètres carrés (avec les départements espagnols) et de plus de 42 390 718 habitants (total officiel de 1812 pour les seuls 130 départements).

L’Empire des 130 départements – Napoleon & Empire (napoleon-empire.net) [9]

Dep-fr.jpg (3500×2625) (wikimedia.org) [10]

1811 – France en 133 départements, Poirson – La Tete de Buch, Bellin, Eyre R.

[11]

Carte de l’Empire français, divisé en 133 départements…

comprenant le royaume d’Italie, divisé en 25 départements, donnant aussi les royaumes de Bavière, de Westphalie, de Wirtemberg et de Saxe…, par Jean Baptiste Poirson (1760-1831).

La Tete de Buch, Bellin, Eyre R.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53093898c.r=poirson?rk=193134;0 [12]

1811 – Empire français, 130 départemens, Chaumier puis Mauborgne – Bassin d’Arcachon, Sl de Taulette, Passage du Sud, Passage du Nord, la Tete de Buch, Cazau, Etang de Cazau, Gajon, Mons, Belin, le Barc, le Puch de la Gubate, Arcachon (à la place d’Audenge !), Certes, Andernes, St de la Maloulia, St de la Roque du Loup, le Porge

Tableau général et itinéraire de l’Empire français, divisé en 130 départemens

avec les préfectures…, archévêchés…, chef-lieux militaires et des… préfectures maritimes, et à la distance de Paris… marquée en lieues de poste, où se trouvent partie de l’Angleterre… partie de l’Allemagne…, partie de l’Italie… / rédigée par Chaumier en l’an VII ; corrigée et augmentée… par Mauborgne… 10 myriamètres [= 0m, 093] Chaumier , C.-J. (17..-17..? ; graveur). Mauborgne (17..-18..). Éditeur : Basset (Paris)

[13]

Bassin d’Arcachon, Sl de Taulette, Passage du Sud, Passage du Nord, la Tete de Buch, Cazau, Etang de Cazau, Gajon, Mons, Belin, le Barc, le Puch de la Gubate, Arcachon (à la place d’Audenge !), Certes, Andernes, St de la Maloulia, St de la Roque du Loup, le Porge

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53033008r.r=chaumier?rk=128756;0 [14]

1812 – Empire français, en 133 départemens – Bassin d’Arcachon, Passage du Nord, Passage du Sud, St de Taulette, la Tete de Buch, Cazau, Gajon, Mons, Belin, le Barp, le Putz de la Gubatte, Arcachon (à la place d’Audenge) Certes, Andernes, le Porge, St de la Maloulia, St de la Roque du Loup

Tableau général et itinéraire de l’Empire français, divisé en 133 départemens

avec les préfectures… archevêchés…, chef-lieux militaires et des… préfectures maritimes, et à la distance de Paris… marquée en lieues de poste, où se trouvent partie de l’Angleterre… partie de l’Allemagne… partie de l’Italie… / rédigée par Chaumier en l’an VII ; corrigée et augmentée… par Mauborgne

C.-J. Chaumier, (17..-17..? ; graveur). Mauborgne (17..-18..).  Éditeur  :  Basset (Paris)

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530938845.r=chaumier?rk=107296;4 [15]

1812 France en 130 Departements, Drioux & Leroy

[16]

1812 France en 130 Departements

[17]