- H T B A - https://htba.fr -

1200/ France ecclésiastique au XIIIe siècle Longnon – La Teste de Buch

Partager sur...
Share on Facebook
Facebook
[1]Pin on Pinterest
Pinterest
[2]Tweet about this on Twitter
Twitter
[3]Share on LinkedIn
Linkedin
[4]

 

[5]

Carte de la France au XIIIe siècle par provinces ecclésiastiques et diocèses

dressée par Auguste Longnon (1844-1911). Éditeur : Erhard (Paris), 1878

[6]

On voit que le diocèse de Bordeaux s’étend en Pays de Born

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b55010837d.r=longnon?rk=85837;2 [7]

Pour ceux qui veulent en savoir plus : La carte des diocèses de France avant la Révolution, J. Dubois – ‎1965

https://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1965_num_20_4_421815 [8]

[9]

Carte ecclésiastique contenant la description des archeveschés et éveschés du royaume de France

et principaultés adjacentes appartenants à l’église gallicane avec les adresses suffisantes pour l’usage de la dicte carte et les noms tant anciens que modernes de ce qu’est représenté en yceux par le sieur Antoine-Fabrice des Bleyns (15..-16..?) Cartographe ; H. Empereur sculpsit.

[10]

Le Haure d’Arcachon, Cap de Busch Curianum promont., Leyre R. Leria R. Sigmas Ptol.

Le tout dédié à Messieurs de l’Assemblée Générale du Clergé de France, c’est la plus ancienne carte générale des diocèses de France.

Le 15 juillet 1625, « Monseigneur l’évêque de Valence présenta qu’il y avoit un très docte personnage, nommé le Sieur Blein, docteur régent en l’Université de Valence, qui avoit fait tailler une planche de tous les diocèses du Royaume et un livre ensuite qui explique le tout… 

Le 22 août, le Sieur de la Meschinière commença le rapport qu’il avoit examiné le livre du Sieur Blein, requérant l’approbation de l’Assemblée pour l’impression. »

L’auteur semble s’inspirer pour le contour de la « Vraie description des Gaules avec les confins d’Allemagne et d’Italie » de Jean Jolivet parue en 1570. Comme celle de Jolivet, la France est réduite à un carré qui escamote le Cotentin et l’Armorique devenues de simples protubérances. Dans ce cadre contrefait, qui lui donne un air archaïque très prononcé, il a tenté de dessiner les limites des provinces ecclésiastiques et porté les noms français et latins des évêchés, des archevêchés, et autres toponymes. Le Cap de Busch est placé au sud de l’embouchure de la Leyre (Leria) dont la source est proche de celle de la Bayse (qui sur cette carte ne vient pas du plateau de Lannemezan mais des monts du Gers !)

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b55005222w.r=%22Royaume%20de%20france%22?rk=4442082;0 [11]

L’auteur Jean (ou Antoine-Fabrice ?) de Bleyns, né près de Grenoble, est ingénieur et géographe du Roi distingué sous Henri IV et Louis XIII. On a de lui une Carte et Description générale du Dauphiné, 1617, gravée et publiée par Jean Leclerc dans son Théâtre géographique, et une carte du duché de Savoie, publiée par Hondius (Mercator, 1630), copiée par M. Tavernier (1630)[1] [12].

Source : « Les cartes anciennes de l’Église de France sur la cartographie ecclésiastique du XVIe au XVIIIe siècle », François de Dainville, Revue d’histoire de l’Église de France Année 1954

https://www.persee.fr/doc/rhef_0300-9505_1954_num_40_134_3153#rhef_0300-9505_1954_num_40_134_T1_0011_0000 [13]

[1] [14] – Biographie du Dauphiné, A. Rochas, 1866.

 

  [15]

La France ecclésiastique, divisée par archevêchés et évêchés, dans lesquels se trouvent toutes les abbayes d’hommes et de filles à la nomination du roi.

[16]

Bassin d’Arcachon, I. du Terray, La Matote I,  La Teste de Buc, Andenge,Andernos

Bernard Jean Hyacinthe Jaillot, 1673-1739, creator, cartographer, publisher chez l’auteur sur le Quay et a côté des Gds. Augustins, Avec privilege

Cartouche ornemental richement décoré d’armoiries royales et de figures symbolisant la religion, avec Mars et Minerve en dessous. Relief illustré. Comprend une échelle à barres. En marge des tableaux des monastères et des couvents.

Harvard Map Collection, Harvard University

https://curiosity.lib.harvard.edu/scanned-maps/catalog/44-990137252540203941 [17]

1718 – France ecclesiastique, Sanson d’Abbeville

[18] [19]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La France et les environs, jusques à l’Estendüe de l’Ancienne Gaule, divisée en ses Primatiats, Provinces Ecclesiastiques, Diocèses des Archeveschés et Eveschés, par le Sr Nicolas Sanson d’Abbeville

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b5971727z.r=France%22provinces%20eccl%C3%A9siastiques%22?rk=21459;2 [20]

 

La même carte en 1651

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b85922767.r=France%22provinces%20eccl%C3%A9siastiques%22?rk=42918;4 [21]

1883 – France, Tallon – Archevéché de Bordeaux

[22] [23]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La France divisée par provinces ecclésiastiques 1883. Carte des archevêchés et des évêchés suffragants par Clément Tallon

Éditeur : Saint Jorre (Paris)

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b55011118q.r=%22provinces%20eccl%C3%A9siastiques%22?rk=64378;0 [24]